Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 169 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 419 571
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CAVE, Nick AND THE BAD SEEDS - Dig, Lazarus, Dig!!!
/ paru le 26-03-2008 /

Après le double album "Abattoir Blues & The Lyre of Orpheus" sorti en 2004, revoici Nick Cave et ses Bad Seeds pour un nouvel opus empli de folie. Il faut dire que Nick n'a pas son pareil pour captiver son auditoire et cette fois encore il réussit haut la main accompagné par une équipe du tonnerre où l'on trouve notamment l'inséparable Warren Ellis.

Nick a envoyé Lazarus fouiller un peu partout et il est revenu avec cette perle de morceau titulaire qui vous captivera d'un bout à l'autre. Il nous raconte son histoire sur fond de guitare déjantée, triturée avec un Warren Ellis toujours aussi fêlé. Ah qu'est-ce qu'on aime cela ! Ensuite il passe à la leçon du jour, un orgue sortant de petits effets étranges. Voilà un titre à l'ambiance musicale sixties époque psyché. Hum, que c'est bon. Pas le temps de respirer et nous voilà capturé par le côté intimiste d'un territoire lunaire. Un petit côté Doors s'en dégage.

Durant la nuit des mangeurs de lotus, la rythmique se fait tribale, les déchirements plaintifs de la guitare peuplent la zone. Apparemment peu de choses mais quand on prend la peine de tendre l'oreille, plein de petits détails apparaissent. Une grande sensibilité s'en dégage. Quand Albert part vers l'ouest, tout devient plus rock'n'roll avec un petit fond de Bowie. Puis ils invitent l'auteur à nous hypnotiser durant un trip au rythme répétitif sur fond de guitare en pleine discussion avec l'orgue et le violon, ceci afin de nous dévoiler un secret.

Ensuite il chasse les fantômes et les belles filles durant les 1001 nuits. Enfin, il fait ce qu'il peut, mais encore une fois il nous captive et ce avec une grande simplicité. Il demande alors à une fille de s'étendre et de se donner à lui. Le soleil brille, les choeurs acquiescent. Douceur et mystère nous font alors voyager parmi les étoiles et les planètes. Le violon se Warren y ajoute des tons mélancoliques. Il est minuit, tous se pressent autour de lui. Cette heure tardive est l'occasion d'arrangements fouillés mais très psychés alors que la base est bien rock. Nick terminera en nous donnant des nouvelles de nulle part. La folie nous gagne tout comme le groove. Sûr que nous allons bien vite la remettre cette rondelle.

Avec ce nouvel album Nick Cave & The Bad Seeds nous offrent une fois de plus un petit joyau qu'il ne faut louper sous aucun prétexte. Mais où va-t-il chercher tout cela ? Peu importe, nous on aime l'écouter avec attention ne loupant aucun de ses détours tortueux. Filez vite acheter cette rondelle de grande classe !

JPL
Pays: AU
Mute Records CDSTUMM277/5099951830427
Sortie: 2008/02/29


Lu: 2625
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 3
• Semaines de présence au Top 30: 12
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Prochain(s) concert(s)
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium