Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Kim Fowley (1939)
  • Barry Whitham (1946)
  • Cat Stevens (1947)
  • Howie Epstein (1955)
  • Henry Priestman (1958)
  • Jim Martin (1961)
  • Terry Caldwell (1974)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 162 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 032 686
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FEINSTEIN - Third Wish
/ paru le 05-04-2004 /

A l'origine de Feinstein, le guitariste David Feinstein (ex-Elf et ex-The Rods) qui n'est autre que le cousin d'un certain Ronnie James Dio. Il est aussi le producteur de ce premier opus du groupe. David Feinstein est accompagné au chant par John West (Royal Hunt, Artention), à la basse par Jeff Howell (Foghat, The Outlaws), à la batterie par Nate Horton et aux claviers par Bob Twining.

Ce premier album de Feinstein est bien sûr un album de heavy métal. Dès le début on sent ce son lourd et gras. Si "Regeneration" et "Rebelution" sont de beaux exemples du genre, on apprécie un peu moins le galop imposé par "Streaming Star" quelque peu lassant. Pourtant, un passage du morceau est excellent et nous fait penser à Deep Purple. Le morceau titulaire "Third Wish" est épique. Il dure près de neuf minutes. Son début tout en douceur nous transporte dans une belle ballade. Il nous plonge ensuite dans une ambiance digne du grand Black Sabbath pour petit à petit se dégager de cette influence. On se prend à chanter le refrain avec eux tant il est accrocheur et à jouer de l'air guitar pendant les solos. C'est sans aucun doute une des perles de cet album.

"Rule The World" s'inscrit dans le même style que "Streaming Star" avec un galop moins prononcé et donc bien agréable. "Masquerade" s'inscrit dans la ligne Uriah Heep avec des choeurs qui rappellent le célèbre "Lady in Black". Pour "Far Beyond", c'est principalement le solo de David Feinstein qui retient l'attention même si le refrain s'incruste. Justement, ces refrains accrocheurs sont l'atout de cet opus et c'est encore le cas avec "Poison Ivy". Par contre, pour "Live To Ride, Ride To Live", c'est plutôt les riffs de Feinstein qui nous ravagent alors que pour "Firefighter" c'est le solo de guitare qui retient surtout l'attention. L'album se termine avec l'instrumental "Inferno". Le morceau est plutôt terne. On y remarque une présence accrue des claviers avec un orgue très rock comme dans Deep Purple.

L'album de Feinstein plaira aux amateurs de Black Sabbath pour le son heavy metal, d'Uriah Heep pour les refrains accrocheurs, de Rainbow ou de Dio. Notons également que la pochette a été réalisée par notre compatriote Eric Philippe.

JPL
Pays: GB
SPV/Steamhammer 085-69472 CD
Sortie: 2004/04/19


Lu: 1526
Partager sur :
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium