Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 186 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 480 010
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ELBOW - The Seldom Seen Kid
/ paru le 14-05-2008 /

Elbow s’améliore à chaque album. « Asleep In The Back » (2001) était déjà bon mais « Cast of Thousands » (2004) lui était supérieur, de même que celui-ci est encore supérieur à « Leaders of the Free World » (2005), qui valait le précédent. Sans faire de tapage, le groupe de Manchester nous sert régulièrement un album sans faiblesse. Elevé dans la religion catholique mais devenu athée, Guy Garvey se demande avec impertinence et humour pourquoi on devrait laisser à Dieu le monopole de la belle musique.

Tous les membres du groupe refusent la facilité mais chacun doit bien nourrir sa famille. On assiste donc à des compromis acceptables par tous sans tomber dans le bassement commercial. C’est un peu la quadrature du cercle mais le groupe s’en tire parfaitement. C’est vrai pour la musique, ce l’est aussi pour les paroles. Il y a à la fois des embryons de compositions sur lesquels on discute et on travaille et des morceaux laissés pour compte parce qu’ils ne répondent pas aux aspirations de tous. Finalement, tous se mettent d’accord là-dessus. Ce sont eux qui ont tout fait cette fois, y compris la production, l’enregistrement et le mixage.

Il y a d’abord « Starlings », un morceau atmosphérique qui se charge d’emblée d’apporter à l’album de l’ampleur et de la majesté sous l’impulsion des arrangements des cuivres et des cordes. La voix de Guy Garvey fait le reste, loin de la musique formatée qui sévit trop souvent sur les ondes. « The Bones of You » est une composition de Gershwin et de quelques comparses. Son côté jazzy convient à la musique de Elbow et lui apporte un éclairage nouveau, avec des arrangements très soignés et dignes d’éloges.

« Mirrorball » est un très beau titre aux arrangements somptueux qui rappellent un peu Genesis, de même que la voix, qui se fond dans le paysage sonore comme le faisait parfois celle de Peter Gabriel. On y remarque le piano qui y apporte de la légèreté et de la douceur. « Grounds For Divorce » contient les ingrédients qui pourraient en faire un hit potentiel mais il en contient aussi d’autres qui l’en empêchent, comme le cadre contextuel qui l’enveloppe. C’est un peu trop construit et pompeux pour plaire au plus grand nombre

« An Audience With The Pope » est aussi un morceau savamment construit où viennent s’ajouter couche par couche des arrangements brillants. « Weather To Fly » est un très beau morceau aérien qui complète parfaitement le tableau de ce CD de très grande classe qui doit s’écouter dans le recueillement total, comme s’il s’agissait d’un morceau classique, pour en apprécier la substance, comme on écoute ces cuivres discrets tout à la fin.

« The Loneliness Of A Tower Crane Driver » est un autre titre majestueux qui fait honneur au groupe de Manchester. La voix de Garvey se fond de nouveau dans cette très belle musique qui se refuse au plus grand nombre, avant d’émerger pour se faire le point d’orgue de ce titre somptueux de classe et de ferveur, tandis que « The Fix » bénéficie du concours de Richard Hawley à la fois sur le plan de la composition, du chant et du jeu de guitare. Il est plus simple et d’un abord plus aisé que le morceau précédent sans tomber dans la facilité.

« Some Riot » est un morceau très différent introduit par le piano qui lui apporte fraîcheur et légèreté. Quand la voix surgit, c’est pour apporter un zeste de mystère et de tension sur ce morceau élaboré qui rappelle de nouveau Genesis mais en évitant le plagiat. C’est toujours un grand cru Elbow qui conserve sa propre personnalité mais s’approprie des textures diverses pour en tirer de nouvelles richesses.

« One Day Like This » est un autre morceau très élaboré qui s’inspire de la musique classique pour en retenir la quintessence et l’adapter à des oreilles moins averties. La partie vocale est particulièrement bien mise en valeur et porte littéralement ce morceau très majestueux et très classe. Beaucoup plus sombre, réservé et poignant, plus intimiste mais d’une très grande beauté, « Friend Of Ours » est dédié, comme tout l’album, à un ami du groupe disparu depuis deux ans : Bryan Glancy, dont le souvenir sublime cette œuvre comme jamais. Peut-on imaginer plus beau cadeau à un ami dont la perte constitue un drame ? Après la dernière note, seul subsiste le silence.

Moins hermétique que Radiohead, moins commercial que Coldplay, cet album qui se laisse découvrir au fil des écoutes est un prog rock qui ne veut pas dire son nom mais sans les soli interminables. Le côté expérimental se mêle à une musique plus traditionnelle dans les arrangements parfois somptueux et l’apport des cordes et des cuivres lui donne une richesse nouvelle qui lui sied à ravir. Brillant !

MM
Pays: GB
Fiction Records / Polydor 176-4253
Sortie: 2008/03/17


Lu: 2551
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 3
• Semaines de présence au Top 30: 11
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Prochain(s) concert(s)
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium