Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Ginger Baker (1939)
  • Johnny Nash (1940)
  • Roger Cook (1940)
  • William Ashton (1943)
  • Edwin Hawkins (1943)
  • Ian Gillan (1945)
  • John Deacon (1951)
  • Ivan Neville (1959)
  • Joey Tempest (1963)
  • MC Eric (1970)
  • Elizabeth Wolfgramm (1972)
  • †Dorsey Burnette (1979)
  • †Michael Been (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 644 770
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


COMMODOR - Driving out of focus
/ paru le 15-05-2008 /

Commodor est un trio qui nous vient de Suisse, plus exactement de Genève. Leur rock est énergique voire même quelque peu hargneux par moment. Cela ne les empêche pas de nous offrir des ambiances diversifiées.

Au sein de Commodor, il y a le guitariste et chanteur Adriano Perlini, le bassiste et claviériste Tim Robert-Charrue (aussi membre de Knut) et le batteur Christophe Henchoz. Leur rock est finalement difficile à classer tant il est varié, ce qui n'est finalement pas plus mal. C'est ainsi qu'on y trouve des tons noise-rock, post-rock, voire math-rock, avec un chant qui peut se montrer très dur parfois. Le batteur est très technique faisant ainsi penser à une rythmique entre jazz-rock et fusion.

Parmi les morceaux forts de cet opus, nous pointerons ce "Don Starsky" à l'ambiance hypnotique sur rythme jazz-rock avec une guitare déchirante jouant parfois sur les dissonances. Le chant déploie toutes ses étoiles sur ce morceau, démontrant qu'il est capable de bien plus que la hargne de certains titres. "Drifting Figures" permet de mélanger douceur avec noise dévastatrice. Les riffs de la guitare y sont terriblement incisifs. Et puis ce "Dune" tissant diverses ambiances à la tension extrême et son inverse "Everlasting swamps of sorrow" tendant plus vers le post-rock avec sa grande mélancolie.

En résumé, ce premier album de Commodor plaira aux amateurs de noise-rock, de post-rock et même de math-rock. Les ambiances y sont tendues, souvent répétitives et hypnotiques, jouées avec une grande précision par un trio de choc qui nous laisse peu de répit.

JPL
Pays: CH
Distile Records DIST009 / Mandaï Distribution
Sortie: 2008/05/12


Lu: 1894
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 142
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium