Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 148 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 372 343
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BLESING, Alain - Songs from the Beginning
/ paru le 22-08-2007 /

Au départ, en 2004, Songs from the Beginning est un projet monté par le guitariste français Alain Blesing. Par la suite, il est parvenu à attirer dans son septet de base deux prestigieux musiciens britanniques régulièrement abonnés aux initiatives les plus diverses et les plus audacieuses, John Greaves et Hugh Hopper.

Né à Canterbury en 1945, le bassiste Hugh Hopper fut un des acteurs importants de ce que l’on nommera l’« Ecole de Canterbury ». Il fit partie de la longue préhistoire de Soft Machine ainsi que de son histoire jusqu’à l’album « Six ». Il poursuivra dans des voies somme toute assez similaires au sein de formations comme Isotope, Soft Heap, Soft Works, Hugh Hopper Franglo’s Band, Soft Machine Legacy, … pour ne citer que celles-là.

Né au Pays de Galles en 1950, le bassiste et chanteur John Greaves n’est pas un inconnu du genre même s’il a souvent poussé le bouchon un cran plus loin, retrouvant volontiers les mouvements avant-gardistes les plus en pointes et les plus inclassables. C’est ainsi qu’on le retrouvera avec Slapp Happy, Henry Cow, National Health, Peter Blegvad, Anton Fier et The Golden Palominos, Penguin Café Orchestra, … et toute une flopée d’artistes amateurs de nouvelles approches (Michael Mantler, Jack Bruce, Carla Bley, Robert Wyatt, …).

Pour ce qui est du leader de ce projet, le guitariste français Alain Blesing, il est né à Versailles en 1954. Il semble avoir longuement fait ses armes au sein d’Eskaton, une formation active, semble-t-il, entre 1970 et 1985, dans la lignée de Magma, mais dont il ne revendique pourtant pas vraiment l’influence. Par la suite, il étudie la musicologie, suit une formation en musicothérapie, approfondit ses connaissances dans le domaine du « Jazz » et se tourne vers les musiques traditionnelles. C’est ainsi que, depuis 1989, il collabore régulièrement avec la chanteuse turque Senem Diyici, enregistrant avec elle de nombreux albums. Tout cela ne l’empêche pas de se consacrer à certains projets personnels, bien teintés de « Jazz ».

Enregistré fin octobre 2006 en configuration studio au club parisien « Le Triton », l’intérêt de ce nouvel opus pourrait paraître de prime abord secondaire ou discutable puisqu’il n’est constitué que de reprises (elles ont toutes été sélectionnées par Alain Blesing). Et pourtant, il n’en est rien, car elles ont toutes bénéficiés de nouveaux arrangements qui leur donnent parfois une surprenante dimension. La perfection et la sensibilité des différents musiciens ainsi que le chant très spécial et faussement approximatif de John Greaves en augmentent encore l’ampleur.

Les titres (67’26) :

  1. «  Slightly All the Time » (Mike Ratledge) (9’37)
  2. « Beautiful as the Moon » (Fred Frith/Chris Cutler) (9’50)
  3. « California » (Robert Plant/Jimmy Page) (5’35)
  4. « Mumps » (Dave Stewart) (9’27)
  5. « 1983 » (Jimi Hendrix) (11’47)
  6. « Behind Blue Eyes » (Roger Daltrey/Pete Townshend) (5’58)
  7. « Fracture » (Robert Fripp) (14’53)
Au départ, la surprise vient évidemment de la présence de plages originaires du répertoire de Led Zeppelin (3), Who (6) et Jimi Hendrix (5) ; celles issues de Soft Machine (1), avec Hugh Hopper, et de Henry Cow (2), avec John Greaves, sont évidentes ; celle de Hatfield and the North (4) se situe bien dans la ligne ; celle de King Crimson (7) ne s’en éloigne pas trop.

A l’écoute, au final, toutes rejoignent sans peine l’orientation générale, le point central de l’ouvrage se situant clairement dans un style « Canterbury » abouti, que ne bousculent jamais trop les interventions d’un John Greaves toujours aussi marquant et même poignant.

« Slightly All the Time » était déjà une petite merveille sur l’album « Third » de Soft Machine. Elle le reste ici, fidèle musicalement à l’esprit originel, mais pimenté d’une intervention allumée de John Greaves.

« Beautiful as the Moon » reste plongé dans le même univers musical, mais avec des textes joliment déclamés par le Maître. Les interventions des musiciens sont sublimes, avec quelques jolis passages en solo, jamais envahissants, sans esbroufe inutile.

« California » n’apparaît pas un cran en retrait ou inférieur à la version de Led Zeppelin. Au contraire ! Cette vraie délicatesse est distillée dans la chaleur, l’intimité et la simplicité efficace : guitare sèche, contrebasse, percussion (conga) et voix enrouée. Adorable !

Jolie composition également, « Mumps » se fond dans le moule des deux premiers titres.

« 1983 » débute comme du Jimi Hendrix avec une guitare bien en avant. Rapidement, la flûte intervient, suivie du chant très personnel de John Greaves. La guitare lâche progressivement la bride et le groupe s’évade alors dans une direction franchement « Jazzy », avec quelques débordements menés par des souffleurs très actifs.

Plus encore que « California », « Behind Blue Eyes » subit une refonte radicale : sans guitare, ni percussions, avec une courte partie de saxophone, mené tout le long par l’accordéon, la contrebasse et un chant fatigué. Réussi !

« Fracture » débute sur une longue récitation, ponctuée de quelques notes isolées sans liens évidents entre elles. Progressivement, la machine prend son envol avec de fantastiques instrumentistes qui parviennent à donner une nouvelle carrure à cette œuvre qui n’en manquait déjà pas. John Greaves et ses déclamations servent de liaison idéale entre les différentes parties. L’esprit de King Crimson est certes bien présent, mais il se mêle à d’autres déjà rencontrés plus avant, ainsi qu’à des éléments rappelant certaines ambiances du superbe « 666 » de Vangelis O. Papathanassiou et Aphrodite’s Child, de Gong avec Daevid Allen et plus encore Pierre Moerlen pour les rythmiques. Un produit hybride de bien belle facture !

En conclusion, Alain Blesing réussit son projet. Il réalise une fusion adroite de genres difficilement conciliables avec l'appui idéal de collaborateurs de haut vol. Il fait partie de ces artistes que l’on regrette vivement de ne pas avoir rencontré plus tôt. Il n'est pas trop tard pour s'y intéresser.

Les interprètes :
  • Alain Blesing : Guitares & Arrangements (2, 3, 7)
  • John Greaves : Vocaux
  • Hugh Hopper : Basse
  • Catherine Delaunay : Clarinettes, Accordéon diatonique & Arrangements (2)
  • Philippe Botta : Flûte, Saxophones Ténor & Soprano, Arrangements (5)
  • Nicolas Fargeix : Clarinette & Arrangements (1)
  • François Verly : Piano, Claviers & Percussions, Arrangements (4)
  • Yves Rousseau : Contrebasse
  • Jean-Luc Landsweerdt : Batterie

JPS1er
Pays: FR
Musea Records FGBG 4655.AR
Sortie: 2007/07


Lu: 1649
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 63
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium