Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 367
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 12-12-2017
› OH WONDER + IDER (Bruxelles)
› HIGH HI (Leuven)
› LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
› The GODFATHERS (Verviers)

Les 7 prochains jours:
13-12 K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
13-12 DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
13-12 TINARIWEN (Sint-Niklaas)
13-12 BRNS + WHITE WINE (Liège)
13-12 The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
13-12 Constanza GUZMAN (Liège)
13-12 CHANNEL ZERO (Leuven)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Frank Sinatra (1915)
  • Dionne Warwick (1940)
  • Terry Kirkman (1941)
  • Mike Heron (1942)
  • Albert Lee (1943)
  • Dickey Betts (1943)
  • Grover Washington (1943)
  • Rob Tyner (1944)
  • Tony Williams (1945)
  • Clive Bunker (1946)
  • Ray Jackson (1948)
  • Dan Baird (1953)
  • Sheila Escovedo (1959)
  • †Tommy Bolin (1976)
  • †Ian Stewart (1985)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 172 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 284 127
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


EAST OF EDEN - Mercator Projected
/ paru le 25-03-2008 /

Formé à Brighton en 1967 par le violoniste et multi-instrumentiste Dave Arbus, East of Eden ne devra pas attendre bien longtemps avant l’enregistrement de son premier album en 1969, « Mercator Projected », plusieurs fois réédités. Pourtant, malgré d’excellents instrumentistes, malgré de nombreuses prestations remarquées lors des festivals de l’époque et malgré de petits succès, sa carrière n’atteindra jamais des sommets, en bonne partie à cause d’une instabilité chronique au sein de son personnel, engendrant automatiquement une direction artistique confuse. Pour preuve, lorsque sort « Snafu », leur second album en 1970, le batteur Dave Dufort et le bassiste Steve York avaient déjà jeté le gant. Ce dernier, le plus capé, ami de Graham Bond et ancien membre du Graham Bond Organization, rejoignait alors Manfred Mann. La même année, le saxophoniste Ron Caines abandonnait également le navire, bientôt suivi par le guitariste Geoff Nicholson. Dave Arbus, seul rescapé de l’équipe originale, ne tenait même pas jusqu’à la première disparition d’East of Eden en 1978. Dès 1975, il travaillait avec Lol Coxhill et Richard Sinclair. En 1971, les fans de Who avait pu apprécier les qualités de son jeu de violon sur « Baba O’Riley », belle pièce du célèbre « Who’s Next ». Roger Daltrey l’utilisait aussi pour son premier album solo en 1973. En 1997, East of Eden remettait le couvert sous la houlette de trois de ses membres originaux. Trois albums sont parus depuis.

En dépit de qualités certaines, l’écoute de « Mercator Projected » ne convainc pas toujours. L’ensemble ne paraît pas totalement abouti. Les moments forts alternent avec de plus faibles, même si la qualité générale s’affirme au fil des compositions. La force du groupe réside dans sa capacité à utiliser de nombreux instruments, ce qui amène une belle diversité dans les sonorités et dans les atmosphères. Quant aux instrumentistes, ils ne manquent pas de talents, mais paraissent rencontrer parfois quelques difficultés à aller au bout de leur propos. Heureusement, il y a un excellent duo basse et batterie pour tenir la ligne.

En détail,

Bien que trop répétitif, « Northern Hemisphere » s’appuie sur une rythmique solide que comprend la guitare et ses sonorités bien épaisses. Là-dessus se greffe quelques courtes interventions du violon et de la flûte à l'avant plan. Le chant donne un cachet Pop à cette pièce au cachet vaguement Progressif.

Toujours très répétitif, « Isadora » pénètre dans le Psychédélisme Américain, entre le Quicksilver Messenger Service dominé par Dino Valenti et Love. Les flûtes jouent un rôle important. La rythmique sonne à l’occasion un peu Reggae. Le chant reste décevant.

Dans le même registre Psychédélique, « Waterways » apparaît plus consistant. Violon, sonorités indiennes, bruits étranges, rythme lent, atmosphères aériennes et chant voilé semblent produits sous acide.

« Centaur Woman » accumule les bonnes sensations. Il évolue dans la ligne du Graham Bond Organization, fusionnant Jazz, Blues et Rhythm & Blues, et du Jethro Tull des débuts, avec Mick Abrahams. Harmonica, basse, flûte, chant, saxophones, … se succèdent ou se chevauchent avec art. Le bassiste, très fringuant depuis le début, rappelle beaucoup Jack Bruce, tant par sa présence que par son jeu flamboyant. Il s’aventure ici dans un long et somptueux solo de basse. Ses interventions à l’harmonica, parfois en réponse au saxophone ou à la flûte, sont aussi remarquables. Le saxophoniste est lui aussi déchaîné. Le chanteur évolue maintenant dans une direction plus intéressante, plus blues, digne de Peter Green.

« Bathers » est sublime. Il se situe quelque part entre Progressif et Psychédélisme, entre Pink Floyd et King Crimson. Le violon donne le ton avec légèreté. Le chant est traînant.

« Communion », plus sautillant, montre la flûte et le violon évoluant en parallèle. Dommage que la composition ne soit pas plus cossue.

« Moth » poursuit avec bonheur dans la voie de « Bathers ».

Le tempo s’accélère avec « In the Stable of the Sphinx ». La guitare et le violon se partagent la vedette dans des genres bien différents. Le guitariste se met pour la première fois vraiment en valeur, flirtant avec le Psychédélisme Américain à la mode chez le Quicksilver Messenger Service et, plus spécifiquement, chez son guitariste Gary Duncan. Le violoniste semble plutôt rencontrer Curved Air et son violoniste Darryl Way. Le mélange se consomme sans indigestion. Le saxophoniste met également sa petite touche. La section rythmique reste pointue.

La version démo de « Waterways » apparaît plus nerveuse, plus brute, plus percutante, plus Rock que la définitive. Certaines senteurs originelles d’East of Eden auraient peut-être mérité d’être conservées.

Pour ce qui est des deux derniers titres, je ne peux rien en dire, puisque Esoteric Recordings, radin, n’a pas daigné les reprendre sur l’exemplaire de ce CD promotionnel, particulièrement spartiate dans sa présentation. Il est à espérer que l’acheteur n’aura pas cette malchance et, aussi, que le livret (?) intégré reprendra autre chose que simplement les titres de l’album sur un feuillet de basse qualité.

Le groupe :

  • Dave Arbus : Violon & Flûte
  • Geoff Nicholson : Guitare & Chant
  • Ron Caines : Saxophones, Orgue & Chant
  • Steve York : Basse, Harmonica & Indian Thumb Piano
  • Dave Dufort : Batterie
Les titres :
  1. « Northern Hemisphere » (5’05)
  2. « Isadora » (4’32)
  3. « Waterways » (6’50)
  4. « Centaur Woman » (7’11)
  5. « Bathers » (4’58)
  6. « Communion » (4’03)
  7. « Moth » (3’54)
  8. « In the Stable of the Sphinx » (8’33)
  9. « Waterways » (6’40)(*)
  10. « In the Stable of the Sphinx » (11’12)(*)
  11. « Eight Miles High » (Gene Calrk/David Crosby/Roger McGuinn) (6’52)
(*) Bonus

JPS1er
Pays: GB
Esoteric Recordings ECLEC2033
Sortie: 2008/02/25 (réédition, original 1969)


Lu: 2732
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium