Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 166 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 258
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DEAD IDENTITIES - Music for the waiting room
/ paru le 16-08-2007 /

Bon. Par quel bout aborder cette chronique? Il va falloir une sacrée dose de courage, car j'ai beaucoup de mal à trouver quelque chose de bien à cet album...

Tout d'abord, cette pochette. Il faut avoir une sacrée dose de mauvais goût pour croire que ça va attirer les gens qui fouilleraient les bacs à la recherche d'une découverte. Tout le monde ne connaît-il pas un ami qui maîtrise au moins un peu Photoshop?

Ensuite, bon, appeler son album musique pour salle d'attente, c'est déjà preuve de peu d'originalité, mais en plus ça ne fera sans doute rire personne plus de deux minutes (et je suis généreux!).

Attaquons nous donc au principal, à savoir le contenu du disque. Malgré qu'ils soient originaires d'Angleterre, les Dead IDentities (notez le subtil jeu de mots dans la casse) jouent un punk rock à la californienne tout ce qu'il y a de plus basique. On croyait terminée cette époque où Blink 182 faisait des rejetons à outrance, mais non, il existe encore des maisons de disques aujourd'hui pour nous en balancer des tous frais...

Alors, certainement que cette plaquette vaut mieux que beaucoup d'autres sorties mou-du-genou ou surproduites (parce que ce n'est, heureusement, pas le cas ici), mais j'ai du mal à imaginer qui peut être encore consommateur de ce genre de produit aujourd'hui. Il y a beaucoup d'énergie (voire trop) dans le jeu de ces punks britons, mais ils ont malheureusement trop bien choisi leur nom: pas d'identité, et donc pas d'âme. Une bête sauvage en liberté, peut-être, mais alors en Alaska ou sur la lune.

Kevin Dochain
Pays: GB
Yesterday's Gone Records
Sortie: 2007/07/13


Lu: 1484
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 175
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium