Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Kim Fowley (1939)
  • Barry Whitham (1946)
  • Cat Stevens (1947)
  • Howie Epstein (1955)
  • Henry Priestman (1958)
  • Jim Martin (1961)
  • Terry Caldwell (1974)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 157 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 032 821
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


EVANGELISTA - Hello, Voyager
/ paru le 21-04-2008 /

Evangelista est le nouveau groupe de l'Américaine Carla Bozulich. En fait elle avait déjà sorti sous son nom un premier album en 2006. Il s'appelait "Evangelista" et finalement elle a décidé que cela deviendrait le nom de la formation. Ce "Hello, Voyager" est donc le second opus même si c'est le premier sous ce nom.

Aux côtés de Carla pour cet opus, il y a la bassiste Tara Barnes. Mais surtout, parmi les musiciens invités pour sa réalisation, on trouve des membres du Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra. Est-il donc besoin de préciser que nous sommes en plein rock expérimental ? D'ailleurs, pour tout dire, c'est Efrim Menuck qui s'est occupé des enregistrements et du mixage à Montréal.

Pour situer Carla et son Evangelista, il faut aussi se tourner vers Patti Smith. En effet, sa voix et sa façon de chanter ou de déclamer ses textes s'approchent bien de notre chère Patti. Mais Carla a sa propre personnalité et nous entraîne dans ses propres délires. C'est donc un album particulier, très personnel, doté d'arrangements soignés tirant parfois vers le post-rock et pas toujours facile d'accès. Pourtant celui qui persévéra sera récompensé.

Malgré ce côté ardu, un titre comme "Lucky Lucky Luck" possède un excellent potentiel commercial et ferait donc un bon single. Comme quoi, à côté de cet album osé, elle a aussi des atouts pour se faire connaître. Mais dans l'ensemble c'est sans nul doute le côté expérimental et aventureux de l'artiste qu'on préfère. A la différence de Thee Silver Mt. Zion, elle nous offre des titres plutôt courts. Pas le temps de s'ennuyer, à peine la découverte assimilée c'est une autre pièce qui nous titille les tympans. Son côté le plus expérimental s'épanouira sur l'instrumental "The Frozen Dress" où l'on décèle des sonorités arabisantes mélangées aux déchirements de la guitare et aux plaintes de la voix. Nous sommes alors plongés dans le monde de l'étrange. Quant au morceau titulaire, le seul long (12 minutes), ce sera pour elle l'occasion de terminer l'opus en invectivant l'auditeur. Ce sera si intense qu'elle nous filera les frissons. Rien que ce titre mérite qu'on se penche sur l'album. C'est un chef d'oeuvre, paroles et musique, à lui seul !

Cet opus devrait séduire les amateurs de Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra, Patti Smith et peut-être même ceux de Arcade Fire. A découvrir pour son originalité !

JPL
Pays: US
Constellation CST050-2
Sortie: 2008/02/25


Lu: 1483
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 51
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium