Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 188 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 464 183
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FOSTER III, Jack - Tame Until Hungry
/ paru le 07-09-2007 /

Pour son troisième album, Jack Foster troisième du nom s'est une fois encore entouré de Trent Gardner (Magellan) et Robert Berry (Hush, 3). Et c'est vrai qu'avec eux le guitariste américain nous avait déjà proposé deux bons albums : "Evolution Of Jazzraptor" (2004) et "RaptorGnosis" (2005).

La première chose que l'on ressent à l'écoute de ce troisième opus est la grande maturité de l'ensemble. Petit à petit Jack Foster s'est créé son univers. Bien sûr l'influence de Trent Gardner (aussi producteur du CD) se ressent encore et l'ombre de Magellan plane donc un peu. Mais Foster gagne en personnalité. Pour preuve le titre "No Tears Left For Crying" qui ouvre l'opus est de toute beauté et il est seul à le signer. La chanson est aussi dédiée à la ville de La Nouvelle Orléans durement frappée par l'ouragan Katrina.

D'autres titres sont co-signés par les trois lascars. On ressent alors plus l'influence du Magellan de Gardner qui pourtant n'envahit jamais trop. Il faut aussi épingler la bien belle voix très assurée de Foster. Ecoutez aussi ce "Civilized Dog" aux tons acoustiques et ce "One Dark Angel" aux voix envoûtantes et entraînantes dont on appréciera particulièrement le superbe solo de saxophone de David Hipshman.

"Bloodstone", écrite avec Melanie Myers, est une des chansons fortes avec une empreinte soul, un grand feeling vocal et des arrangements très variés et fouillés. "Broken Hallelujah" offre aussi un fameux panel musical et un chant puissant où Robert Berry se glisse pour le refrain. Toujours du côté de cette force vocale, on trouve "Inside My Mind". Son refrain irrésistible n'est qu'un plus car tout le chant est sublime de bout en bout.

Finalement le seul titre dont on se serait bien passé est le dernier, "Every Time We Say Goodbye", un ancien morceau qui remonte au temps où Jack faisait partie d'un groupe vocal nommé Full House. Rien n'avait été enregistré à l'époque et il voulait réparer cela pour la postérité. Il s'est fait plaisir mais il faut bien constater qu'il fait ici plutôt tache. Mais bon, considérons cela comme un extra.

Ce nouvel album de Jack Foster III est sans aucun doute celui de la maturité. C'est un réel plaisir que de l'écouter et il ravira tous les fans de Spock's Beard et de Magellan. Si vous n'avez pas encore écouté un de ses albums foncez sur celui-ci qui s'avère le meilleur des trois.

JPL
Pays: US
Muse-Wrapped Records
Sortie: 2007/07/10


Lu: 1803
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 33
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium