Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 20-05-2018
› YO LA TENGO (Bruxelles)
› TEARS FOR FEARS (Merksem) **REPORTÉ**
› SOPHIA + BONFIRE LAKES (Hasselt)
› Haley HEYNDERICKX (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
21-05 LEONORE (Leuven)
22-05 SHAME + RVG (Bruxelles)
22-05 BORNS + Mikky EKKO (Bruxelles)
22-05 TALIBAM! + DIRTY PRIMITIVES + YOU GOT NO JAMS (Bruxelles)
23-05 YEW + The LVE (Bruxelles)
23-05 SNAIL MAIL (Bruxelles)
23-05 Donovan WOODS + LEONORE (Borgerhout)
23-05 HOUSE OF WATERS (Bruxelles)
23-05 ANNABEL LEE + JUNE MOAN (Liège)
24-05 Kyle CRAFT (Bruxelles)
24-05 WIEGEDOOD (Kortrijk)
24-05 FRANKIE COSMOS + The GOON SAX (Gent)
24-05 Sean KOCH + SEAGULLS (Leffinge)
24-05 PJDS (Borgerhout)
24-05 Selda BAGCAN and BOOM PAM + Derya YILDIRIM and GRUP SIMSEK + Gaye SU AKYOL (Bruxelles)
24-05 FALLING MAN (Borgerhout)
24-05 ROSETTA + MAUDLIN + QUIETUS (Bruxelles)
25-05 REVEREND BEAT-MAN and Nicole Izobel GARCIA + DEADLINE + JENKINSES (Bruxelles)
25-05 BODEGA (Leffinge)
25-05 GLASS MUSEUM + RARI + NAPSIS (Bruxelles)
25-05 Jacques STOTZEM (Liège)
25-05 COLOUR HAZE + HIDDEN TRAILS (Hasselt)
25-05 FUTURE OLD PEOPLE ARE WIZARDS + RUN SOFA (Gent)
25-05 CAR SEAT HEADREST + NAKED GIANTS (Bruxelles)
25-05 LOMA + Adam TORRES (Kortrijk)
25-05 LITTLE BIG (Bruxelles)
25-05 JEAN JEAN + BILLIONS OF COMRADES (Braine-le-Comte)
25-05 SOULS OF DIOTIMA + SOLITUDE WITHIN (Lens)
26-05 BOGGAMASTA + GLÜ (Bruxelles)
26-05 BORN RUFFIANS (Bruxelles)
26-05 SOULS OF DIOTIMA + FOOL'S PARADISE + SOLITUDE WITHIN (Eernegem)
26-05 Ty SEGALL and The FREEDOM BAND + The OBLIVIANS (Borgerhout)
26-05 Josh T. PEARSON + Erika WENNERSTROM (Bruxelles)
26-05 Mr YAZ (Liège)
27-05 LOMA + Adam TORRES (Bruxelles)
27-05 SLEEP (Bruxelles)
27-05 MOANING + BODEGA (Bruxelles)

Mois en cours:
Mai 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 


Anniversaires

  • Joe Cocker (1944)
  • Cherilyn Sarkasian LaPier (1946)
  • Steve Currie (1947)
  • Warren Cann (1952)
  • Jane Wiedlin (1958)
  • Nick Heyward (1961)
  • Brian Nash (1963)
  • †Rudy Lewis (1964)
  • Tom Gorman (1966)
  • Kit Clark (1967)
  • †Ben Weisman (2007)
  • †Jeff Bodart (2008)
  • †Robin Gibb (2012)
  • †Ray Manzarek (2013)
  • †Ed Gagliardi (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 154 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
110 754 019
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


LITTLE TRAGEDIES - Chinese Songs Part 2
/ paru le 26-02-2008 /

Little Tragedies vient de Kursk, en Russie. Il s’est formé sous l’impulsion de Gennady Ilyin, le compositeur, claviériste et chanteur. Il marie le rock progressif des années 70 avec la musique classique russe actuelle. Ses cinq musiciens sont de très grande qualité et on peut franchement comparer le groupe russe à Emerson, Lake and Palmer.

Les autres musiciens sont Yury Skripkin, qui joue de la batterie, Oleg Babynin, qui joue de la guitare basse et chante, Alexander Malakhovsky, qui joue de la guitare, et Aleksey Bildin, qui joue du saxophone. La cohésion et le professionnalisme du groupe est impressionnant. Les compositions sont inspirées de l’œuvre d’un grand poète russe du Moyen-Age, Nikolai Gumilev. Le vent de tempête, présent sur tous les morceaux, sert un peu de fil conducteur.

L’album comprend six titres, dont un instrumental. Le premier s’appelle « Thoughts Letters To My Wife ». On y parle de l’éloignement de deux êtres qui s’aiment mais que rien ne peut séparer : leurs aspirations communes demeurent. La musique, dominée par les claviers mais qui comporte de beaux passages à la guitare, est agréable. Le chant russe est évidemment un peu spécial mais il est très bon. Quelques passages sont le fait de virtuoses, dont la formation classique est incontestable. Sans doute gagnent-ils plus d’argent en faisant du rock ?

« In The Moonlight » est un morceau instrumental de très bonne qualité qui semble avoir pour but de répandre la culture russe à travers le monde, même si certains aspects sont empruntés au rock progressif. C’est surtout le synthé qui se met en valeur mais la cohésion entre les musiciens est parfaite.

« My Heart Is Sad, Thoughts In Dismay » débute comme un morceau classique sous l’impulsion du saxophone. Après une minute, le rythme change et devient plus rapide, avec la guitare en point de mire. La mélodie reste agréable, le chant est de bonne qualité et la musique devient quelque peu emphatique, pour se terminer en vent de tempête. On y parle du soleil trop rare, des immensités désertiques et du froid qui rend triste.

« Vernal Wind And Road Dust » débute aussi comme un morceau classique de toute beauté. Le chant vient jouer les trouble-fête par son aspect rugueux mais il est primordial dans ce contexte. On y parle de voyage à travers les routes désertes balayées par le vent et la pluie. On y voit pousser des fleurs qui barrent la route et on en oublie le chemin du retour. Faut-il y voir une allusion à la politique actuelle ? C’est en tout cas une œuvre poétique à caractère symbolique.

« My Century’s Events Are Worthless » est un très long morceau qui débute sur le mode guilleret. On assiste à un foisonnement de sons, générés principalement par les claviers. On y aborde les événements du siècle et on les trouve sans valeur. On y parle de la rivière qui n’arrête pas de se plaindre. Le personnage a pris son destin en main et n’entend pas connaître l’avenir mais il appelle de ses voeux l’automne qui vient de l’ouest...

De loin le plus beau titre mais aussi le plus long, « The Boat By The Lake Is Only For Three » débute par un passage instrumental sublime de douceur et de calme, renforcé plus tard par un texte poétique qui, rappelons-le, date de plusieurs siècles. L’orgue, le piano et le saxophone y tiennent les rôles principaux. Quand le chant surgit, il se fait discret comme pour ne pas déranger tant de beauté. On y parle d’une promenade en bateau sur un lac immense par temps clair et on y fait l’éloge d’une nature sauvage mais rassurante.

Très bon album qui vaut surtout par ses passages inspirés par la musique classique. Le groupe est très soudé et très compétent sur le plan technique. Si vous aimez le rock progressif des seventies, il devrait vous intéresser.

MM
Pays: RU
Mals 239
Sortie: 2007/08/28


Lu: 3296
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 93
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium