Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 165 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 241
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BAND OF HORSES - Cease To Begin
/ paru le 14-11-2007 /

Band Of Horses vient de Seattle, un héritage lourd à porter. Pourtant, le groupe parvient à tirer son épingle du jeu. Il s’est fait connaître notamment par la série télévisée américaine One Tree Hill que l’on a brillamment traduit en français par … Les Frères Scott, où le groupe interprétait « The Funeral », un extrait de son premier album. Cela vous dit peut-être quelque chose.

A l’origine, en 1995, Matt Brooke a fondé Carissa’s Wierd, un groupe indie acoustique auquel Ben Bridwell a participé comme bassiste et chanteur. Le groupe s’est séparé en 2003. Formé en 2004 par Matt Brooke et Ben Bridwell, Band Of Horses a sorti son premier album, « Everything All The Time », en mars 2006.

Quand Matt Brooke a quitté le groupe pour former Grand Archives quelques mois plus tard, Ben Bridwell a fait appel à Rob Hampton pour jouer de la guitare basse et à Creighton Barrett pour se cacher derrière les fûts. C’est dans cette composition que le groupe a assuré la promotion du premier album, notamment en Europe.

« Cease To Begin », leur deuxième album plus intériorisé et aussi sombre, vient de sortir. Il est produit par Phil Ek, qui a aussi produit le premier. Sa musique mid tempo douce amère, aux paroles souvent ambiguës et parfois lourdes de sens, est néanmoins très agréable à écouter.

« Is There A Ghost? » est un mid tempo de très bonne qualité qui met en valeur la guitare et la voix de falsetto de Bridwell. « Ode To LRC » est un pop rock à la mélodie agréable où la voix peut s’extérioriser à loisir. De nouveau, les guitares jouent un rôle de premier plan mais sans agressivité. On est plutôt dans le style feutré de Neil Young quand il n’y va pas de son coup de gueule légendaire.

« No One’s Gonna Love You » semble vouloir plaider sa cause auprès de l’être aimé dans un style coulé et très soft. Le très mélancolique « Detlef Schrempf », du nom d’une des vedettes allemandes de la NBA, en profite pour conseiller à tous sur le mode intimiste de tirer les leçons de ses échecs. Est-il conseil plus sage ? C’est sur un rythme plus guilleret que « The General Specific » lui succède, avec un piano joué en puissance pour varier le menu offert depuis le début d’un album caractérisé par la douceur.

Par contraste, « Lamb On The Lam (In The City) » est un instrumental très court et très doux qui s’inscrit harmonieusement dans le climat général. « Islands On The Coast » est nettement plus dynamique et plus enclin à la joie de vivre qui met bien en valeur la voix haut perchée du leader du groupe. « Marry Song » est un titre assez lent qui met en valeur les harmonies vocales et le piano qui plombe un peu l’ambiance par son jeu tout en low key mais qui donne au final un résultat remarquable.

« Cigarettes, Wedding Bands » part en trombe et donne du nerf et un tonus vivifiant à une fin d’album assez versatile. De nouveau, la voix a l’occasion de se mettre en valeur, bien soutenue par une section rythmique fort efficace, la guitare se montrant relativement discrète pour se mettre au service de l’ensemble. Par opposition, « Window Blues » laisse transparaître un spleen assez lourd à porter mais dont on tire parti, histoire de tout remettre en phase.

Très bon album introspectif et sombre qui joue sur les contrastes et montre à la fois la force et la faiblesse que chacun possède en soi. Il marque une progression par rapport au précédent et laisse entrevoir une suite encore plus positive.

MM
Pays: US
Sub Pop Records / Konkurrent 70745
Sortie: 2007/10/08


Lu: 2253
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 25
• Semaines de présence au Top 30: 9
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium