Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bruce Johnston (1944)
  • Gilson Lavis (1951)
  • Margo Timmins (1961)
  • Michael Ball (1962)
  • Laurence Colbert (1970)
  • †John Entwistle (2002)
  • †Robert Dwayne Womack (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6732 membres.
- En ligne, nous sommes 136 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
101 673 878
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DAYS BETWEEN STATIONS - Days Between Stations
/ paru le 04-06-2008 /

Fondé à Los Angeles en 2003 par le guitariste Sepand Samzadeh et le claviériste Oscar Fuentes, le groupe a choisi pour nom un roman de Steve Erickson. Leur musique ? Ils la qualifient de Art-Rock et de Post-Prog. Leurs influences variées imprègnent ce premier album.

Le duo qui mène la barque s'est entouré de quelques musiciens et vocalistes afin de mener à bien ce premier projet. S'il y a sept titres, certains ne sont que des intermèdes courts. Une voix baigne la première partie de "Requiem For The Living" de tons moyen-orientaux avant que le titre ne glisse vers un progressif répétitif et intense un peu Floydien mais aussi quelque peu imbibé de Marillion. Début à la Pink Floyd pour "Either/Or". Puis la voix de Hollie s'enhardit à se la jouer Clare Torry. Faut oser... mais même si le résultat n'est pas du même niveau, ce n'est pas mal réussi. C'est alors que le premier intermède, "Intermission 1", se répand.

"How To Seduce A Ghost" débute en une ambiance planante digne d'un Tangerine Dream. La guitare entame alors un long solo sur des nappes de claviers mirifiques. "Radio Song" est plus électronique dans ses arrangements synthés. Il y a là un peu de Kraftwerk ce qui est même confirmé par une voix au vocoder et un côté répétitif. Seule la guitare électrique et les cuivres leur permettent de se démarquer. C'est l'heure du second intermède, "Intermission 2".

"Laudanum" est la pièce maîtresse en quatre tableaux qui termine cet opus. C'est sans doute aussi la plus aboutie. Les couleurs varient allant d'un rock aérien à des tons jazz. D'ailleurs le saxo et la trompette prennent à leur compte de bien belles interventions tout au long de cette épique de plus de vingt minutes de bonheur musical. La basse s'y montre aussi très vivante bondissant de ci de là.

Avec ce premier album instrumental (seules quelques vocalises sur certains titres), le duo aux commandes de Days Between Stations démontre qu'il a du répondant. Sans doute un ou plusieurs chanteurs auraient-ils pu apporter la cerise sur le gâteau, mais tant la guitare que les cuivres transportent déjà cet opus. Leur don pour développer les thèmes leur permettrait sans nul doute de réaliser également de bien belles bandes son.

JPL
Pays: US
Bright Orange Records BCD-1067
Sortie: 2007/10


Lu: 2004
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 109
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium