Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 22-10-2017
› ALESTORM + TROLDRHAUGEN + AETHER REALM (Borgerhout)
› Y and T + WILDHEART (Kortrijk)
› Jasper STEVERLINCK (Bruxelles) **REPORTÉ**
› LALI PUNA + Dieter VON DEURNE and The POLITICS (Bruxelles)
› The MOLOCHS (Leffinge) **ANNULÉ**
› THE FRESH AND ONLYS + Jackson REID BRIGGS and The HEATERS + POPPEL (Antwerpen)
› Terry BOZZIO DRUM CLINIC (Hasselt)
› PG.LOST + CELESTIAL WOLVES (Borgerhout)

Les 7 prochains jours:
23-10 KING DUDE + THE RUINS OF BEVERAST + DOLCH (Antwerpen)
23-10 THE FRESH AND ONLYS + ANNABEL LEE (Bruxelles)
23-10 ST. VINCENT (Bruxelles)
23-10 LEFT LANE CRUISER + NEEDLE AND THE PAIN REACTION (Bruxelles)
23-10 HOGJAW (Verviers)
23-10 DOWNTOWN BOYS + TEEN CREEPS + The HYPE (Liège)
23-10 The BREEDERS + PINS (Borgerhout)
24-10 Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
24-10 TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
24-10 KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
24-10 INHEAVEN (Bruxelles)
24-10 HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
24-10 YAK + CHASTITY (Borgerhout)
24-10 Ben ABSINTH (Liège)
24-10 WWWATER (Gent)
24-10 LEFT LANE CRUISER + Renaud LESIRE (Liège)
24-10 DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
25-10 CAST (Verviers)
25-10 STUFF. (Hasselt)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 TEME TAN (Gent)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
27-10 THOT + PUBLIC PSYCHE (Bruxelles)
27-10 Ian PAICE (Verviers)
27-10 Emel MATHLOUTHI + Zoe Mc PHERSON (Liège)
27-10 STUFF. + CID RIM (Opwijk)
27-10 HUNDRED WATERS + JFDR (Bruxelles)
27-10 JAPANESE BREAKFAST + GIRL RAY (Gent)
27-10 HEARTACHE CIRCUS + CRESCENT SKY (Bruxelles)
27-10 AMBER RUN + FLYTE (Leuven)
27-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
27-10 Mura MASA (Bruxelles)
28-10 WOLF ALICE + The MAGIC GANG (Bruxelles)
28-10 The ZOOMATICS (Liège)
28-10 OUR LAST NIGHT + NEW VOLUME + BLESSTHEFALL (Hasselt)
28-10 W.A.S.P. + BEAST IN BLACK (Borgerhout)
28-10 AMENRA + MONNIK (Kortrijk)
28-10 FATHER MURPHY + JARBOE + VEDA (Bruxelles)
28-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
28-10 LUDUS FESTIVAL (Amay)
28-10 Douglas FIRS + AWKWARD I (Bruxelles)
28-10 LYSISTRATA + NO METAL IN THIS BATTLE + RINCE-DOIGT (Liège)
28-10 HUNDRED WATERS + VAGABON (Namur)
28-10 LOW ROAR (Hasselt)
28-10 Rebeka WARRIOR + Mathilde FERNANDEZ (Liège)
28-10 STUFF. + JTOTHEC (Leuven)
28-10 The SELECTER + The BEAT (Sint-Niklaas)
28-10 CABBAGE (Bruxelles)
28-10 Jake BUGG (Antwerpen)
29-10 The UNDERGROUND YOUTH + DUANE SERAH (Liège)
29-10 LAMBCHOP (Antwerpen)
29-10 LYSISTRATA + RINCE-DOIGT + NO METAL IN THIS BATTLE (Bruxelles)
29-10 MOTORPSYCHO (Bruxelles)
29-10 BIG THIEF + Katie VON SCHLEICHER (Kortrijk)
29-10 HUSKY (Bruxelles)
29-10 STROBES + LAMBERT + Tom ROGERSON (Bruxelles)
29-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Hasselt)
29-10 Nick MULVEY (Bruxelles)
29-10 Julie BYRNE (Brugge)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • Ray Jones (1939)
  • Bobby Fuller (1943)
  • Leslie West (1945)
  • Maxwell Smith (1945)
  • Eddie Brigati (1946)
  • Stiv Bators (1956)
  • †Jay Perkins (1958)
  • †Ewan MacColl (1989)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6790 membres.
- En ligne, nous sommes 163 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 717 013
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DREAM THEATER - Systematic Chaos
/ paru le 24-07-2007 /

Après le superbe "Octavarium" sorti en 2005, c'est avec une grande impatience qu'était attendu ce "Systematic Chaos". Les américains de Dream Theater allaient-ils nous offrir un album différent privilégiant les tons durs "Six Degrees" ou allaient-ils continuer dans la dernière voie ouverte ?

Pour ce neuvième album, c'est une fois encore huit titres qui composent la rondelle. Près d'une heure vingt, c'est dire si certains sont plus que consistants. D'ailleurs l'album débute par la première partie de "In The Presence Of Enemies" et se termine pas la seconde. Rien qu'à eux deux, ils font plus de vingt-cinq minutes. Et ce ne sont pas les seules pièces maîtresses de la rondelle.

A l'écoute de "Octavarium", nous avions remarqué la grande performance vocale de James LaBrie. Jamais il n'avait été aussi bon et la tournée qui s'en suivit le montra au sommet de sa forme. Et bien James continue sur sa lancée. Sa voix est toujours au top affichant une belle variété de tons. Avec le plus court "Forsaken", on sent qu'ils ont pensé aux éventuels passages en radio. La formule est plus classique, un métal progressif alternant refrain et couplet afin de créer un titre accrocheur. Et il l'est sans pour autant céder à un quelconque esprit commercial. Le chant est puissant et varié. C'est encore une fois lui qui séduit mais John Petrucci y distille quelques envolées bien senties.

"Constant Motion" se montre plus dur. Les voix, car elles sont plusieurs, s'enhardissent, se mélangent, distillent une bonne dose de hargne. Rien de progressif ici, seulement du heavy metal puissant aux voix souvent sombres et agressives. Bref ça déménage ferme ! Ces voix que l'on pourraient qualifier de dark continuent sur "The Dark Eternal Night". Quoi de plus normal dans un tel titre. L'heure est au drame donc. Mais ici les arrangements et les ambiances sont plus diversifiés ce qui nous donne un morceau varié à souhaits.

"Repentance" est une longue pièce en deux tableaux. Parmi les vocaux, de nombreux invités de marque. Jugez plutôt : Mikael Akerfeldt, Jon Anderson, David Ellefson, Daniel Gildenlöw, Steve Hogarth, Chris Jericho, Neal Morse, Joe Satriani, Corey Taylor, Steve Vai et Steven Wilson. Pas mal non ? Vocaux à l'honneur bien entendu tant de LaBrie que des invités qui déclament un texte à tour de rôle, se mélangeant parfois, mais aussi un sublime solo de guitare de Petrucci et une finale très floydienne époque "Atom Heart Mother".

"Prophets Of War" se pose les bonnes questions se demandant si le temps du changement n'est pas venu, allusion à peine voilée à la guerre en Irak et à l'arrogance de l'administration Bush. Les choeurs crient comme dans "The Wall". L'heure de la rébellion sonne. "The Ministry Of Lost Souls" incorpore la guitare acoustique qui plante un décor somptueux. La voix de LaBrie s'y pose en douceur et grande finesse. La mélodie nous emporte. Notons aussi le duel de soli entre Jordan Rudess et John Petrucci.

Le retour de "In The Presence Of Enemies" en fin d'album nous arrive comme une apothéose. Sa diversité tant vocale que musicale est splendide. Ils n'en font jamais trop et ont le don d'agencer le tout afin de nous liquéfier de bonheur. Un vrai régal. Rien que ce titre, qui comporte une touche ELP et dépasse le quart d'heure, justifie l'achat du disque.

Relevons une fois encore le design du livret réalisé par Hugh Syme (il avait aussi réalisé celui de "Octavarium"). Les vingt pages, avec les paroles bien entendu, sont particulièrement soignées et la couverture illustre bien le chaos d'un monde en perdition qui se noie dans la démesure.

En résumé, ce nouvel album de Dream Theater a tout pour séduire les fans. De plus il prend de l'ampleur au fil de l'écoute. C'est un incontournable une fois encore qu'il vous faudra écouter à plusieurs reprises avant d'en saisir toute l'essence. Voilà qui risque de conforter si besoin était le succès de leur prochain passage chez nous.

JPL
Pays: US
Roadrunner Records RR 7992-2
Sortie: 2007/06/04


Lu: 4224
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 13
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

Niurk
le 16/08/2007 | mon évaluation:
Que ne savent-ils pas faire ?
C'est une question que l'on est en droit de se poser à propos du Quintet américain à l'écoute de ce nouvel ovni rock-hard-métal-trash-lyric-électro-pop-progressif !!!
Ouverture de l'album sur une idée saugrenue que j'ai pris pour un blasphème en lisant les chroniques précédant la sortie : un tiers du fameux 25 minutes qui tend à se ritualiser chez les albums du groupe depuis 3 albums. Et pourtant première surprise, cette introduction nous scotche d'entrée et on se dit qu'on va encore en prendre plein les genres dans cette album, le morceau ayant des airs prononcés d'Octavarium.
Forsaken flaire bon le hit radio avec l'envolée guitaristique de John en ouverture de chaque refrain, puissant, mélodieux et mené par la voix désormais imparable de James, plus percutant que The answer lies within, on sent que le groupe ne veut pas faire dans la ballade gentillette.
Et là vient le premier upercut de l'album : Constant Motion ! Le morceau est bien construit, les breaks excellents, le train d'enfer nous prend dans son sillage, les effets sur la voix de James lui donne l'ampleur métaleuse qui peut lui faire défaut au départ, le tout soutenu par Portnoy exceptionnel de finesse dans son jeu comme à son habitude ! Plus intéressant que These Walls qui sonnaient vraiment pop, avec C.M. on prend une leçon de métal sauce D.T. !
Claque alors à nos oreilles la marche puis la course des riffs d'une nuit éternelle de presque 10 minutes ! Et la voix, mon Dieu la voix ! Moi qui ne supporte pas les hurlements glauques du Death, Doom ou autre, il y a là juste ce qu'il faut de noirceur pour faire peser sur nous le malaise d'une nuit décidemment bien sombre !
Et merci, merci à Jordan d'avoir inventé le Continuum !!! Merci d'avoir prouvé qu'on pouvait être génial et génial lol !!! Quant aux breaks, inutiles de les mentionner, ils sont partout, toujours justes, toujours inspirés, jamais inutiles. Petite attention particulière pour Myung dont on ne parlera jamais assez mais qui nous met face à son talent une fois de plus en envoyant ses déferlantes aux doigts quand certains sortent les médiators !
Repentance s'ouvrant sur une reprise de This Dying Soul nous plonge dans la quête vers la lumière de Mike dont on est heureux qu'il ait réussit à faire des heures sombres de sa vie des heures de gloire pour sa musique, on ne reviendra pas sur les invités intervenant en fin de morceau, entre potes on se rend des services et ca fait plaisir aux fans !!!
Le lyric Ministry of Lost Souls nous transporte, le duet Petrucci - Rudess faisant toujours son effet monstre et la voix de Labrie est... tout simplement !
Fin d'album déjà ? Remarquez, au bout d'une heure il serait temps de conclure ! Alors pour bien faire, suite et fin de l'intro... petite outro de 18 minutes en toute simplicité, 10 atmosphères, 100 prouesses vocales, 1000 techniques : Dream Theater !!!
A 17€ avec le DVD en plus on applaudira au passage Roadrunner !!!
fb063795@SKYNET
le 22/09/2007
Que j'aime cet album!! Que j'aime Dream Theater!! Vite le 4/10 au Lotto Arena. Ce sera la 6ème fois que je les verrai en Live.

Merci à Dream de me faire... rêver!

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium