Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 204 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 028 132
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FUCHS, Dana - Live in NYC
/ paru le 16-07-2008 /

Dana Fuchs (oui son nom se prononce bien comme vous le pensez) est née en 1978 en Floride. Elle est connue notamment pour son second rôle dans le film Across the Universe, une comédie musicale et romantique rendant hommage aux Beatles sur fond de guerre du Vietnam. En regardant la pochette de « Live in NYC », son visage fait penser à celui d’Adriana, personnage féminin de la série télé américaine les Sopranos qui connaît un destin funeste. Elle quitte sa Floride natale à 19 ans pour New York où elle commence sa collaboration avec le guitariste Jon Diamond. Ensemble ils forment le Dana Fuchs Band et se produisent dans des clubs et des salles de concert new-yorkaises réputées (le Mercury Lounge, le BB King’s) où elle partage la scène avec Little Feat, Marianne Faithfull et Etta James.

Elle joue ensuite le rôle de Janis Joplin dans une comédie musicale jouée à Broadway « Love, Janis ». Elle sort son premier album « Lonely for a lifetime » en 2003, qui reçoit un accueil enthousiaste des fans et des critiques. On y trouve des influences de la soul Stax des années 60 (Otis Redding, Bobby Bland, Aretha Franklin et Mavis Staples) mais aussi des Rolling Stones, de Tom Waits et de Bob Dylan.

Sur « Live in NYC » sa voix incroyable fait des ravages sur ses titres originaux tirés de son premier album (« Almost Home », « Hiding from your Love », « Lonely for a lifetime », « Bleed More », « Songbird »). Elle puise également dans le gospel (« Bible baby », « God’s song »). Elle hurle comme une damnée sur l’intro de « Bad Seed », morceau le plus « heavy metal » de l’album. L’album s’achève sur une reprise très fidèle d’« I’d rather go blind » de Etta James et de « Helter Skelter », ce dernier morceau figurant sur la bande originale de « Across the Universe ». Un album qui ravira les amateurs de blues féminin. Certes sa voix est extraordinaire, mais elle en fait un peu trop. Et son groupe exécute bien mais sans trop d'âme. Le puriste préfèrera donc l’original à la copie...

Olivier Dahon
Pays: US
Antler King Records 616892957027
Sortie: 2008/05/30


Lu: 1617
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 104
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium