Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Phil Everly (1939)
  • Janis Joplin (1943)
  • Joe Butler (1943)
  • Rod Evans (1945)
  • Dolly Parton (1946)
  • Harvey Hinsley (1948)
  • Robert Palmer (1949)
  • Francis Buchholz (1950)
  • Dewey Bunnell (1951)
  • Mickey Virtue (1957)
  • Caron Wheeler (1963)
  • †Carl Perkins (1998)
  • †Joe Stubbs (1998)
  • †Wilson Pickett (2006)
  • †Denny Doherty (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 182 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 691 977
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ELECTRIC DUCKS - Rock your fashion
/ paru le 24-07-2008 /

Décidément, le mythe d'AC/DC prend forme un peu partout dans le monde sous la forme de groupes qui jouent comme AC/DC mais ne sont pas AC/DC. Après les Australiens d'Airbourne, les Irlandais de Jaded Sun, ce sont les Français des Electric Ducks qui partent à la poursuite de la musique des frères Young.

Les Electric Ducks viennent de la région de Montpellier en France et affûtent depuis cinq ans un show qui tourne autour de reprises d'AC/DC. La réputation scénique du groupe est d'ailleurs assez élogieuse puisque les Electric Ducks proposent sur scène tout le cérémonial des shows d'AC/DC, avec écolier hystérique à la guitare, canons et cloches géantes. Au départ un tribute band parmi d'autres, le groupe développe peu à peu ses propres compositions, qui restent foncièrement influencées par AC/DC mais qui permettent aux Ducks de mettre sur pied un album en 2007.

A l'écoute de cette galette pulpeuse d'énergie et de riffs carrés, on comprend que les vilains petits canards ont mis les ailes dans la prise et se sont pris le courant en plein bec. Côté musique, il ne faut pas chercher la formule trop loin : (AC/DC + AC/DC)² x AC/DC² = AC/DC. Mais les Electric Ducks parviennent néanmoins à apporter une petite touche personnelle à ces solos et ces rythmiques qui sonnent comme si elles venaient directement d'Australie. La voix, notamment, ne cherche pas à imiter les hurlements de Brian Johnson ou les miaulements de Bon Scott, contrairement à ce que fait Airbourne. Et les tempos qui donnent plutôt dans le ralenti offrent un petit côté nonchalant et massif. Il ne faut pas se leurrer non plus : certains effets sont calqués sur des titres d'AC/DC, comme ce "Love theatre" qui démarre sur le riff de "You shook me all night long".

Les Electric Ducks se démarquent aussi d'AC/DC par la présence d'une ballade ("Stay on me"), exercice auquel ne se livrent jamais les Australiens (sauf peut-être le très ancien "Love song" de l'époque Bon Scott, qui parlait d'amour gentil). Ici, les Ducks fricotent plutôt avec le folk de Led Zeppelin sur cette ballade.

Fans d'AC/DC, foncez dessus, en pensant qu'en plus, c'est un groupe français qui ne se débrouille pas mal du tout. Le disque ne contient pas de gras, que du muscle, et vous permet de passer un très bon moment. A écouter le matin en allant s'ennuyer au bureau ou à l'usine. Il faudra sans doute chercher un peu, l'album étant autoproduit par le groupe et distribué par-ci par-là. Le mieux est sans doute de le commander sur le site du groupe.

François Becquart
Pays: FR
Auto-production (distribution Mosaic Music)
Sortie: 2007


Lu: 3038
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 15
• Semaines de présence au Top 30: 4
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium