Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 156 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 446 671
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ESKANDARIAN, Ali - Nothing to Say
/ paru le 12-09-2008 /

Ali Eskandarian est un folk singer américain d'origine iranienne. Il est donc influencé tant par les grands tel Bob Dylan que par la musique traditionnelle d'origine persane. Comme tout bon folk singer qui se respecte, il se montre engagé ce qui au vu de ses origines ne doit pas être simple sur le territoire US. Mais il ne parle pas que de ça, il se penche aussi sur l'amour, la solitude et les voyages.

Ali est accompagné par Rob Friedman pour ce qui est des percussions, claviers et guitares autres que celles de notre star. C'est aussi Friedman qui produit l'album. Impossible de ne pas penser au grand Bob Dylan à l'écoute de cet opus. Ali Eskandarian doit l'avoir écouté sous toutes les coutures et dans des périodes très différentes. Si "Waking Up Is Hard To Do" est un Dylan traditionnel, les tons vocaux de "Memphis" ne sont pas sans rappeler l'époque de "Self Portrait". Bon d'accord, cela devient un peu mielleux avec "All We Do". C'est moins sympa et ça fait penser à Elvis... Mais tout cela est vite oublié quand on écoute le très intense "Black Tar Man".

Il y a aussi du Jeff Buckley chez Eskandarian. Et puis, il joue merveilleusement avec sa voix. Ecoutez "Dangerous World" et vous comprendrez. "Government Meat" possède un petit quelque chose de Devendra Banhart. Superbe d'intensité une fois encore ! Vous n'y résisterez pas ! "Nobody" apporte les tons moyen-orientaux en sus. Quand on entend cela, on se dit qu'il aurait pu être signé par le label de Peter Gabriel.

Il se fait conteur sur "Her Red Leather Hat", l'occasion de se rendre compte du large panel de ses possibilités vocales. Ici c'est carrément les tons d'un Roger Waters dans ses instants d'illumination totale, mélangé avec un Dylan version Lanois. Une des perles de cet opus ! "Johnny Goes To War" est l'occasion de dénoncer les méthodes de recrutement de l'armée américaine qui va chercher ses recrues jusque dans les écoles afin de dénicher de la chaire fraîche pour envoyer sur le front. Résultat, Johnny perd un bras... mais il est heureux, il perd une jambe aussi... et est toujours heureux, il n'a que 19 ans mais a déjà retiré 23 vies. Peu importe puisqu'on lui a dit que c'était pour le bien du Monde. Comme pour ponctuer cette tragédie, "Eastern Fancy" nous dévoile des tons arabisants nous permettant de méditer sur le sort de Johnny. Splendides vocalises ici.

Ce jeune folk singer nous ramène aux sources du folk dylanesque et on aime ça. Si c'est aussi votre cas, il vous faut découvrir ce nouveau talent au plus tôt.

JPL
Pays: US
Wildflower WFL1321
Sortie: 2008/08/29


Lu: 1421
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 32
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium