Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 26-05-2018
› Ty SEGALL and The FREEDOM BAND + The OBLIVIANS (Borgerhout)
› Josh T. PEARSON + Erika WENNERSTROM (Bruxelles)
› BORN RUFFIANS (Bruxelles)
› BOGGAMASTA + GLÜ (Bruxelles)
› SOULS OF DIOTIMA + FOOL'S PARADISE + SOLITUDE WITHIN (Eernegem)
› Mr YAZ (Liège)

Les 7 prochains jours:
27-05 SLEEP (Bruxelles)
27-05 LOMA + Adam TORRES (Bruxelles)
27-05 MOANING + BODEGA (Bruxelles)
28-05 MONSTER MAGNET + PENDEJO + TABLE SCRAPS (Leuven)
28-05 Anna VON HAUSSWOLFF + MIAUX (Bruxelles)
28-05 UNKNOWN MORTAL ORCHESTRA (Bruxelles)
28-05 SUMAC + HEY COLOSSUS (Kortrijk)
29-05 Chad VANGAALEN (Bruxelles)
29-05 MONSTER MAGNET + PENDEJO + TABLE SCRAPS (Gent)
29-05 SUMAC + HEY COLOSSUS + MOUNTAIN DUST (Liège)
29-05 The BUTTERTONES (Leffinge)
29-05 CHROMEO (Bruxelles)
30-05 Marina CEDRO (Liège)
30-05 Courtney BARNETT + LOOSE TOOTH (Bruxelles)
30-05 Laura VEIRS + AMAROUN (Bruxelles)
30-05 Gavin JAMES + SAARLOOS (Leuven)
31-05 ROLLING BLACKOUTS COASTAL FEVER + Stella DONNELLY (Bruxelles)
31-05 SHARKO (Liège)
31-05 Sue FOLEY (Hasselt)
31-05 AUTHOR AND PUNISHER + TREPANERINGSRITUALEN + ALL SHADOWS AND DELIVERANCE (Bruxelles)
01-06 Julien FIRMIN + HIMALAYA HEIGHTS (Gent)
01-06 ONE HORSE LAND (Bruxelles)
01-06 Ben FOLDS + Matt HOLUBOWSKI (Bruxelles)
01-06 CASUAL NUN + BRUXA MARIA + TARABUSH (Bruxelles)
01-06 SUPERCHUNK + E (Kortrijk)
02-06 SHADES OF BLACK : The DOOM CHAPTERS (Sint-Niklaas)
02-06 THE SEA AND CAKE + BLONDY BROWNIE (Liège)
02-06 XENO and OAKLANDER + FASENUOVA + FROZEN NATION (Bruxelles)

Mois en cours:
Mai 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 


Anniversaires

  • Norma Delores Egstrom (1920)
  • †Jimmie Rodgers (1933)
  • Jaki Liebezeit (1938)
  • Levon Helm (1940)
  • Art Sharp (1941)
  • Ray Ennis (1942)
  • Verden "Phally" Allen (1944)
  • Garry Peterson (1945)
  • Mick Ronson (1946)
  • Stevie Nicks (1948)
  • Hank Williams Jr (1949)
  • Wayne Hussey (1959)
  • Lenny Kravitz (1964)
  • †Little Willie John (1968)
  • Alan White (Oasis) (1972)
  • †William Powell (1977)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 135 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
110 878 371
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


KORN - Untitled
/ paru le 20-08-2007 /

Après un "See You On The Other Side" à forte connotation politique sorti à la fin de l'année 2005 et le live "Unplugged" sorti en mars 2007, revoici les Américains de Korn avec un nouvel opus qui en étonnera plus d'un tant ils ont fait preuve d'une grande créativité.

Le nu-métal de Korn s'offre une cure de jouvence sans pour autant renier leur passé. En fait ils font la preuve ici qu'ils ont encore un fameux potentiel d'avenir et une imagination débordante. Plus que la brutalité du précédent opus, ils soignent les arrangements et les ambiances ce qui les amènent à nous proposer des tons que l'on retrouve aussi dans le dernier Marilyn Manson.

Bien sûr Korn reste Korn et un titre tel "Bitch We Got a Problem" le démontre bien. Pourtant si on l'écoute plus attentivement on s'aperçoit vite du soin apporté à la composition agrémentée de petites choses qui l'air de rien font beaucoup. Le côté rythmique a aussi bien évolué usant de cassures pour mieux se relancer.

Le chant de Jonathan Davis s'est aussi bonifié ou plutôt il y met plus de lui-même que simplement de la hargne brute. Cela joue aussi dans la qualité d'ensemble. Et que dire de ce "Kiss" aux tons très proches du dernier et très réussi Marilyn Manson. Davis alterne douceur et couleurs métal déchirantes sur une musique possédant un groove qui vous soulève. On y décèle même un peu de Beatles psyché.

Même quand ils sont encore bien durs et hargneux comme sur "Innocent Bystander", on ressent bien l'immense travail effectué du côté musical avec de merveilleux arrangements très travaillés et on ne s'étonne donc pas de savoir que le claviériste Zac Baird, qui n'est pourtant pas un membre officiel du groupe, a passé bien plus de temps qu'à l'habitude sur cet opus.

Pour couronner le tout, il faut aussi signaler ce packaging plus que réussi. C'est vrai qu'avec "See You On The Other Side" ils avaient déjà frappé fort. Une fois encore ils nous offrent un livret au design superbe auquel il ne manque que les paroles.

Fameuse réussite donc que ce nouveau Korn qui démontre qu'ils sont capables de bien plus que de simplement faire le nu-métal qu'on leur connaissait. Tout comme Linkin Park il y a peu, ils réussissent là un bijou incontournable qu'il vaut mieux ne pas louper. Avec ces deux-là, on peut dire que le nu-métal vient de gagner ses lettres de noblesses.

JPL
Pays: US
Virgin 509995 03880 2 8
Sortie: 2007/07/30


Lu: 3539
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 2
• Semaines de présence au Top 30: 12
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

Charlie
le 23/09/2007 | mon évaluation:
Les richesses vocales, musicales et les subtils arrangements rendent cet album magique qui apparaît comme une inéluctable réussite!

Souterrain menant à une fête foraine en apparence étrangement désertée que propose Korn en "Intro". Aguicheur se veut "Starting Over", une fois agrippé il trimballera votre imaginaire donnant à celui-ci le parcours d'une boule de flipper... Avez-vous explosé? Cela donne droit à un tour gratuit!
"Bitch We Got a Problem" vous endossez le rôle d'un avatar pour un jeu connecté aux instruments musicaux électro-rythmique, le pied!
Arrive le sublime "Evolution" construit de façon pyramidale, base solide, rythmes enchaînés de ceux qui arrivent encore à vous tirer alors que vous êtes exténués. Votre démarche se fait robotique, l'esclavagisme soumis à l'évolution, virant peu à peu au pas de rébellion. Drôle de paradoxe qu'est ce cheminement pour aboutir à une excellente construction.
"Hold On" résonne plus comme un écho s'enrichissant au fur et à mesure de couleurs alors qu'il entrechoque les ondes sonores... La cadence se veut solide et massive provoquant un contraste magnifique avec l'entrée en douceur de "Kiss". Durant lequel vous titubez enivré par chaque note tantôt aérienne tantôt électrochoc au contact des parois du vortex, vous conduisant en fin de parcours au réveil surpris par votre monologue, ce n'était qu'un rêve...

Le superbe "Do What They Say" se veut plus industriel aux refrains qui vocifèrent. Les voix s'affrontent, sorte de jeu d'échec expérimental entre l'esprit et la force durant lequel vous endosserez la combinaison d'un pion mutant à chaque déplacement.

"Ever be" fera redresser tout ce qui peut l'être, vous offrant au début un trousseau de clés pour se transformer en aventure chimérique par la suite. Car ce titre fermera certaines portes de votre imaginaire et en ouvrira d'autres, sorte de labyrinthe truqué mais complètement enivrant. Le rideau se lève, vous serez encerclé d'un amphithéâtre dans lequel quel que soit le chemin parcouru vous serez jugé...

"Love and Luxury" vous pénétrez un espace électro-scintillant sorte de Las Vegas futuriste.
Vous vous êtes imbibé du captivant "Innocent Bystander" et du puissant "Killing" alors vient le moment des comptes avec "Hushabye" où pour une analyse sereine les questions se veulent violentes et directes.
"I will protect you" vous éloigne peu à peu de ce monde souterrain qui a canalisé votre imaginaire et flux émotionnel à 100%.
Tout s'arrête!... Enfin façon de parler, vos tendons sont encore ébranlés par les vibrations créatrices de cet album. Il vous collera à la peau comme un tatouage faisant office d'armure.

Korn a trouvé le truc pour vous rendre responsable tout en vous débauchant. Vous sentez votre poitrine battre suivant leurs envies, vous avancerez sur leurs tremplins sinusoïdaux riches en sonorités.
"Untitled" fait partie de ces fruits musicaux pourvus d'un noyau magnétique ébranlant votre chair jusqu'à votre bouche vociférant chaque titre de ce superbe album. Fruit succulant à consommer sans modération...

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium