Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 157 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 370 024
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FRIEDMAN & LIEBEZEIT - Secret Rhythms 3
/ paru le 10-11-2008 /

Après « Playing Secret Rhythms » en 2002 et « Secret Rhythm II » en 2005, les Allemands Jaki Liebezeit et Burnt Friedman ont décidé de se retrouver à nouveau dans le cadre de leur association Friedman & Liebezeit.

Jaki Liebezeit, batteur autodidacte, est né en 1939 dans la ville maudite de Dantzig, prétexte principal au conflit avec la Pologne la même année. Après la guerre, l’annexion de la ville à la Pologne sous le nom de Gdansk et l’exode imposé aux populations d’origine allemande, il se retrouve à l’Ouest. Dans les années 1960, il est actif dans le milieu du Free-Jazz. En 1968, il rencontre Irmin Schmidt qui l’invite à participer à un nouveau projet, Can, fondé sur la recherche de nouveaux sons et de nouvelles orientations musicales. Il s’y intègre à fond et participe à l’aventure jusqu’à la fin, en 1979. Après cette épopée, il se montre fidèle au même esprit et continue de travailler avec des artistes marqués comme lui par un profond désir d’innovation. Parmi ceux-ci, on peut citer David Sylvian (Japan), Holger Czukay (Can), Jah Wobble (Public Image Limited), Ryuichi Sakamoto, … En 2004, comme Jah Wobble, il collabore avec Ozark Henry qui réalise un de ses chefs-d’œuvre, l’album « The Sailor Not the Sea ».

Bernd Friedman appartient à la génération suivante. Il est né à Cobourg en 1965. Il semble jouir d’une belle réputation dans le milieu des musiques électroniques actuelles de tous genres et s’est produit sous différentes appellations : Drome, Some More Crime, Nonplace Urban field, Flanger, … En 2000, il fonde son propre label, Nonplace.

Sans crier au génie, « Secret Rhythms 3 » ne manque pas d’intérêts. Ces sept titres s’écoutent d’une traite, comme une seule pièce. Le passage d’un titre à l’autre ne se remarque jamais vraiment, jusqu’au cinquième en tout cas. Celui-ci, le plus sophistiqué et le plus réussi, constitue le pic de l’ouvrage. Il n’est atteint qu’après une lente progression où l’atmosphère générale plus que la richesse du fond joue le rôle essentiel. Il faut avouer que la relative sobriété musicale de certains passages finit par amener à la longue une certaine lassitude.

Etrangement, la musique du duo se subdivise en deux pôles principaux très différents.

D’abord, il y a Jaki Liebezeit et ses percussions. Présent à chaque instant, il se situe constamment à l’avant-plan. Son efficacité est surprenante, malgré un jeu sec et saccadé, austère et brut, sans aucun effet électronique.

Ensuite, il y a Burnt Friedman, concentré sur l’électronique et qui, à l’opposé de son compère, aime surtout manipuler et transformer le son.

En général, les autres musiciens présents apparaissent plutôt au service de l’œuvre dans son ensemble, tout en suivant la ligne de Burnt Friedman. Ils opèrent dans une relative discrétion, distillant avec finesse de petites touches bienvenues.

En conclusion, si l’ouvrage de Friedman & Liebezeit trouve ses racines originelles chez certaines formations électroniques allemandes des années 1970 comme Kraftwerk et Can, il suit aussi les chemins de Robert Fripp, Brian Eno, Jah Wobble, Erik Truffaz ou Portishead. On pourra les découvrir à Bruxelles (Recyclart) le 28 novembre prochain.

Les titres (52’42) :

  1. « Morning Has Broken » (Friedman/Liebezeit/Motzer) (9’00)
  2. « Gegenwart » (Friedman/Liebezeit) (9’42)
  3. « Trittbrettfahrer » (Friedman/Liebezeit/Motzer) (5’45)
  4. « Die Ehrliche Haut » (Friedman/Liebezeit) (6’30)
  5. « Entsafter » (Friedman/Liebezeit/Motzer) (8’04)
  6. « Wirklich Version » (Friedman/Liebezeit/Chisholm) (4’05)
  7. « Sandale » (Friedman/Liebezeit) (9’33)
Les interprètes :
  • Burnt Friedman : Claviers, Synthétiseurs, Samplers & Steel Drum
  • Jaki Liebezeit : Batterie & Cymbales
  • Hayden Chisholm : Clarinette & Saxophone
  • Joseph Suchy : Guitares (1, 4, 5, 6, 7)
  • Tim Motzer : Guitares (1, 3, 5)
  • Morten Gronvad : Vibraphone (6)

JPS1er
Pays: DE
Nonplace NDM25742 NON25
Sortie: 2008/09/29


Lu: 1396
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 136
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium