Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 162 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 179
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AVANTASIA - The Scarecrow
/ paru le 18-03-2008 /

Avantasia est le projet du jeune bassiste et chanteur Tobias Sammet (Edguy), tout juste 30 ans. Son premier album "solo" remonte à l'année 2001 déjà. C'était "The Metal Opera part 1". Le succès qu'il rencontra alors propulsa également la carrière de Edguy au sein duquel Tobias joue des claviers. Le second opus "The Metal Opera part 2" est sorti en 2002. Ensuite en 2007 sortent les deux parties de "Lost in Space".

Sammet Tobias marche un peu sur les traces de Ayreon et son leader Arjen Lucassen. Ce nouveau projet "The Scarecrow" est ambitieux. Il a d'ailleurs fait appel à des chanteurs renommés afin de tenir les différents rôles de son opéra métal, car oui Sammet fait avant-tout du métal. Parmi les chanteurs, on note le grand Alice Cooper qui prend un titre à son compte. Avoir cette légende pour son album, voilà qui a dû transcender notre auteur-compositeur.

Le concept de l'album est basé sur l'histoire tragique d'une créature esseulée, isolée de son environnement naturel, souffrant d'un trouble de la perception sensorielle. Nous nageons donc en territoire psychiatrique et ce n'est pas étonnant d'y retrouver Alice Cooper dont on se souviendra du fameux album "From The Inside".

La puissance affichée dès "Twisted Mind" est parfaitement accompagnée de parties bien mélodiques qui se montrent très attrayantes. Le chant assuré par Tobias et Roy Khan est d'une perfection incroyable. Les guitares de Sascha Paeth sont agressives à souhaits et la rythmique du batteur Eric Singer assure l'assise. Le long morceau titulaire affiche une grande variété de tons. Jorn Lande en est le chanteur tout comme Tobias, soutenus aux backing vocals par Michael Kiske (ex-Helloween). Nous avons ici affaire à une pièce maîtresse de métal progressif terriblement prenante avec des moments aux tons classiques. Ce mélange est savamment dosé. Une vraie réussite.

"Shelter From The Rain" est chanté par Tobias et Michael Kiske avec un certain Bob Catley (Magnum) en soutien. Le refrain se fait accrocheur, trop peut-être... on préférera sans hésiter les couplets et le fabuleux solo de guitare, plus intenses. "Carry Me Over" quitte le métal pour le hard-rock, un peu à la Bon Jovi. C'est Amanda Somerville (Kamelot) qui assure le chant de la ballade "What Kind Of Love". Les tons y sont mélancoliques. Sammet et Lande s'entrecroisent assurant la diversité. Ce sont eux qui emboîtent avec "Another Angel Down" qui renoue avec un métal énergique.

Alice Cooper s'impose sur "The Toy Master". Impossible de le louper tant sa voix est particulière. Le Maître est là ! Ce titre aurait tout aussi bien pu se trouver sur un de ses albums. Sammet et Lande reviennent sur le speedé "Devil In The Belfry" emmené par la section rythmique telle le diable du haut de son perchoir. Bob Catley assurera la douceur mélancolique de "Cry Just A Little", un titre plus pop rock aux choeurs puissants qui ferait un bon single accrocheur.

"I Don't Believe In Your Love" résonne tel un cri de désespoir ou de rage, c'est selon. Tobias a invité Rudolf Schenker (Scorpions) à la lead guitar et Oliver Hartmann pour le seconder au chant. Enfin Amanda Somerville revient pour "Lost In Space" qui clôture l'opéra sur des tons plutôt rock que métal. Mais elle assure seulement le soutien de Tobias.

Tobias Sammet réussit là un très bon concept album, captivant et intense. Il ne manque pas grand-chose pour en faire un indispensable. Voilà qui plaira notamment aux fans d'Alice Cooper, de Ayreon et Stream Of Passion parmi bien d'autres.

JPL
Pays: DE
Nuclear Blast 27361 20652
Sortie: 2008/01/28


Lu: 2117
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 23
• Semaines de présence au Top 30: 3
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium