Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Eddie Kirkland (1923)
  • Mal Waldron (1926)
  • †Robert Johnson (1938)
  • Sean Bonniwell (1940)
  • Kevin Ayers (1945)
  • Gary Loizzo (1945)
  • Gordon Fleet (1946)
  • Barry Hay (1948)
  • Scott Asheton (1949)
  • Joey Spampinato (1950)
  • James "J.T." Taylor (1953)
  • Tim Farriss (1957)
  • Madonna (1958)
  • Belinda Carlisle (1958)
  • †Elvis Presley (1977)
  • †Ronnie Drew (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 179 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 558 225
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CETI - Perfecto Mundo
/ paru le 01-08-2007 /

Ce "Perfecto Mundo" de groupe polonais Ceti aurait bien pu passer inaperçu. Et cela aurait été vraiment dommage car c'est un des meilleurs albums que j'ai reçu cette année. Un vrai chef d'oeuvre dans le genre métal progressif/mélodique, une galette à se procurer absolument.

Le nom provient du programme de la NASA "Communication with Extraterestial Intelligence". Le groupe fut formé en 1989 par le chanteur Grzegorz Kupczyk et le claviériste Marihuana. Ce chanteur avait déjà travaillé avec d'autres groupe polonais dont Turbo et Non Iron.

Au fil des ans et des albums, Ceti s'est construit une solide réputation et plusieurs de leurs titres ont atteint de belles places dans les charts. De même, Grzegorz Kupczyk est souvent repris dans les rubriques "chanteur de l'année" de magazines connus du monde métal tels que Metal Hammer et assimilés. Il a également reçu plusieurs prix décernés par les lecteurs.

Ce nouvel album adopte un concept futuriste d'un "Monde Parfait". L'intro "(...) intra nost est" est orchestrale avec des choeurs en latin, mélange de classique et de grégorien si je puis dire. C'est de toute beauté et on ne s'attend vraiment pas à la déferlante qui va suivre.

Le début de "Déja Vu" fait la part belle aux claviers, il faut dire que Marihuana est un excellent compositeur et arrangeur. Après une entame en mid tempo, la chanson tire vers le speed métal tout en ayant un fond de claviers qui enveloppe le tout. La voix de Grzegorz Kupczyk n'est pas celle à laquelle on pourrait s'attendre dans ce style de musique. En effet, là où la majorité des groupes emploient des sirènes au timbre haut perché, le chant s'avère ici plus grave et un peu cassé par moments.

"Gardens Of Life 1" contient une rythmique très lourde qui est du plus bel effet. Le son de guitare est très bon, gras et acéré en même temps. Je dois dire que la production générale de cet album m'a surpris. On aurait facilement tendance à penser que les pays de l'est ont un petit peu de retard, ici il n'en est rien. Le son est massif et digne des meilleurs.

"Stolen Wind" opte pour un métal un peu plus classique. Par contre, à la différence de beaucoup d'autres groupes, on n'a pas cette impression de réchauffé, de déjà entendu des milliers de fois etc.

C'est avec une belle intro au claviers que commence "Paradise Lost". C'est une ballade pleine d'émotion, et le groupe sait y faire pour créer des ambiances prenantes. S'ensuit "Flight to The Other Side", qui est une très bonne chanson métal pour nous préparer au grand frisson de cet album.

Le chef d'oeuvre, la chanson qui a elle seule vaudrait la peine que l'on se procure "Perfecto Mundo", c'est "Ride To Light". Tout y est dans ce titre épique de plus de 8 minutes. L'intro mélodique aux claviers, les choeurs en soprano, la rythmique saccadée en mid-tempo des couplets, l'ambiance dramatique..., mais la grosse claque vient vers le milieu du morceau. Ici, la mélodie d'intro revient, le tout redémarre, mais avec une rythmique qui écrase tout. Si la première moitiée de cette chanson est en quelque sorte un long crescendo, l'apothéose en est ce passage rapide où tout se déchaîne. C'est du grand art, et pour notre plus grand plaisir, ce titre est offert en bonus dans sa version radio, où le mastering est plus axé sur les hautes fréquences.

Après la folie, le calme s'impose avec le début de "For Those Who Aren't Here". Cette chanson va également crescendo. Elle alterne passages orchestraux, chant lyrique et atmosphères symphoniques métal. Malgré encore plus de 8 minutes, ce titre n'en paraît pas long pour autant, et à aucun moment.

Pour terminer cet album de folie, "Gardens Of Life 2" reprend le texte de la première mouture, mais la musique est entièrement acoustique, apaisante, un peu éthérée. Une très belle fin pour un album qui s'avère pour l'instant être mon coup de coeur de l'année. Et si vous avez du mal à vous le procurer, n'hésitez pas à le commander chez OSKAR Music (www.oskar-cd.com.pl), vous ne serez vraiment pas déçus.

Xavier Rossey
Pays: PL
Oskar 1030 CD
Sortie: 2007/03


Lu: 2760
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 21
• Semaines de présence au Top 30: 5
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium