Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 169 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 419 721
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CHIKINKI - Brace, Brace.
/ paru le 02-03-2008 /

Chikinki est un groupe venant de Bristol, au sud-ouest de l’Angleterre. Il ne ressemble à aucun autre, à part peut-être, mais très vaguement, aux Super Furry Animals. Une partie de son originalité vient aussi de la présence de deux claviéristes et du jeu assez saccadé du batteur en l’absence d’un bassiste. Son chanteur Rupert Browne est très bon et est pour beaucoup dans le petit succès du groupe, qui a réalisé quatre albums, dont le plus connu est « Lick Your Ticket », sorti en 2004. Son seul point faible est le manque de direction claire. Considéré comme un groupe qui fait danser les fans, il a pourtant une composante noisy et une direction électronique qui ne veut pas trop s’affirmer mais qui est bien réelle. On dirait que le groupe veut jouer sur plusieurs tableaux sans vraiment choisir et en ratissant large mais ce qu’il gagne en diversité, il le perd en identité.

Cet album est produit et mixé par Bruno Ellingham. Parmi les titres les meilleurs ou les plus accrocheurs, on notera « Sunrise », qui bénéficie du jeu de batterie de Steve Bond, qui s’occupe aussi de l’aspect technologique lors des concerts, « You Said », un titre anthémique sorti en simple quelques semaines avant la sortie de l’album, où les claviers de Trevor Wensley et de Boris Exton se chevauchent, s’entrecroisent et se complètent pour pallier l’absence de basse, le sautillant « A Little Time », où la voix se pose parfois à contretemps pour mieux séduire, comme si elle voulait se faire désirer. Il y a aussi « Thrill », un morceau très différent qui alterne douceur et énergie et mérite des éloges, en plus de « Lies All Over My Eyes » et « 2 Possible Worlds », basés sur l’expérimentation. Mais en dehors de l'absence de direction claire, l’album ne comporte aucun point faible.

Chikinki est à classer dans les groupes comme Super Furry Animals, Kasabian ou The Beta Band, qui privilégient la recherche musicale plutôt que le hit parade. Cela n’enlève rien à leur mérite ni à leur qualité mais ils ne connaîtront jamais la reconnaissance universelle. Le souhaitent-ils ? Cela étant, sans accrocher à la première écoute, l’album est très agréable et s’affirme sur la distance.

MM
Pays: GB
Urban Cow / Playout! Music / PiaS POMCD007
Sortie: 2008/01


Lu: 1689
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 86
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium