Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 172 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 407 343
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FISH - 13th Star
/ paru le 14-03-2008 /

Cela faisait plus de quatre ans que Fish n'avait plus sorti un album studio. Bien sûr il y avait eu deux live et un DVD, notamment suite à la tournée anniversaire de l'album "Misplaced Childhood" de Marillion, mais pas de studio. Le dernier était "Field of Crows" sorti au début de l'année 2004 dans le commerce et déjà fin 2003 via le site du chanteur. C'est dire si les fans attendaient impatiemment ce nouvel opus.

La voix de Fish reste une des plus grandes voix du rock, c'est indéniable. On y ressent toujours une grande intensité et il n'a pas son pareil pour moduler transformant son organe en véritable instrument. Toujours accompagné du bassiste Steve Vantsis, il a composé et enregistré son album chez lui transformant son espace de vie en studio ce qui n'a pas vraiment plus à sa compagne actuelle. Elle a préféré s'éclipser durant la période de travail acceptant mal de partager son poisson avec d'autres. Cela a perturbé notre artiste favori sachant qu'il avait déjà dû subir une rupture peu de temps avant. Voilà qui explique sans doute pourquoi l'ambiance de l'album et du chant est empreinte d'une grande mélancolie mais aussi très intense car il a utilisé ces moments de solitude pour transcender ses chansons.

Son compère Frank Usher est toujours là à la guitare, mais on retrouve aussi sur certains titres Chris Johnson. Aux claviers, on salue le retour de Foss Paterson, présent sur les albums "Songs From The Mirror", "Suits" et "Sunsets On Empire", alors que la batterie est tenue par Gavin Griffiths. Les percussions sont de Dave Haswell et les backing vocals de Lorna Bannon. Aux manettes et à la production, un certain Calum Malcolm.

Ce "13th Star" nous viendrait d'après Fish du fait qu'il s'est aperçu que douze femmes, dont sa mère, sa fille, son ex et Kayleigh, avaient compté dans sa vie. Sans doute cherchait-il la 13e étoile. Le sujet de l'album lui est venu après un récent voyage en Egypte dans la vallée de Rois. Il y a vu sur les tombes des douzaines de peintures représentant des étoiles. L'album représente une journée à travers la vie et les relations affectives à la recherche du véritable amour représenté par cette 13e étoile. N'empêche qu'on ne peut pas non plus s'empêcher un petit décompte concernant sa carrière : 4 albums studios avec Marillion, 9 durant sa carrière solo celui-ci étant le 9e, donc aussi sa 13e étoile. Hasard ?

"Circle Line" débute sans surprise dans un style bien Fish. Pas de dépaysement donc. Comment ne pas succomber devant une si belle voix, si bien maîtrisée ? En fait, c'est là tout le problème tant il manie à merveille ses talents vocaux. "Square Go" est plus dur, plus heavy et sans doute plus proche du précédent "Field of Crows". La mélancolie y est aussi très présente surtout dans les passages doux menés par les claviers de Foss Paterson. C'est le piano de ce dernier qui mène le tendre "Miles De Besos". "Zoe 25" suit en tout intimité, la voix caressante du chanteur nous touchant au coeur.

Le single "Arc Of The Curve" représente parfaitement la signature Fish si ce n'est qu'on a malgré tout l'impression de déjà entendu. Mais comment en serait-il autrement sur une déjà si longue carrière. En tout cas, nous lui préférons sans hésitation "Manchmal", plus diversifié, plus heavy et plus intense avec une basse puissante et une voix plus agressive. C'est un des grands moments de l'opus, de ceux qui vous touchent dans l'âme. Avec "Openwater", il cherche sa voie nous entraînant irrémédiablement tout en lançant des avertissements. C'est un nouveau moment d'une grande intensité. La rondeur des synthés rappelle de bons souvenirs. La guitare est bien distorsionnée distillant quelques salves bien senties.

"Death Star" prend des tons plus dramatiques. Il voudrait se perdre parmi les étoiles à la recherche d'un autre monde. Le morceau, qui démarre de façon intime, s'intensifie au fil du temps pour devenir très prenant. Tous s'y mettent, pas seulement la guitare et les claviers. "Where In The World" résonne comme une chanson d'amour et de regrets sur une histoire passée, ratée à cause d'on ne sait trop quoi. L'homme est blessé et ne sait pas trop ce qu'il doit faire. Il finira par suivre la "13th Star" espérant enfin trouver ce qu'il cherche depuis si longtemps.

Finalement cet opus n'atteint pas l'intensité qui se dégageait de "Field of Crows", une époque où Fish était plus dur avec son entourage, voire amère. Sans doute la colère de certaines injustices le guidait-elle vers un ensemble plus énergique qui nous avait séduit. Ici, il se montre très mélancolique et beaucoup plus doux même s'il y a quelques titres forts. C'est de toutes façons un album indispensable pour ses fans, mais sans doute un zeste moins que le précédent.

JPL
Pays: GB
Chocolate Frog Records CF1402207
Sortie: 2008/02/12


Lu: 3112
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 7
• Semaines de présence au Top 30: 10
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium