Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 190 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 480 106
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AC/DC - Black Ice
/ paru le 30-10-2008 /

Les revoilà enfin!! Cette rentrée 2008 marque le retour de plusieurs grosses pointures puisqu'il y a eu Metallica et que Guns N'Roses semble pointer son nez. Il semble en tout cas que c'est le groupe australien qui remporte la mise puisque le battage médiatique est planétaire et la tournée complètement sold-out.

Avec AC/DC, c'est le rock'n roll à l'état pur qui est de retour, sous la houlette de Brendan O'Brien et avec Mike Fraser au mixage. Pas de changement de line-up depuis le retour de Phil Rudd derrière les fûts, la bande à Angus remet donc le couvert avec un album de grande qualité.

On le sait depuis que le groupe existe, la diversification musicale, les changements de style au cours d'une carrière, les relookages au gré des modes... que dalle. AC/DC c'est un peu comme Motörhead, un monument qui ne bougera pas d'un poil. On suit ou on ne suit pas.

Malgré la certitude qu'il n'y aura pas de surprise, on écoute avec une certaine appréhension les premières mesures de "Rock'n Roll Train". Ce sera bon, ce sera moins bon qu'avant ? Ce sera meilleur ?... Passé quelques secondes, on pousse un soupir de soulagement, ils sont là et bien là! C'est toujours aussi fort. La rythmique est toujours aussi implacable, Brian Johnson chante très bien, il force même un peu moins le trait. Et Angus Young? Rien à redire, absolument rien, le talent est toujours aussi grandiose, le son est incisif, le feeling est présent, bref on déguste.

On se régalera donc avec d'autres titres rock'n roll comme "Big Jack" et on prendra goût au côté plus "commercial" si j'ose dire de "Anything Goes". L'intro de "War machine" fait monter la sauce peu à peu avant la massue rythmique. Le son est énorme et le refrain est une "machine de guerre", rien d'autre.

"Smash N Grab" me fait un peu penser à l'album "Flick Of The Switch" mais je ne pourrais plus vous dire pourquoi. Les refrains chantés en groupe sont toujours là, on les avait parfois un peu oublié, mais il sont aussi une constante du groupe depuis un moment.

La mise en place est sans doute le gros point fort du groupe. Je me souviens avoir vu Malcom Young tenir une rythmique sur un seul accord pendant environ un quart d'heure et sans s'écarter d'un poil. Dans ce groupe il a toujours été clair qu'il y a deux figures principales, mais la rythmique mérite vraiment que l'on s'y attarde tant elle est précise.

"Decibel" et "Money Made" sont bluesy, et ils permettent à Johnson de poser sa voix de manière plus calme par moments. "Stormy May Day" renoue ensuite avec l'énergie et la transpiration. "Rock'n Roll Dream" commence comme une ballade avant d'aboutir sur quelque chose de plus corsé, évidemment. Je ne me souviens pas d'avoir entendu une vraie ballade d'AC/DC depuis le fabuleux "Ride On" avec le regretté Bon Scott au chant.

Le grand retour est réussi pour AC/DC, et il est rock'n roll, terme employé pour trois des titres de chansons en plus de "Rocking All The Way". "Black Ice" termine de belle manière cet album constitué de quinze titres. On peut dire que tout le monde en aura eu pour son argent. Rien de neuf sous le soleil ? Peut-être, mais c'est quand même un très bon album pour tous ceux qui aiment, et un plaisir de voir ce groupe toujours aussi en forme après plus de 30 ans de carrière.

Xavier Rossey
Pays: AU
Sony BMG 88697392382
Sortie: 2008/10/20


Lu: 5070
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 13
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

Raidje
le 23/11/2008
Exellent album, il ne faut pas passer a côté des titres tels que: Skies On Fire, Big Jack, War Machine, Spoilin for a Fight, Decibel, Stormy may day, Money Made et le single Rock n roll train.
Il manque ptet un riff assez tranchant dans la veine d'un Razor's Edge, Thunderstruck, ou The Furor.
Quoi qu'on en dise, on tape toujours du pied!
Long life to AssDess!

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium