Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Phil Everly (1939)
  • Janis Joplin (1943)
  • Joe Butler (1943)
  • Rod Evans (1945)
  • Dolly Parton (1946)
  • Harvey Hinsley (1948)
  • Robert Palmer (1949)
  • Francis Buchholz (1950)
  • Dewey Bunnell (1951)
  • Mickey Virtue (1957)
  • Caron Wheeler (1963)
  • †Carl Perkins (1998)
  • †Joe Stubbs (1998)
  • †Wilson Pickett (2006)
  • †Denny Doherty (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 177 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 692 490
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ULTRA VOMIT - Objectif thunes
/ paru le 20-11-2008 /

Des jingles publicitaires sur un air de black metal, des comptines pour enfants jouées façon death metal et des chansons grindcore évoquant les bonnes manières ou le charme des pâtisseries, tel est le style d’Ultra Vomit, groupe français bardé d’un humour à toute épreuve. Ces joyeux lascars sèment depuis quelques années de sains moments de rigolade dans un registre musical où on n’a pas l’habitude de se fendre la pêche. Déjà remarqué en 2005 avec son délirant premier album "M. Patate", Ultra Vomit (rien que le nom amuse…) réitère ses blagues de potaches à base de crottes de nez et de coussin péteur dans ce deuxième opus "Objectif thunes" qui est un moment de poilade assurée. Entre reprise de "Quand j’étais petit, je n’étais pas grand" joué à la Motörhead, "Darry Cowl Chamber" (les cinéphiles décalés amateurs de metal apprécieront), la reprise de "Pour un flirt" de Michel Delpech revisité death metal, un "Jack Chirac" country crétin et des samples d’aboiements de chien remixés à coups de riffs plombés, sans oublier une ode à la collection de canards vivants, l’univers déjanté d’Ultra Vomit s’expose devant nos yeux ébahis. Ces types ont autant de chances de vous cramer les tympans que de vous bloquer les zygomatiques à force de vous faire hurler de rire et headbanguer comme des malades parce que question musique, ils sont loin d’être mauvais, bien au contraire.

Ce disque plaira autant aux metal freaks qu’aux amateurs de fine plaisanterie, de calembours d’esthète et de bonnes grosses batailles de tartes à la crème. Les notes de pochette valent aussi leur pesant de bigorneaux : le groupe remercie pour leur participation Lemmy Kilmister, Marilyn Manson, Johnny Hallyday, un lion, David Vincent, un chien, des punks… L’esprit gaulois n’est pas mort et en plus, musicalement, Ultra Vomit, ça déchire.

François Becquart
Pays: FR
Listenable Records POSH 102
Sortie: 2008/10


Lu: 2084
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 68
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Prochain(s) concert(s)
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium