Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Spencer Davis (1941)
  • Wolfgang Flur (1947)
  • Ron Asheton (1948)
  • Geezer Butler (1949)
  • Mick Tucker (1949)
  • John Wetton (1949)
  • Chet McCracken (1952)
  • Bruce Crump (1957)
  • †Billie Holiday (1959)
  • Lou Barlow (1966)
  • †John Coltrane (1967)
  • †Chas Chandler (1996)
  • †Gordon Waller (2009)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 139 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 950 053
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BRONX (The) - The Bronx III
/ paru le 27-11-2008 /

Contrairement à ce que suggère son nom, The Bronx vient du sud de la Californie. Premier paradoxe. Il se situe plutôt dans la mouvance punk revival qui s’inspire de Black Flag, des Stooges et de MC5, le vrai punk à haute teneur en octane des débuts et il vaut Green Day, Pennywise, NOFX ou Rancid, qui sont d’autres groupes punk revival californiens performants. C’est une lame de fond traditionnelle plutôt qu’une mode temporaire.

Ce qui le différencie des new yorkais, qui se basaient sur une énergie à toute épreuve, c’est la qualité du chant de Matt Caughthran et des paroles. On est à la fois dans l’énergie mais aussi dans la réflexion sur les imperfections de la société occidentale, à cause des écarts de genres de vie entre les nantis et les laissés pour compte et on le dit haut et clair. Ce qui frappe aussi, c’est la qualité de la rythmique qui possède un groove rare dans le genre. Elle a changé depuis que Brad Magers a remplacé James Tweedy. Il fait équipe avec le formidable Jorma Vik, le batteur. Quant à Joby J. Ford, ses riffs de guitare sont pour le moins dévastateurs.

Parmi les meilleurs titres, on notera surtout « Knifeman », un punk accrocheur en diable où la qualité du batteur est patente comme sur « Enemy Mind » ou « Spanish Handshake », « Inveich », un morceau haut en couleurs où Matt Caughthran exhibe des qualités vocales au-dessus de la moyenne, « Pleasure Seekers », où le guitariste se met particulièrement en valeur par ses riffs dévastateurs, et « Digital Leash », un punk pour le moins rageur. Mais dans l’ensemble tous les morceaux sont bons.

Excellent album dans le genre. Par définition, il ne plaira évidemment pas à tout le monde.

Les titres :

  1. « Knifeman »
  2. « Inveich »
  3. « Past Lives »
  4. « Enemy Mind »
  5. « Pleasure Seekers »
  6. « Six Days A Week »
  7. « Young Bloods »
  8. « Ship High In Transit »
  9. « Minutes In Night »
  10. « Spanish Handshake »
  11. « Digital Leash »

MM
Pays: US
White Drugs / Wichita Recordings Webb 197
Sortie: 2008/11/17


Lu: 2235
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 53
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium