Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Spencer Davis (1941)
  • Wolfgang Flur (1947)
  • Ron Asheton (1948)
  • Geezer Butler (1949)
  • Mick Tucker (1949)
  • John Wetton (1949)
  • Chet McCracken (1952)
  • Bruce Crump (1957)
  • †Billie Holiday (1959)
  • Lou Barlow (1966)
  • †John Coltrane (1967)
  • †Chas Chandler (1996)
  • †Gordon Waller (2009)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 140 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 950 128
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FAUXLIAGE - Fauxliage
/ paru le 02-10-2007 /

Résultant de la mise en commun de la voix de Leigh Nash (Sixpence None The Richer), originaire de Nashville mais n’ayant strictement rien à voir avec la musique de l’endroit, et du talent du duo pop ambient canadien Bill Leeb et Rhys Fulber (Delerium), la naissance de Fauxliage est un peu artificielle. En alliant voix aérienne et musique électronique, le trio atteint l’excellence dans ce style très prisé sur les pistes de danse.

Dès la première écoute, en entendant cette voix douce sur fond de musique ambient électronique, on pense à Dido, tant la ressemblance est frappante. Malheureusement, cela se passe au détriment de la crédibilité du groupe. A-t-on vraiment besoin d’une autre Dido ? Non, hélas. C’est dommage car la voix de Leigh Nash est très belle et elle mériterait au moins une musique originale.

Soyons clair : la musique est très agréable et on pourrait être en face d’un groupe intéressant s’il n’y avait cette filiation. Pour un premier album ensemble, cela aurait pu être une réussite. Sur le plan musical, les compositions sont bonnes, les paroles aussi. Il est dommage de gâcher le talent des protagonistes en cherchant à tout prix le succès populaire. Il n’est d’ailleurs pas certain qu’il soit atteint.

Dès le début de « All The World », un torrent de mélancolie rythmée à grand renfort de programmation charme les oreilles mais ça a déjà été fait. Dommage pour Leigh Nash. Sa voix vaut vraiment la peine d’être entendue. Elle allie douceur et puissance quand il le faut sur des paroles vengeresses qui valent le détour. Oh la méchante ! C’est encore le cas sur « Someday The Wind » où elle module sa voix en fonction du climat du morceau, qui raconte un amour très fort mais qui doit se cacher pour s’épanouir.

Le tempo de « Let It Go » tombe d’un cran pour permettre à Chris Elliott de faire entendre ses très beaux arrangements aux claviers. La voix sublime achève de séduire dans ce mélange sirupeux. « Magic » est un instrumental qui tourne autour du thème joué par une simple guitare soutenue par la basse. Pour l’autre instrumental, « Vibing », les claviers viennent s’ajouter pour donner de l’ampleur à la musique, varier les effets et permettre à Leigh Nash de souffler.

On a droit aussi à trois versions de « Rafe » : la normale, avec la voix et la programmation de Mike Hiratzka, la Gabin Remix plus sautillante et la Pacha Remix plus spatiale. Cela sent le remplissage ou je me trompe fort. On se dirige ainsi vers la fin d’un album agréable à écouter, certes, mais qui déçoit un peu. Une particularité : « All Alone » comporte même une partie jouée à la batterie. Le petit groupe ne se refuse rien.

Tout l’album baigne dans la mélancolie et contient son lot de sentiments de regret et de déception. C’est particulièrement le cas sur les deux titres instrumentaux où ils atteignent les sommets. Mais l’album en question ne va pas révolutionner le rock pour la cause. Gentil.

MM
Pays: CA
Nettwerk / Munich Records 5 037703 056626
Sortie: 2007/08/14


Lu: 1940
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 115
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium