Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 471 184
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ENEMY ROSE - Promises We’ll Never Keep
/ paru le 31-05-2008 /

Le genre de musique que pratique le groupe belge se situe quelque part entre le rock classique, le hard rock et le punk revival sans faire vraiment partie d’aucun des trois. La musique est influencée par les Rolling Stones (c’est évident sur « Rattle The Cages »), les Dead Boys, les New York Dolls (avec des éléments glam rock) ou les Stooges. De toute manière, c’est une musique musclée qui ne s’accommode pas de mollesse.

Le groupe est issu de la réunion en 2005 d’anciens musiciens de groupes plus ou moins connus : Tommy X, le chanteur et guitariste, et Sammy DiMera, le guitariste et choriste, viennent des Heartaches, Sugar Martellotto, le batteur, et Ponzy, le bassiste, de Smash My Radio et Spinal Steve, le guitariste, de Smooth Lee. La rythmique est solide, les guitaristes sont performants et le chanteur est très bon. De plus, le groupe fait preuve d’une belle cohésion. Bref, c’est du solide.

Même si aucun n’est mauvais, on pointera parmi les meilleurs titres « Coming Down », un punk revival qui fait penser aux Stooges, « Buried Alive », un titre plus lent avec guitares saturées, où Tommy X y va d’un solo qui fait frémir, « Rocket », un rock pur jus qui contient de la dynamite, « Bleed », qui lui tient la dragée haute avec sa voix à la Bon Scott, et « Love & Hate », un rock de la meilleure veine qui décoiffe, avec une rythmique métronomique et un chanteur bad boy « grand cru », même si à la longue sa voix devient monotone. Mais quelle puissance et quelle énergie !

On ne croyait plus qu’un groupe pareil puisse exister en Belgique. Bref, pour un premier album, il est redoutable et on entendra encore parler de ces rockers pur jus, même si la musique n’a rien d’innovant. Etonnant !

MM
Pays: BE
I Scream Records ISR 88.810.02
Sortie: 2008/05


Lu: 1972
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 47
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium