Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Pinkney (1925)
  • Bobby Helms (1933)
  • Floyd Ashton (1933)
  • Mike Seeger (1933)
  • Nesbert Hooper (1938)
  • Johnny Thunder (1941)
  • Pete York (1942)
  • Tommy Aldridge (1950)
  • Rick Price (1951)
  • Matt Johnson (1961)
  • Marcia Schofield (1962)
  • †Jackie Edwards (1992)
  • †Jerry Wexler (2008)
  • †Johnny Moore (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 165 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 530 989
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CARFAX ABBEY - It Screams Disease
/ paru le 28-12-2007 /

Carfax Abbey est un quatuor originaire de Philadelphie. Ils avaient déjà enregistré quelques rondelles mais purement en auto-production et leur diffusion fut donc limitée, du coup elles sont devenues des collectors. Cette fois ils ont signé avec un label ce qui leur permet de sortir ce premier album avec une diffusion internationale.

Leur musique est un hard rock imbibé des tons industriels des années 80. Le mélange est étrange. En effet il n'est pas habituel de retrouver du hard rock mélangé à des arrangements basés sur de l'électronique. C'est leur batteur Byron Nelson qui s'occupe de tous ces effets programmés. C'est aussi pour cela que cette base électronique à un côté mécanique.

Le chanteur Gary Billings possède une voix rageuse sans pour autant délaisser le mélodique. Il mélange aussi son chant avec des passages parlés qui donnent aux morceaux une ambiance tendue et mystérieuse. Ecoutez le morceau titulaire. Sa voix le fait littéralement décoller.

Avec Carfax Abbey, on se rend aussi compte d'une influence à la Marilyn Manson de par le côté sombre, la hargne, la guitare agressive de Chris Matsinger et les arrangements aux effets électro. On retrouve aussi cela dans le dernier Manson mais à un autre niveau c'est sûr.

La basse de Noel Conklin assure aussi un soutien rythmique important. Elle se marie parfaitement avec les arrangements programmés et la batterie, appuyant le tempo.

Le groupe de Philly nous plonge donc dans une ambiance style film d'horreur. Ils reprennent d'ailleurs la chanson "Cry Little Sister" qui faisait partie de la bande son du film d'horreur "The Lost Boys". Mais qu'on ne s'y trompe pas, il ne s'agit pas de métal beuglant même si l'ambiance est souvent tendue et si le chanteur ne se ménage pas. Tout est ici bien calculé et les arrangements soignés tant côté musical que vocal. Et puis cela se termine par deux titres très doux, "Stay" et "Angels Hesitate", qui prouvent ainsi qu'ils ont bien des possibilités.

Finalement ce qu'on pourrait leur reprocher c'est leur côté parfois trop eighties. Mais leur façon d'être hard rock est plutôt bénéfique et apporte une certaine modernité à l'ensemble. On aime cette ambiance lugubre qui baigne tout l'album.

JPL
Pays: US
Dancing Ferret Discs DFD21067
Sortie: 2007/10/26


Lu: 1554
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 65
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium