Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Ginger Baker (1939)
  • Johnny Nash (1940)
  • Roger Cook (1940)
  • William Ashton (1943)
  • Edwin Hawkins (1943)
  • Ian Gillan (1945)
  • John Deacon (1951)
  • Ivan Neville (1959)
  • Joey Tempest (1963)
  • MC Eric (1970)
  • Elizabeth Wolfgramm (1972)
  • †Dorsey Burnette (1979)
  • †Michael Been (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 629 977
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BROTHER APE - III
/ paru le 15-06-2008 /

Si Brother Ape existe depuis 13 ans maintenant, ce groupe suédois originaire du sud de Stockholm n'a sorti son premier album "On the Other Side" qu'en 2005. Ils étaient alors quatre. Mais en 2006, quand vient "Shangri-La", le chanteur Peter Dahlström est déjà parti. C'est Stefan Damicolas, responsable de la plupart des compositions, qui reprend le chant à son compte. Les musiciens qui l'entourent sont toujours les mêmes, à savoir Gunnar Maxén (basse, claviers, voix) et Max Bergman (batterie, percussions).

Une des influences principales de Brother Ape est Saga et ce nouvel opus en reste toujours bien imprégné. Ce qui marque le plus est qu'ils affichent maintenant une fameuse assurance dans les compositions. C'est sans nul doute l'album de la maturité, confirmant ainsi tout le bien qu'on pensait d'eux depuis "Shangri-La". Le chant de Stefan se pose parfaitement sur la musique du groupe. Les parties de claviers se mélangent avec celles de la guitare pour nous offrir des moments d'anthologie. Ecoutez le superbe "Cosmic overdose" et vous comprendrez.

Le travail des guitares rappellent parfois certains travaux d'Anthony Phillips dans les années 70 (période "Wise After The Event" et "Sides"), peut-être même aussi dans la façon dont les morceaux sont agencés. La complexité de certains passages peut emmener sur les terres de Yes, mais pas vocalement, uniquement musicalement. Vocalement, Stefan a parfois des tonalités qui nous font penser à notre Arid. Evidemment le style musical est bien différent. Le groupe s'aventure même dans le jazz-rock dans un passage du titre "Another day of wonder".

Une des perles est ce "No Answer" qui nous offre, au sein d'un groove incroyable, de bien belles envolées mais aussi des moments de respiration intense. On sent la présence de Genesis dans les fondements. Un autre grand moment est ce "All I really want" aux claviers envoûtants grimpant petit à petit pour nous faire vibrer de bonheur. Frissons garantis !

Ce troisième Brother Ape est un excellent album de rock progressif imprégné de la tradition des grandes années 70 tout en nous proposant un prog d'une grande modernité au groove puissant. Les amateurs de ce style musical ne peuvent pas passer à côté de cet opus !

JPL
Pays: SE
Progress Records PRCD 032
Sortie: 2008/05/28


Lu: 3424
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 16
• Semaines de présence au Top 30: 6
Auditorium
Brother Ape
III
Cosmic Overdose (audio)--high
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium