Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 23-10-2017
› LEFT LANE CRUISER + NEEDLE AND THE PAIN REACTION (Bruxelles)
› ST. VINCENT (Bruxelles)
› The BREEDERS + PINS (Borgerhout)
› KING DUDE + THE RUINS OF BEVERAST + DOLCH (Antwerpen)
› THE FRESH AND ONLYS + ANNABEL LEE (Bruxelles)
› HOGJAW (Verviers)
› DOWNTOWN BOYS + TEEN CREEPS + The HYPE (Liège)

Les 7 prochains jours:
24-10 DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
24-10 INHEAVEN (Bruxelles)
24-10 KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
24-10 Ben ABSINTH (Liège)
24-10 YAK + CHASTITY (Borgerhout)
24-10 Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
24-10 LEFT LANE CRUISER + Renaud LESIRE (Liège)
24-10 TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
24-10 HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
24-10 WWWATER (Gent)
25-10 BRNS + François VIROT + IDALG (Namur)
25-10 STUFF. (Hasselt)
25-10 CAST (Verviers)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
26-10 TEME TAN (Gent)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)
26-10 AQUASERGE + Ricky HOLLYWOOD + FIEVRE (Namur)
27-10 Mura MASA (Bruxelles)
27-10 STUFF. + CID RIM (Opwijk)
27-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
27-10 HUNDRED WATERS + JFDR (Bruxelles)
27-10 AMBER RUN + FLYTE (Leuven)
27-10 JAPANESE BREAKFAST + GIRL RAY (Gent)
27-10 THOT + PUBLIC PSYCHE (Bruxelles)
27-10 HEARTACHE CIRCUS + CRESCENT SKY (Bruxelles)
27-10 Emel MATHLOUTHI + Zoe Mc PHERSON (Liège)
27-10 Ian PAICE (Verviers)
28-10 HUNDRED WATERS + VAGABON (Namur)
28-10 FISHBACH + Isaac DELUSION + PALE GREY (Namur)
28-10 The ZOOMATICS (Liège)
28-10 Jake BUGG (Antwerpen)
28-10 AMENRA + MONNIK (Kortrijk)
28-10 OUR LAST NIGHT + NEW VOLUME + BLESSTHEFALL (Hasselt)
28-10 LYSISTRATA + NO METAL IN THIS BATTLE + RINCE-DOIGT (Liège)
28-10 LUDUS FESTIVAL (Amay)
28-10 Rebeka WARRIOR + Mathilde FERNANDEZ (Liège)
28-10 WOLF ALICE + The MAGIC GANG (Bruxelles)
28-10 CABBAGE (Bruxelles)
28-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
28-10 W.A.S.P. + BEAST IN BLACK (Borgerhout)
28-10 FATHER MURPHY + JARBOE + VEDA (Bruxelles)
28-10 The SELECTER + The BEAT (Sint-Niklaas)
28-10 STUFF. + JTOTHEC (Leuven)
28-10 LOW ROAR (Hasselt)
28-10 Douglas FIRS + AWKWARD I (Bruxelles)
29-10 MOTORPSYCHO (Bruxelles)
29-10 BISON BISOU + A SUPERNAUT + BODA BODA (Namur)
29-10 HUSKY (Bruxelles)
29-10 Nick MULVEY (Bruxelles)
29-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Hasselt)
29-10 BIG THIEF + Katie VON SCHLEICHER (Kortrijk)
29-10 Julie BYRNE (Brugge)
29-10 OTZEKI + MORTALCOMBAT (Namur)
29-10 LAMBCHOP (Antwerpen)
29-10 LYSISTRATA + RINCE-DOIGT + NO METAL IN THIS BATTLE (Bruxelles)
29-10 STROBES + LAMBERT + Tom ROGERSON (Bruxelles)
29-10 The UNDERGROUND YOUTH + DUANE SERAH (Liège)
30-10 (SANDY) ALEX G (Bruxelles)
30-10 SOHN (Bruxelles) **REPORTÉ**
30-10 RIDE (Bruxelles)
30-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Sint-Niklaas)
30-10 The NATIONAL (Bruxelles) **ANNULÉ**
30-10 Chuck PROPHET and The MISSION EXPRESS + CURSE OF LONO (Bruxelles)
30-10 KITTY, DAISY and LEWIS + SCARLETINAS (Kortrijk)
30-10 The SLACKERS + The NICE GUYS (Bruxelles)
30-10 The UNDERGROUND YOUTH + ANIMAL YOUTH (Gent)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • Barbara Ann Hawkins (1943)
  • Ernest James Watts (1945)
  • Greg Ridley (1947)
  • Michael Burston (1949)
  • †Maybelle Carter (1978)
  • †Gypie Mayo (2013)
  • †Alvin Stardust (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6790 membres.
- En ligne, nous sommes 191 lecteurs, dont 3 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 737 357
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BEYA, Chris ATOLL - Illian - J’entends gronder la terre
/ paru le 26-12-2003 /

« Illian » est un album conceptuel ambitieux qui nous conte les aventures d’un voyageur venu d’un univers aux confins du Temps et de l’Espace. Cet observateur va progressivement porter un regard lucide d’abord, puis désabusé, sur notre planète et surtout sur les hommes qui l’habitent ...

L’histoire est racontée par Raoul Leininger, chant et choeurs. Il est accompagné par la rythmique du batteur Michel Altmayer (Troll) ou de Niko Wege. Vincent Nolot et Yannick Riznar tiennent tour à tour la basse. Enfin, last but not least, Christian Beya fait le reste : guitare, claviers, programmations et choeurs. En dehors des choristes occasionnelles, trois invités complètent la formation : Jean Dehé, violon, Michaël Kadi, flûte traversière, et Julien Petit, saxophone soprano.

La musique est loin d’être désagréable à écouter. C’est un rock progressif assez classique dominé par le savoir-faire au-dessus de la moyenne du guitariste claviériste Christian Beya (sur « Le miroir de tes yeux #1 et #2 » notamment, le piano fait merveille) et la voix agréable de Raoul Leininger.

Comme il s’agit d’un « concept aibum », il serait vain d’analyser tous les titres, qui forment un tout relativement cohérent. Si vous aimez Yes, ceci est pour vous.

Les titres :

  1. « Illian »
  2. « La route est ailleurs »
  3. « Au secours de vos jours »
  4. « Comme lui »
  5. « Je voudrais être … »
  6. « La légende de la forêt »
  7. « Comme s’écoule un fleuve »
  8. « J’entends gronder la terre »
  9. « Un nouveau départ »
  10. « Le miroir de tes yeux #1 »
  11. « Le miroir de tes yeux #2 »
  12. « Quand le monde se met à chanter »
  13. « Galéana #1 »
  14. « Galéana #2 »

MM
Pays: FR
Musea FGBG 4531.AR
Sortie: 2003/10


Lu: 2164
Partager sur :
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

Anonyme
le 08/01/2004 | mon évaluation:
je donne simplement 10/10 à cette formation car ils osent aborder le chemin musical par la pente la plus complexe et dans ce monde, on manque de complexité... c'est grandiose . Le groupe de l'année c'est eux
Anonyme
le 31/01/2004 | mon évaluation:
ils sont graves, que dire de plus ?
ils sont assez fous pour avoir choisi de faire de la musique au lieu de faire simplement du bruit !
bon, ç'est pas du poulet aux hormones ça francis, cela s'apelle du progressive rock !
le tandem basse batterie est monstrueux, et le guitariste pareil à lui meme domine superieurement les six cordes europeennes avec l'aide de son acolyte clavieriste !
Quand au chanteur, la musique est a sa place dans son palais !
et pour une fois, le progresive rock est servi par des mots qui sont loin d'etre stupide....
ne les loupez pas quand ils passeront pres de chez vous, je les ai vu en concert au casino d'amneville pour leur premiere, c'etait gravissimement rock !!! La meilleure formule d'un groupe mythique
dommage que leur maison de disque ne pense pas a approvisionner les disquaires , le cd est en rupture partout....c'est pourtant un signe qui ne trompe pas habituellement....
Anonyme
le 31/01/2004 | mon évaluation:
bon, le progresif rock moi j'en etais degoute depuis le premier album de mona lisa, oops...j'avais oublie ....faut pas dire du mal des ancetres ...
mais Atoll, c'est cool, ils font du rock !
vous savez la musique sans petite nanas a poil qui font oubier avec leurs doudounes la pauvrete des arangements et la secheresse des mahines... et oui un ordi ca mouuuille pas darling...meme si c'est a la mode, heureusement que certains n'evoluent que dans le bon sens !!!
achetez ce cd il ne sent pas le formol!
De l'Atoll d'origine seuls restent BEYA a la Six cordes et LEININGER au chant , mais franchement ils ont bien fait de faire du neuf, les nouveaux tueurs sont vraiments bons ! on a evite le recyclge
pour une fois que le mythe ne sent pas le vieux !!
sylvain
bergm
le 02/04/2005 | mon évaluation:
Voici un album qui me rend perplexe. Je l'ai acheté en confiance, suite à de nombreuses chroniques qui en disaient le plus grand bien. Je me demande aujourd'hui si les producteurs n'ont pas rédigé les chroniques eux-mêmes (ou ne les ont pas fait rédiger par des amis! )Non pas que les musiciens soient mauvais, Les deux bassistes assurent, les batteurs également, le chant semble bon, mais quasi inaudible, noyé dans trop de réverbération, les guitares, sans être renversantes, sont propres (trop?). Les claviers sentent la programmation "à 2 balles", quantifiés de manière à telle que le résultat est artificiel, et je ne parle pas des sons vieillots. C'est dommage. Sur certains titres, Christian Beya a utilisé des programmations de batterie dénuées de groove, sans parler, là aussi, des sons d'un autre âge, sans dynamique. Quand on écoute les titres avec N Wégé et M Altmayer, deux pointures qui assurent vraiment, bien que leurs prestations soient desservies par un mixage sans relief, on se demande pourquoi avoir laissé des morceaux avec ces programmations ridicules qui gâchent tout. Certaines compos sont pourtant intéressantes (La route est ailleurs, comme s'écoule un fleuve, le miroir de tes yeux, mes préférées...). Le son général est aseptisé, froid, sans âme, tout comme l'interprétation des innombrables parties de guitares. Si Christian Beya possède une certaine technique à la guitare, elle n'est hélas jamais au service d'une émotion, et, d'un autre côté, jamais non plus au service d'une musique réellement virtuose. On est entre deux chaises...comme si Beya ne savait pas dans quelle direction aller. Avec "Quand le monde se met à chanter", on atteint des sommets, ou plutôt on touche le fond. Quant à Galeana, si la première partie est riche de promesses (titre co-signé Beya/Altmayer), avec de belles envolées, un vrai climat original, la deuxième partie fait place à une chanson assez quelconque. Les textes sont de Raoul Leininger. Ils racontent l'histoire d'Illian, un voyageur "venu d'un univers aux confins du temps et de l'espace" (je reprends les notes de pochette). Ce "concept-album", au sujet relativement bateau aurait dû bénéficier d'une production à la hauteur, pour ne pas stagner dans le petit opus sans ambition. L'utilisation du nom "Atoll" risque d'induire en erreur tous les fans du défunt groupe Français (s'il en reste encore aujourd'hui), et de les décevoir. Il s'agit plus d'un album solo sur lequel jouent des invités, et à ce titre, il aurait été plus honnête qu'il sorte sous le nom de son concepteur, sans référence au groupe mené par Alain Gozzo. Si cet album est le prémice du retour d'un groupe, il nous faudra attendre un prochain cd pour pouvoir se faire une opinion. Pour ma part, cet album est à oublier.
steven
le 14/09/2005
Illian, « J’entends gronder la terre » est un magnifique CD au titre vraiment d’actualité qui nous rappelle oh combien il faudrait être humble devant mère nature. Chose pas facile pour des hommes qui ne savent la respecter et qui le paient très cher plus tard.
J’ai pu avoir beaucoup d’informations concernant les circonstances de la mise en route du concept et du C.D. d’Illian sur le site intéressant de : chris-beya-atoll. mais aussi de Progressia. Cet album au concept ambitieux, vraiment original, est le fruit du travail de Chris Beya et de Raoul Leininger.
Musicalement, c’est un album très riche et aboutit, extrêmement précis au niveau de l’interprétation de tous les instruments et des vocaux. On passe au fil de l’histoire du rock climatique (Illian) à un rock plus progressif (La route est ailleurs) et à des ambiances d’une rare émotion (Le miroir de tes yeux)…
La volonté de retrouver le fameux son « atolien » par le mariage des guitares et des synthés est présente et orientée vintage fidèle à sa tradition faisant un lien avec la période initiale.
Le chant original de Raoul Leininger est tantôt puissant ou aérien à souhait. Les guitares du talentueux guitariste Chris Beya sont d’une très grande classe (émotion et technique) sans sombrer dans la démo. Les basses de Vincent Nollot et Yannick Riznard sont chaleureuses et présentes. Les batteries de Niko Wege sont fines et précises et portent à merveilles les morceaux rappelant un peu l’excellant Alain Gozzo. Celles de Michel Altemayer (un émule de Christian Vander) impeccables semblent collé aux arrangements. J’ai appris récemment que ce dernier ne faisait plus parti groupe depuis le mois d’avril et qu’il a été remplacé. Revenons au CD, le mastering qui a été confié à Michel Geis permet d’écouter cet album à deux niveaux tout en douceur ou en puissance pour percevoir toute sa dimension.
Aussi je vais rejoindre certains articles et je dirais que le vent d’une épopée
a vraiment soufflé là et nous a transporté très loin.
Un fan depuis les premières heures.

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium