Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 367
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 12-12-2017
› OH WONDER + IDER (Bruxelles)
› HIGH HI (Leuven)
› LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
› The GODFATHERS (Verviers)

Les 7 prochains jours:
13-12 K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
13-12 DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
13-12 TINARIWEN (Sint-Niklaas)
13-12 BRNS + WHITE WINE (Liège)
13-12 The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
13-12 Constanza GUZMAN (Liège)
13-12 CHANNEL ZERO (Leuven)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Frank Sinatra (1915)
  • Dionne Warwick (1940)
  • Terry Kirkman (1941)
  • Mike Heron (1942)
  • Albert Lee (1943)
  • Dickey Betts (1943)
  • Grover Washington (1943)
  • Rob Tyner (1944)
  • Tony Williams (1945)
  • Clive Bunker (1946)
  • Ray Jackson (1948)
  • Dan Baird (1953)
  • Sheila Escovedo (1959)
  • †Tommy Bolin (1976)
  • †Ian Stewart (1985)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 178 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 281 992
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


MAXIMO PARK - Our Earthly Pleasures
/ paru le 27-07-2007 /

Originaire de Newcastle comme Sting ou les Pet Shop Boys, Maxïmo Park, contrairement aux autres, n’a pas quitté sa ville natale pour aller à Londres. Il a d’abord voulu s’imposer sur le plan local. On peut dire que ça lui a réussi. Le nom du groupe vient du Maximo Gomez Park de La Havane, à Cuba. C’était le lieu de rencontre des révolutionnaires cubains. Maintenant, c’est un endroit où tout le monde se parle. Alors que la société cubaine est très figée, dans ce parc toutes les classes sociales se côtoient. Dès qu’on sort du parc, les barrières sociales refont surface.

L’album « A Certain Trigger » sorti en 2004 était excellent. Il a d’emblée valu au groupe la reconnaissance de la critique et du public. Alliant énergie, créativité et réflexion sur le sens de la vie en société, celui-ci, intitulé « Nos plaisirs terrestres », est du même acabit. C’est une réflexion sur la dualité entre la vie quotidienne et la vie en communauté influencée par la politique et l’économie. C’est aussi une réflexion sur l’influence de l’individualisme sur la vie sociale. Au fond, Maxïmo Park essaie de ne pas être superficiel et tente d’atteindre la vraie vie, imitant en cela Morrissey.

Produit par Gil Norton (Pixies, Foo Fighters), cet album, grâce à la qualité des compositions, atteint le niveau de l’album précédent notamment parce qu’il possède un équilibre entre les morceaux accrocheurs et les titres plus sophistiqués. C’est cette dualité qui fait la force du combo mais les mélodies sont très belles et les titres sont plus travaillés, notamment au niveau des arrangements.

L’album débute en fanfare et sur un rythme très rapide avec deux titres très accrocheurs, « Girls Who Play Guitars » et « Our Velocity ». Le groupe de Newcastle prouve une fois de plus son talent, qui vaut surtout par le triangle chant - guitare - claviers, la rythmique étant volontairement plus effacée. Le titre suivant, « Books From Boxes », est déjà plus nuancé. Il dégage un climat doux amer, un peu comme toute l’œuvre du groupe de Newcastle. Il faut se rappeler qu’ils adorent les Smiths…

« Russian Litterature » démarre lentement mais un break vient rapidement changer la tonalité et le rythme du morceau. C’est un morceau idéal pour mettre de l’ambiance, autre marotte du groupe. « Karaoke Plays » démarre par des accords élaborés bien choisis. Moins catchy que les deux premiers titres, il est cependant doté d’une belle mélodie. Le très beau « Your Urge » est différent et marque ses distances. Les accords de guitare et le jeu subtil au piano entraînent l’audience dans une sorte de jeu rythmé bien réglé par la volonté du groupe, qui fait preuve d’une belle cohésion.

« The Unshockable » démarre sur les chapeaux de roue et gagne des galons à chaque écoute. Le synthé imprime un rythme tendu sur une belle mélodie qui établit ses pénates au plus profond du subconscient. Bien que très élaboré, « By The Monument » est plus doux au début et peut disposer d’un air relativement facile à retenir. On y baigne dans une atmosphère en demi-teinte. Très doux au début, « Nosebleed » est un autre titre catchy qui gagne à être écouté quelques fois pour dévoiler toute sa substance et ses immenses qualités.

« A Fortnight’s Time » est un titre enjoué et accrocheur qui, malgré ses arrangements subtils, pourrait faire un single, au même titre que les trois premiers morceaux. Très travaillé, « Sandblasted And Set Free » est un des morceaux les plus beaux de l’album. Son climat doux amer est empreint de nostalgie et emporte l’adhésion au bout de trois ou quatre écoutes. Après, il devient difficile de s’en détacher. Comme « Graffiti » sur l’album précédent, « Parisian Skies » évoque avec talent la Ville Lumière qui fascine le groupe par sa beauté et les découvertes qu’elle autorise. Brillant !

Album remarquable d’un groupe qui donne sa pleine mesure sur scène. L’énergie qu’il dégage et sa qualité globale méritent les plus vifs éloges.

MM
Pays: GB
Warp Records WarpCD155
Sortie: 2007/04/02


Lu: 1881
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 26
• Semaines de présence au Top 30: 5
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium