Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Johnny Preston (1930)
  • Carl Wayne (1944)
  • Sarah Dash (1945)
  • Nigel Griggs (1949)
  • Dennis Elliott (1950)
  • Marvin Isley (1953)
  • Ron Strykert (1957)
  • Tracy Tracy (1967)
  • Erik Schrody (1969)
  • Richard James (1971)
  • †Scott McKenzie (2012)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6756 membres.
- En ligne, nous sommes 182 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
102 867 401
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CARPANI, Alex - Waterline
/ paru le 18-07-2007 /

Alex Carpani est un claviériste né en 1970 à Montreux (Suisse) de père italien et de mère française. Plongé dès son plus jeune âge dans la musique, il rencontre Keith Emerson dont le fils est au collège avec lui. Après un graduat en musicologie à Bologne (Italie), il se consacre aux musiques de films. Son premier groupe, il le forme en 1990, c'est Gemini. Son premier album solo sera "Hypothesis" sorti en 1993.

Au départ, le projet était voué à être un album instrumental mais finalement "Waterline" accueille un chanteur. L'ensemble est rehaussé par une pochette signée Paul Whitehead bien connu avec ses travaux pour Genesis et Van der Graaf Generator.

C'est donc un album de rock progressif que nous offre Alex Carpani. Il a tout composé lui-même et s'est fait aidé par Paul Whitehead et Dan Shapiro pour les textes. C'est ce dernier qui s'est occupé de la production. Il joue aussi de la basse sur l'album, tout comme Ken Jaquess. A la batterie, c'est Neil Bettencourt qui tient les baguettes alors que Aldo Tagliapietra, leader de Le Orme, s'occupe du chant et Cory Wright des saxophones et flûtes. Côté guitares, ils sont pas moins de huit à s'être faufilés au fil des titres : Robert Wolfe, John Thomas, Shelley Doty, Marc Pattison, Tony Spada, Lindsey Boullt, David Scott et Michel Sajrawy.

Le projet d'Alex Carpani était donc assez ambitieux. Son rock progressif doit beaucoup au Genesis de l'époque Peter Gabriel mais on ressent aussi beaucoup d'ambiances aux tons classiques ainsi que la touche indiscutable du progressif italien. De par les sons employés et les tons mélancoliques qui baignent l'ensemble, c'est un progressif très seventies qui s'offre à nous. Un des plus beaux exemples est l'instrumental "Reclaimed".

Quand Carpani se penche sur son piano ou son orgue, il prend parfois des couleurs ELP se remémorant sans doute sa rencontre avec Keith Emerson. C'est très clair sur "Agua Claro". Sur "A Gathering Storm", c'est le jazz-rock qui déboule en force. Quant à "The Waterfall", il comporte des ambiances très Steve Hackett.

Cet album plaira sans nul doute aux amateurs de progressif traditionnel datant des seventies. Ceux qui ne sont pas baignés par cette ambiance nostalgique passeront à côté.

JPL
Pays: IT
Cypher Arts
Sortie: 2007


Lu: 2879
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 134
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium