Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Cleveland Duncan (1935)
  • Madeline Bell (1942)
  • Tony Joe White (1943)
  • Dino Danelli (1944)
  • Andy Mackay (1946)
  • David Essex (1947)
  • Blair Thornton (1950)
  • Ian Thomas (1950)
  • Janis Siegel (1952)
  • Dennis Greaves (1957)
  • Martin Gore (1961)
  • Tim Kellett (1964)
  • Nick Menza (1964)
  • Saul Hudson (1965)
  • Rob Dickinson (1965)
  • Alison Krauss (1971)
  • †Keith Godchaux (1979)
  • †Rob Collins (1996)
  • †Amy Winehouse (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 148 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 066 423
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FISH - Field of Crows
/ paru le 03-02-2004 /

Ce nouvel album de Fish succède à "Fellini Days" sorti en 2001. Il marque aussi le retour aux baguettes de Mark Brzezicki, un collaborateur du début de la carrière solo de notre poisson favori.

Avec "Field of Crows", Fish jette un regard inquiet sur le monde actuel. Les tromperies de nos dirigeants, y en a marre! Il parle aussi des désillusions rencontrées au courant de sa carrière, mais aussi de l'amour perdu lors de son récent divorce. C'est donc un album assez sombre que nous propose Fish.

Il débute tout en douceur avec "The Field", une ballade qui nous entraîne dans son inexorable progression et qui lui permet de planter le décor. Le ton monte avec "Moving Targets" avant de devenir très rock pour "The Rookie". Très rock peut-être, mais certains passages sont assez sombres. Voici un titre qui balance, c'est "Zoo Class". Il nous invite dans la jungle de notre monde où la liberté n'est qu'illusion.

Un des plus beaux morceaux de cet opus est "The Lost Plot". Une ballade qui nous fait tourbillonner au son de ses arpèges au piano. Tout en progression, comme "The Field", cette superbe chanson nous emporte et nous fait chanter le refrain avec notre ami. Un brin de nostalgie et de regrets dans la voix. Ensuite, "Old Crow" nous rappelle un peu son "Big Wedge" par son chant et ses arrangements cuivrés. Cà swingue! Et puis? Un p'tit cours de math! "Numbers" démontre qu'en fait tout est nombre et que tous nombres se ressemblent. Nous ne sommes en fait qu'un numéro sans droit d'opinion. Et mieux vaut ne pas essayer de sortir du moule...

Fish nous avait déjà pondu un superbe slow sur son premier album solo. "Cliché" était une très belle chanson d'amour (ce fut aussi celle de mon mariage pour ne rien vous cacher!). Elle était très optimiste au contraire de ce "Exit Wound" qui malgré son côté pessimiste est de toute beauté. Un slow comme on n'en fait plus. Le meilleur de Fish depuis "Cliché" ! Le solo de saxophone nous fait littéralement fondre. Le cri d'un homme ayant le coeur brisé suite au départ de son Amour, sa moitié. Promis Fish, si je (re-)divorce, je prendrai celle-ci comme mienne... A propos de cri, voici "Innocent Party". "Ne me parlez pas de justice, de liberté, de vérité ni de démocratie quand tout ce que vous me laissez ne sont que faux espoirs, mensonges et promesses non tenues..." nous dit le poisson. Le décor est bien planté et ce réquisitoire s'adresse à certains dirigeants peu scrupuleux de ce bas monde.

La tristesse et la mélancolie revient avec "Shot The Craw". Amours et illusions perdus font réaliser que tout était quand même mieux à deux. L'album se termine par "Scattering Crows". La chanson débute à nouveau tout en douceur, presqu'en duo piano/voix. Le crescendo nous emporte à nouveau. Cri du coeur! L'explosion finale rappellera les grandes envolées du temps où notre poisson marillionnais toujours. Une formidable fin qui nous donnera l'envie immédiate d'appuyer sur replay.

Un album sombre ai-je dit? Certes! Mais, force est de constater que c'est souvent dans le sombre qu'on accouche des meilleures rondelles. "Field of Crows" est vraiment un des meilleurs albums solos de Fish. Un conseil? Commandez-le vite via son site internet, vous aurez droit à un livret couleurs de 24 pages alors que, chez le disquaire, en mai prochain vous n'en aurez que la moitié.

JPL
Pays: GB
Chocolate Frog Records CPVP017CD
Sortie: 2003/12/10 via le site de Fish
Sortie: 2004/04/19 dans le commerce


Lu: 4366
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

Charlie
le 02/04/2004 | mon évaluation:
Super bien écrit et tellement vrai, cet album est une merveille. Le livret est tout aussi beau, FISH marchant page après page faisant face aux "crows" pour se retrouver en fin de parcours recroquevillé dans un coin sombre derrière les barreaux.

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium