Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Spencer Davis (1941)
  • Wolfgang Flur (1947)
  • Ron Asheton (1948)
  • Geezer Butler (1949)
  • Mick Tucker (1949)
  • John Wetton (1949)
  • Chet McCracken (1952)
  • Bruce Crump (1957)
  • †Billie Holiday (1959)
  • Lou Barlow (1966)
  • †John Coltrane (1967)
  • †Chas Chandler (1996)
  • †Gordon Waller (2009)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 139 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 950 032
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ATREYU - Lead Sails Paper Anchor
/ paru le 28-09-2007 /

Le groupe de métal américain Atreyu a déjà vendu plus d'un million de disques depuis la sortie de "Suicide Notes and Butterfly Kisses" en 2002. "Lead Sails Paper Anchor" est leur quatrième album, une nouvelle étape pour ce groupe puisqu'ils sont sur un nouveau label également.

Si Atreyu s'inscrit bien dans la lignée de "jeunes" groupes américains, ils ne font pas dans le cliché pour autant et réussissent à intégrer des influences plus orientées années '80 de manière assez subtile. La production est très bonne et c'est Andy Wallace que l'on retrouve au mixage de cet album qui allie fureur et mélodie.

Les guitares sont lourdes et la rythmique est bien solide comme on pourra s'en rendre compte d'entrée de jeu avec "Doomsday". Le chant passe du guttural au mélodique avec aisance, mais dans un style assez différent de Still Remains par exemple. On pourra peut-être dire qu'Atreyu adopte des structures moins complexes que ces derniers, et que certains refrains sont plus "pop" si l'on peut dire.

"When Two Are One" est un très bon titre, l'intro laisse penser à une ballade, or il n'en est rien. C'est au contraire une chanson proche du metalcore avec un refrain en chant clair qui est assez prenant car excellent mélodiquement. Parmi les emprunts aux années '80, on citera de bonnes interventions en solo des guitares. On y est un peu moins accoutumés ces temps-ci.

On remarquera aussi l'emploi d'instruments plus exotiques comme le saz dans "Lose It", titre au couplet très soft alors que le refrain arrache tout. J'ai également beaucoup apprécié le piano avec un léger delay de la chanson "No One Cares". Le groupe varie les sons tout en gardant une ligne conductrice assez claire tout au long de l'album.

Les amateurs de métal moderne, aux refrains mélodiques alliés à de très gros riffs de guitare, le tout agrémenté de chant guttural et d'une rythmique mécanique, seront ravis à l'écoute de ce nouvel album d'Atreyu. A conseiller donc.

Xavier Rossey
Pays: US
Roadrunner RR 7957-2
Sortie: 2007/08/27


Lu: 2064
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 86
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium