Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bob Bogle (1937)
  • Barbara Lynn (1942)
  • William Francis (1942)
  • Ronnie Milsap (1946)
  • Sade (1960)
  • Paul Raven (1961)
  • Paul Webb (1962)
  • Maxine Jones (1966)
  • Brendan O'Hare (1970)
  • †Andreas Allendörfer (2005)
  • †Carl Smith (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6818 membres.
- En ligne, nous sommes 243 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 581 968
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DAIMONJI - Improg
/ paru le 10-02-2004 /

Le trio formé par Hoppy Kamiyama, propriétaire de God Mountain Records, piano électrique, synthétiseurs, voix, Tatsuya Yoshida (Ruins), batterie, voix, et Mitsuru Nasuno (Altered States, Ground Zero), basse, joue une musique jazz-rock d’avant-garde basée sur l’improvisation.

« Glimpse » est un morceau de plus de 14 minutes qui permet de se rendre compte du style de musique joué par le trio. Cette musique oscille entre génie et cacophonie tant les effets sont inattendus et déroutants. La section rythmique y tient une place prépondérante même si les claviers occupent une place importante. Le chant est complètement déjanté et le titre se termine ainsi dans le délire le plus total.

« Mongolian Bandits » dure plus de 22 minutes et, comme « Glimpse », a été enregistré en direct à Tokyo le 5 janvier 2002 lors d’un festival. C’est depuis cette date que le trio forme un groupe permanent. Ce titre est beaucoup plus calme que le précédent mais les voix sont tout aussi déjantées. Toute la folie du monde est illustrée dans ce morceau, où les musiciens tentent d’inventer des sonorités nouvelles. Les bruitages divers, dont des sirènes, alternent avec un semblant de mélodie d’où émergent les claviers. Pourtant, le tout donne une impression de grande cohérence. Ils sont peut-être les seuls mais ils savent parfaitement où ils veulent aller.

Dans la foulée, sur un tempo plus enlevé, « Night Dust (Monosyllabic Sex) », enregistré en studio, renoue avec une mélodie entrecoupée de leitmotiv plus inventifs les uns que les autres, avec cette section rythmique imparable et ces voix dissonantes qui les caractérisent.

« Ombre Moned » est un art rock symphonique également déroutant. La guimbarde y apporte un accompagnement lancinant qui tient lieu de fil rouge. Les voix sont toujours aussi peu harmonieuses mais tout ça est savamment étudié et c’est tout sauf l’effet du hasard. Le tempo est très lent au début et permet toutes les improvisations et les arrangements soigneusement choisis. Ensuite, il s’accélère sous l’impulsion de la section rythmique qui imprime au morceau un phrasé répétitif qui se termine par une improvisation ponctuée par la voix toujours très dissonante. Ce morceau a aussi été enregistré en studio, même si l’on entend quelques applaudissements à la fin.

Si vos oreilles succombent au moindre son discordant, ceci n’est pas pour vous. Par contre, si vous aimez faire des découvertes, ceci DOIT vous intéresser …

Les titres :

  1. « Glimpse »
  2. « Mongolian Bandits »
  3. « Night Dust (Monosyllabic Sex) »
  4. « Ombre Moned »

MM
Pays: JP
Musea Records FGBG 4522.AR
Sortie: 2003/11


Lu: 1392
Partager sur :
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium