Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 166 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 419 494
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DATSUNS (The) - Head Stunts
/ paru le 07-11-2008 /

Prenez le titre de l’album et retournez les lettres dans tous les sens. « Head Stunts » est tout simplement l’anagramme de The Datsuns. « Head Stunts » signifie aussi quelque chose comme « prouesses mentales ». A part ça, après « The Datsuns » paru en 2002, « Outta Sight/Outta Mind », sorti en 2004, et « Smoke & Mirrors », sorti en 2006, voici le quatrième album du groupe néo-zélandais.

Pas vraiment semblable aux autres, il surprend, même s’il s’inscrit dans la continuité avec un garage rock énergique mêlé de hard rock qui ne manque pas de créativité. Il y a pourtant des tentatives louables de renouvellement sur « Somebody Better », notamment. De l’aveu même du bassiste et chanteur Dolf De Borst, on voit apparaître le rock psychédélique, le prog rock et le stoner rock sur cet album. Le groupe a dû faire face à un changement de personnel (Ben Cole a remplacé Matt Osment à la batterie) mais il est depuis toujours assez discret sur lui-même. Sans faire partie des grands, il est toujours d’attaque sur scène et a ses hordes de fans un peu partout dans le monde. Son rock violent plaît toujours autant.

Sur ce nouvel album, il y a une tentative d’aller plus loin, cependant. Avec une attaque en coup de poing à la guitare, « Human Error » parle d’intelligence artificielle et s’interroge sur le bien-fondé d’imiter le cerveau humain qui peut être parfois stupide. Ce n’est pas dénué de bon sens. Moins violent, « Hey! Paranoid People! (What’s In Your Head?) » aborde le problème de la condition humaine et des processus mentaux et complète ainsi le morceau précédent. Introduit par un riff qui s’impose au subconscient, « Your Bones » parle de la fascination que l’on peut ressentir vis-à-vis d’une personne.

Plus pop, « Ready, Set, Go! » est un morceau ancien qui devait faire partie de « Smoke & Mirrors » mais a été retravaillé depuis. « Yeah, Yeah, Just Another Mistake » entre parfaitement dans le moule Datsuns par sa violence, son côté accrocheur et sa façon de s’imposer au subconscient dans un rapport d’amour - haine mais on ne peut s’empêcher de penser à Deep Purple. Plus lent, plus élaboré, « Eye of the Needle » est très différent dans sa conception et fait penser à la musique psychédélique. On est très loin des Datsuns des premiers albums, ici. La slide et la batterie sont jouées de façon particulièrement remarquable. Fantastique morceau, un des meilleurs du groupe à ce jour.

Avec son attaque franche à la guitare et sa rythmique agressive, « So Long » est du Datsuns pur jus mais avec des riffs genre Black Sabbath. « Cruel Cruel Fate » parle de la relation tumultueuse entre deux êtres et de la façon dont ils s’accrochent à elle alors que manifestement, ils ne sont pas faits pour vivre ensemble. Très accrocheur, « Highschool Hoodlums » est sorti en simple et parle d’une société moralisatrice (la Grande-Bretagne) qui blâme la jeunesse mais se commet dans une guerre (en Irak) qui tue des milliers de personnes. Paradoxe.

« Cry Crybaby » est un morceau garage rock qui parle des relations humaines en toute simplicité. « Pity Pity Please » est un titre abrasif aux accents psychédéliques qui déménage grave et constitue un autre point fort de cet album. « Somebody Better » est une tentative de diversification remarquable qui évoque la période psychédélique des Beatles et constitue une piste pour l’avenir du groupe, beaucoup moins monocorde que d’habitude.

Très bon album varié d’un groupe en pleine mutation.

MM
Pays: NZ
Cooking Vinyl / V2 COOKCD477
Sortie: 2008/10/06


Lu: 1560
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 63
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium