Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 26-02-2018
Rien aujourd'hui

Les 7 prochains jours:
27-02 CINDY WILSON (Gent)
27-02 HERE LIES MAN (Bruxelles)
27-02 ELBOW (Merksem)
27-02 JAWHAR (Bruxelles)
27-02 Brian FALLON and The HOWLING WEATHER + Dave HAUSE (Antwerpen)
28-02 Lee RANALDO BAND + Chris FORSYTH and The SOLAR MOTEL BAND (Gent)
28-02 FRANZ FERDINAND + The VACCINES (Bruxelles)
28-02 PUBLIC ACCESS TV (Hasselt)
28-02 KING GIZZARD and The LIZARD WIZARD + MILD HIGH CLUB (Gent)
28-02 REX ORANGE COUNTY (Bruxelles)
28-02 FUGU MANGO + ELBI (Bruxelles)
01-03 IAMX (Sint-Niklaas)
01-03 The GLORIOUS SONS (Bruxelles)
01-03 The LIGHTHOUSE (Leuven)
01-03 Alice BOMAN (Bruxelles)
01-03 CRADLE OF FILTH + MOONSPELL (Borgerhout)
01-03 IBEYI (Bruxelles)
01-03 DEATH FROM ABOVE + LE BUTCHERETTES (Bruxelles)
02-03 TUBELIGHT (Leuven)
02-03 BACK OF SEADOGS (Liège)
02-03 The IMAGINARY SUITCASE (Woluwé-St-Lambert)
02-03 CUSTOMS (Leuven) **ANNULÉ**
02-03 Randy NEWMAN (Antwerpen) **ANNULÉ**
02-03 Phil CAMPBELL and The BASTARD SONS (Hasselt)
03-03 DEREK and The DIRT (Gent)
03-03 Randy NEWMAN (Antwerpen) **ANNULÉ**
03-03 MACHIAVEL (Bruxelles)
03-03 DOOL + HARAKIRI FOR THE SKY (Vosselaar)
03-03 LA JUNGLE (Kortrijk)
03-03 JD McPHERSON + Charley CROCKETT (Sint-Niklaas)
03-03 WACKEN OPEN AIR CONTEST: METAL BATTLE SEMI-FINAL (Roeselare)
03-03 KING DALTON (Bruxelles)
04-03 OBITUARY (Vosselaar)
05-03 DIRK. (Leuven)
05-03 DJANGO DJANGO + MAN OF MOON (Bruxelles)

Mois en cours:
Février 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 


Anniversaires

  • Fats Domino (1928)
  • Johnny Cash (1932)
  • Paul Cotton (1943)
  • Robert Hite (1945)
  • Sandie Shaw (1947)
  • Jonathan Cain (1950)
  • Michael Bolton (1953)
  • Jaz Coleman (1960)
  • Steve Grant (1960)
  • John Jon (1961)
  • Josephine Wiggs (1965)
  • Timothy Brown (1969)
  • †Doc Pomus (1991)
  • †Buddy Miles (2008)
  • †Mark Tulin (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 122 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
108 631 560
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BLACK STONE CHERRY - Folklore and Superstition
/ paru le 04-09-2008 /

Black Stone Cherry est ce jeune groupe américain qui nous avait étonné avec un premier album à la puissance dévastatrice. Les références à Cream, Lynyrd Skynyrd, Pearl Jam et les Black Crowes s'imposaient à nous. C'était il y a un an à peine et voici qu'ils reviennent déjà avec une seconde rondelle.

Avec cet opus, il paraît qu'ils ont aussi voulu faire plaisir aux filles... Elles venaient les voir après les concerts car elles adorent ce qu'ils font mais leur disaient qu'ils avaient des chansons pour les garçons et pas pour elles. Ils les ont pris au mot. Cet opus, tout en conservant ce gros son et ce côté dévastateur qui leur va si bien, contient des titres plus pop rock américain et le titre "You" a bien été écrit pour les nanas.

Par contre, ils ont aussi un certain côté engagé. "Blind Man" ferait référence aux problèmes de cette Amérique manipulée par ses dirigeants que ce ne serait pas étonnant. Le groove est intense et le refrain assure terriblement. "Please Come In" est de ces titres plus pop. Ce n'est assurément pas ce qu'on préfère. Cela les rapproche un peu de Bon Jovi. Heureusement ils ont toujours ces guitares dévastatrices. N'empêche qu'on préférera sans hésitations "Reverend Wrinkle". C'est l'occasion de signaler qu'ils se penchent avec cette rondelle sur le folklore et les superstitions qui hantent le nouveau monde. Eux qui viennent du Kentucky, c'est-à-dire de ce sud central profond, ils ont sans nul doute beaucoup de matière de ce côté. C'est aussi l'occasion de signaler que ce rock heavy, hard, très puissant est du Southern pur souche.

Les voix sont un de leurs points forts. Il faut dire que leur chanteur Chris Robertson a la voix qui leur sied parfaitement et que les autres chantent également. "Soulcreek" démontre cela avec une chanson bien calibrée pour les stades. Quand Robertson nous chante "Things My Father Said", c'est sa voix rauque et intense qui baigne une ballade écrite pour concurrencer les plus grands hits américains. Les arrangements, à vrai dire un peu pompeux, sont là pour nous conforter dans cette voie. Un hit en puissance !

Le puissant "The Bitter End" ne dépareillerait pas non plus en tête des charts. Lui au moins n'a pas ces arrangements pompeux. Il pousse les guitares toutes voiles dehors avec une section rythmique à vous couper le souffle. "Long Sleeves" se penche sur les familles dévastées par la mort de leurs enfants tués pendant les guerres. "Peace Is Free" apporte la douceur nécessaire pour s'en remettre, la réflexion nécessaire pour choisir le chemin de la paix plutôt que celui du guerrier. La guitare acoustique prend le dessus et le refrain est taillé pour être repris par de grandes foules. A y réfléchir, c'est vrai, la paix est gratuite, pas la guerre ! Certains dirigeants de ce monde devraient y penser...

Nous voilà plongé en Louisiane avec "Devil's Queen". Un voyage à travers La Nouvelle Orléans dévastée, une ville qui se bat pour revivre, abandonnée par l'Amérique toute entière. La guitare part en solo égrenant des riffs prenants et dévastateurs. "The Key" serait-il la clé du salut ? Celle des rêves sans aucun doute. "You" est le plus doux de la rondelle. Ils l'ont dit, c'est pour les filles. Normal, c'est une chanson parlant d'amour. Suit le très diversifié "Sunrise" qui passe d'un rock dévastateur à du reggae. Etonnant. Enfin, avec "Ghost of Floyd Collins", tous riffs dehors, ils nous racontent l'histoire de ce Collins qui n'est apparemment pas mort en vain.

La production de cet opus est aussi une grande réussite. Il faut dire que le producteur se nomme Bob Marlette, un gars qui a officié avec Alice Cooper et Ozzy Osbourne notamment.

Les membres de Black Stone Cherry confirment donc qu'ils sont un groupe d'avenir. Difficile de résister à leur groove puissant et à cette déferlante de guitares. Et puis ce chant qui a du Pearl Jam dans les veines... Ca déchire grave ! Malgré les quelques titres plus pop rock de cet opus, on est séduit. Ils sont jeunes et il faut bien aussi qu'ils se fassent connaître. Alors s'ils rentrent dans les charts avec de telles chansons, tant mieux pour eux.

JPL
Pays: US
Raodrunner Records RR 7940-2
Sortie: 2008/08/18


Lu: 3010
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 6
• Semaines de présence au Top 30: 11
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium