Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 21-01-2017
› KONOBA + HOLY TWO (Bruxelles)
› Peter HARPER (Bruxelles)
› Andy MOOR and Anne-James CHATON + JESUS IS MY SON + QUASI UNA FANTASIA (Bruxelles)
› PETRA PIED DE BICHE + LA JUNGLE + SPAGGUETTA ORGHASMMOND (Namur)
› Gérard BASTE + AFTER PARTY (Liège)

Les 7 prochains jours:
22-01 St. PAUL and The BROKEN BONES (Leuven)
22-01 José GONZALEZ and GOTHENBURG STRING THEORY (Bruxelles)
22-01 EMP PERSISTENCE TOUR 2017 (Torhout)
22-01 Axel FLOVENT + CLEAR SEASON (Bruxelles)
22-01 NASHVILLE PUSSY + The DYSON'S (Bruxelles)
23-01 Sarathy KORWAR + BERAADGESLAGEN (Bruxelles)
23-01 Doogie WHITE (Verviers)
23-01 PUP + NEWMOON (Borgerhout)
25-01 TEMPLES + J. BERNARDT + ROYAUME (Bruxelles)
25-01 BIG THIEF (Bruxelles)
25-01 KALEO (Bruxelles)
25-01 SNFU + REPROACH + SMARIS (Hasselt)
26-01 Kevin DEVINE and The GODDAMN BAND + Laura STEVENSON (Borgerhout)
26-01 ANDREAS et NICOLAS + MONONC'SERGE + Cedric GERVY (Bruxelles)
26-01 INFINITE BISOUS (Bruxelles)
26-01 SLAPSHOT + TOXIC SHOCK + DIE MY DEMON (Liège)
26-01 DARIO MARS AND THE GUILLOTINES (Ramelot)
26-01 JACLE BOW (Bruxelles)
26-01 Peter HOOK and The LIGHT (Leuven)
27-01 THE HEAD AND THE HEART + Colline HILL (Leuven)
27-01 KONOBA (Bruxelles)
27-01 Jonas WINTERLAND + ANYSA (Bruxelles)
27-01 SIRIUS PLAN (Ramelot)
27-01 BEACH SLANG (Bruxelles)
28-01 DEVIN TOWNSEND PROJECT + LEPROUS (Borgerhout)
28-01 ZEUS! + VVOVNDS + DIRTYDENTIST (Bruxelles)
28-01 DYS ROCK AND FOLK FEST (Bernissart)
28-01 NASHVILLE PUSSY (Diest)
28-01 PIANO CLUB + LEAF HOUSE + HYDROGEN SEA (Liège)
28-01 DE GROOTE-FAES DUO (Herzele)
28-01 COMPACT DISK DUMMIES + WHISPERING SONS (Retie)
28-01 The PRETTY RECKLESS + The CRUEL KNIVES (Leuven)
28-01 K's CHOICE (Bruxelles)

Mois en cours:
Janvier 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • Snooks Eaglin (1936)
  • Ritchie Havens (1941)
  • Edwin Starr (1942)
  • Billy Ocean (1950)
  • †Jackie Wilson (1984)
  • †Champion Jack Dupree (1992)
  • †Colonel Tom Parker (1997)
  • †Charles Brown (1999)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6651 membres.
- En ligne, nous sommes 99 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
97 747 160
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


MARS VOLTA (The) - The Bedlam In Goliath
/ paru le 18-02-2008 /

Après le superbe "Amputechture" sorti en 2006, nous étions bien impatients d'entendre leur nouvel album. Omar Rodriguez Lopez et Cedric Bixter Zavala allaient-ils relever le défi et faire mieux encore ? Le CD dans la platine, nos oreilles se tendent avec impatience.

Mais avant venons-en à la pochette une fois encore assez surréaliste. L'ambiance est celle du désert avec ses touaregs mais aussi celle de l'Afrique noire avec sa porteuse d'eau. L'ensemble est bien entendu ensoleillé, un soleil comme on aimerait en avoir chez nous. Du coup les habitations sont surmontées de panneaux solaires. Les antennes paraboliques pleuvent aussi. La technicité moderne se marie avec l'ambiance médiévale locale.

Le sujet de l'album est basé sur les religions. Normal, Goliath est un personnage de l'ancien testament. Vous savez, celui qui a été vaincu par David. The Mars Volta démarre en force sur cet opus et cela dure tout au long des douze titres qui composent cet opus. Si sur le précédent opus nous avions des titres plus calmes pour assurer des moments de respiration, ce n'est pas le cas ici. Tout y est explosif du début à la fin. Les musiciens s'en donnent à coeur joie. La sophistication des compositions de Omar Rodriguez Lopez est incroyable. Non pas qu'elles soient trop chargées, mais tous les instants sont utilisés pour des arrangements très très fouillés. Certains trouveront sans doute que c'est trop mais s'ils prennent la peine d'écouter à plusieurs reprises cet opus, ils finiront pas le comprendre et par bien s'y sentir.

Afin d'assurer la complexité qui sied si bien à Mars Volta, outre les deux leaders, on trouve Marcel Rodriguez Lopez, Thomas Pridgen, Adrián Terrazas-Gonzáles, Pablo Hinojos-Gonzalez, Isaiah Ikey Owens, Juan Alderete de la Peña et bien entendu l'ami John Frusciante des Red Hot Chili Peppers. Nul ne sait si tout ce beau monde sera au rendez-vous de leur prochain concert à l'AB... Côté mixage, c'est une fois encore Rich Costey qui s'en est occupé. Serait-il le secret de la réussite ?

Le chant de Cedric Bixter Zavala est toujours aussi captivant. Il navigue dans les hautes sphères aiguës d'un bout à l'autre. C'est sans nul doute une des voix les plus incroyables du monde du rock. Impossible aussi de passer sous silence ce passage très King Crimson au sein de "Goliath", une influence de toute façon omni-présente chez The Mars Volta. Quant à savoir s'il y a des titres meilleurs que d'autres, non, ils valent tous la peine sans exception. Mais un conseil, écoutez l'opus du début à la fin sans quoi vous serez perdu.

Sans doute cet album de par sa complexité et ses arrangements très chargés déboulant en force d'un bout à l'autre n'est-il pas à écouter dans n'importe quelle condition. Il faut s'y préparer et prendre le temps de le faire tourner à quelques reprises avant de s'y sentir bien. A partir de là, cela vous paraîtra un petit bijou tout aussi surréaliste que sa pochette. Un must pour les fans du groupe sans aucun doute.

JPL
Pays: US
Universal 0602517575301
Sortie: 2008/01/28


Lu: 3942
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 12
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

Charlie
le 24/02/2008 | mon évaluation:
Ce qui est surtout surréaliste sur cette pochette c'est évidemment la porteuse d'eau géante et la confusion avec la perspective... Par son double sens, ce dernier mot prend toute son importance, d'abord graphique, des trois dimensions mais surtout celui de la perspective d'avenir!
Pour moi, cet album est très, trés engagé, la porteuse d'eau représente Goliath. Le défi de l'humanité sera, que dis-je, est celui de l'or blanc, l'eau toujours plus rare pour une partie de la planète. De par le monde, de nombreux barrages sont construits certains pour éviter les inondations d'autres, pour s'approprier ce bien si précieux! Les conséquences sont les avancés du désert, la sécheresse, mais aussi les déplacements démographiques de masse (si l'humanité ne te laisse pas crever sur place! ), des changements géologiques, des pertes de faune et flore... En un seul mot le chaos ! D'où une musique aux arrangements chargés mais Ô combien représentatifs des complications à surmonter.
Les panneaux solaires soulignent le paradoxe entre l'évolution toujours plus rapide des technologies et celui de l'essentiel. Au-delà des religions et sous quelque forme que ce soit, la porteuse d'eau représente simplement la Vie...
Si l'album est superbe? Sans aucun doute, je m'incline devant ce rock aux lettres de noblesse. Ceci dit, on peut déguster toute l'inspiration gravée sur cette rondelle sans philosopher.

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium