Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 185 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 479 967
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CHROME HOOF - Pre-Emptive False Rapture
/ paru le 25-10-2007 /

Avis aux amateurs de nouvelles sensations, aux férus d’associations musicales inattendues. Chrome Hoof, c’est une dizaine de musiciens anglais qui n’hésitent pas à réconcilier disco, metal, funk, classique et électronique, entre autres. Vêtus en moines futuristes à paillettes ou chevaliers au disco-laser, leur musique est tout aussi inqualifiable que surprenante. Tout cela exécuté par une kyrielle de musiciens organisés autour des deux frères Smee, lesquels ont exploré des chemins très différents avant de se trouver cette identité hétérogène commune au sein de ce projet rocambolesque.

Les fans de Mike Patton devraient trouver ici leur bonheur tant le brassage est innovant. Impossible de savoir ce qu’il va se passer de chanson en chanson, ou même de riff en riff, sur cet album. On commence en grandes pompes avec une introduction inquiétante ("Nordic Curse") pour enchaîner sur du funk délirant digne de Parliament ou des tous premiers Red Hot Chili Peppers ("Tonyte"). La voix n’arrive qu’après de longs instants (très dansants, cela dit), alors qu’on se demandait presque si l’album n’allait pas être entièrement instrumental.

On enchaîne avec des gros riffs lourds à la Black Sabbath agrémentés de synthés ou orgues, voire de cuivres bien gras, mêlés à des ambiances planantes ou déprimantes. Inutile sans doute de décrire l’album pas à pas, tant la description in extenso noircirait des pages illisibles. Une, que dis-je, des dizaines et des dizaines d’écoutes plus qu’attentives permettent de se rendre compte de la situation en une bien autre mesure. Sans oser affirmer que celles-ci seront faciles de prime abord, chacune révélera son lot de surprises. Sans oser non plus croire que le "travail d’écoute" gâcherait l’emprise de la musique ou son potentiel dansant. Headbangings en série au programme, déhanchés sexy sur rythmes groovy également.

Et c’est quand le mélange des styles est à son sommet que Chrome Hoof démontre tout son savoir-faire. Notamment sur "Leave This Ruined Husk", chanson coup de cœur, où guitares et trompettes funky rencontrent un chant tranchant à la sauce hardcore féminin. Assurément, ces fous londoniens sont à voir sur scène, histoire de n’y comprendre encore plus rien. Et de tomber à genoux...

Kevin Dochain
Pays: GB
Southern Records 281402
Sortie: 2007/10/08


Lu: 2841
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 88
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium