Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 163 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 297
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ADAMS, Ryan - Easy Tiger
/ paru le 10-08-2007 /

Après avoir sorti trois albums en 2005, Ryan Adams s'est pris un peu de temps pour sortir ce "Easy Tiger". Il y est accompagné par les Cardinals et nous proposent un folk-rock bien américain au sein duquel quelques tons country pointent leur nez.

Les tons folk priment sur cet album. La voix de Ryan Adams nous prend par les sentiments et ses musiciens se montrent très acoustiques. Les chansons sont simples, intimes, saupoudrées d'arrangements légers. Ryan Adams nous apparaît presque comme un folk-singer.

Pourtant il se montrera plus rock par moment comme sur ce "Halloweenhead" parlant de cette fête qu'il n'a pas l'air de trop apprécier. Mystique il se montrera sur "Oh my god, whatever, etc." alors qu'il s'en ira dans la country avec "Pearls on a string". Ryan Adams nous dévoile ainsi ses différentes facettes.

Dans l'ensemble les titres sont courts. Un peu plus de trente-huit minutes pour treize chansons, faites le compte. D'un autre côté il ne fait pas dans la longueur. Pas le temps de s'ennuyer qu'on passe déjà à la chanson suivante. C'est aussi un peu cela la force de cet album qui n'apporte pas grand-chose de neuf mais s'écoute en toute simplicité.

Parmi les chansons à retenir, il y a ce mélancolique "The sun also sets" où il joue de sa voix lâchant des vibrations qui titilleront vos pavillons sur des arrangements légers mais bien travaillés. Sa voix prend par contre les couleurs d'un Neil Young sur le très intime "Off broadway". On retiendra aussi le très mélancolique "I taught myself how to grow old" aussi dans un style proche de Young.

Reste que cet album n'apporte pas grand chose de neuf sous le soleil. Il satisfera sans doute les fans de l'artiste mais n'en émouvra pas de nouveaux. Il s'écoute simplement sans s'incruster ce qui fait qu'il risque de s'oublier presque aussi vite.

JPL
Pays: US
Lost Highway / Universal 0602517368828
Sortie: 2007/07/02


Lu: 1601
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 96
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium