Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Eddie Kirkland (1923)
  • Mal Waldron (1926)
  • †Robert Johnson (1938)
  • Sean Bonniwell (1940)
  • Kevin Ayers (1945)
  • Gary Loizzo (1945)
  • Gordon Fleet (1946)
  • Barry Hay (1948)
  • Scott Asheton (1949)
  • Joey Spampinato (1950)
  • James "J.T." Taylor (1953)
  • Tim Farriss (1957)
  • Madonna (1958)
  • Belinda Carlisle (1958)
  • †Elvis Presley (1977)
  • †Ronnie Drew (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 184 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 558 115
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CIRCUS MAXIMUS - Isolate
/ paru le 14-08-2007 /

Après leur premier opus "The 1st Chapter" sorti en 2005 et salué unanimement pour sa grande qualité, les Norvégiens de Circus Maximus remettent le couvert avec "Isolate". Leur métal progressif déborde comme il se doit d'énergie et ce pour notre plus grand bonheur.

Côté line-up, juste un petit changement. Le claviériste Espen Storø est parti. Il a été remplacé par Lasse Finbråten. Mais cela ne modifie en rien la musique ni les capacités du groupe. Ils montrent même une grande maturité avec ce second opus plus consistant que le premier. Les points faibles ont disparus. Ici l'album dévoile une qualité constante du début à la fin avec des compositions d'un excellent et haut niveau. Et puis, pour tout vous dire, Tommy Hansen est à nouveau aux manettes pour le mixage, un gage de qualité.

Le chant de Michael Eriksen fait merveille. Sa voix se pose avec assurance sur les morceaux et les mélodies se montrent captivantes. Le guitariste Mats Haugen est incisif avec des riffs bien sentis et un solo éblouissant sur "Zero". La section rythmique emmenée par Truls Haugen et Glen Cato Møllen déploie une fameuse énergie qui soutient parfaitement l'ensemble. Là-dessus, le nouveau claviériste vient poser ses nappes et fait virevolter ses synthés.

Circus Maximus ont puisé leurs influences du côté de Dream Theater, Symphony X et Queensrÿche. "Sane No More" est par exemple une véritable démonstration de ce que le groupe n'a rien à envier à un titre du théâtre des rêves.

Cette fois, la pièce maîtresse s'intitule "Mouth Of Madness", une pièce épique qui permet des développements tous azimuts. Douceur symphonique en entrée avant un premier plat très heavy de par la guitare dans une ambiance à la Queensrÿche. Arrive le mystère baigné de tons sombres et envoûtants. La tension s'élève. Le rythme s'affole. Un peu de Rhapsody Of Fire et c'est reparti.

Finalement ce second album de Circus Maximus démontre la grande maturité des musiciens. Il semble indéniable qu'ils aient dès maintenant une bonne place à tenir sur la scène du métal progressif. Si vous êtes fans de Dream Theater, Symphony X, Queensrÿche, Jorn Lande ou Kamelot, n'hésitez pas une seconde pour découvrir cet album.

JPL
Pays: NO
Frontiers Records FR CD 345
Sortie: 2007/08/31


Lu: 2821
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 7
• Semaines de présence au Top 30: 11
Auditorium
Circus Maximus
Isolate
Abyss (audio)--high
Arrival Of Love (audio)--high
Whiter (audio)--high
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium