Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 166 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 419 762
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ARZ - Solomon's Key
/ paru le 28-11-2008 /

"Solomon's Key" marque un tournant dans les albums du projet ARZ de Steven Adams. Enfin, il n'est plus seul. Il est accompagné du batteur Merrill Hale. L'air de rien, cela fait un changement profond. Adams peut se consacrer entièrement aux parties de guitares, de claviers et à la basse. Voilà qui donne une tout autre ampleur à ce quatrième opus qui reste malgré tout instrumental.

Dès le morceau d'ouverture, "Almadel", on ressent ce changement. Du coup, l'ensemble est plus puissant et cette puissance a le don de captiver l'attention de l'auditeur. "Babylon" prend des tons orientaux à la Led Zeppelin, mais les riffs de guitare sont tellement heavy que cela les rapproche du métal. Bref, il y a un peu de Satriani dans le coin. "Saracen" mélange des guitares de différentes couleurs allant du métal à l'acoustique. "India" nous rappelle que Steven Adams aime les tons Steve Hackett.

Le côté heavy est donc très présent dans cet album. "Lemegaton" le prouve encore. Et puis, l'impact d'un vrai batteur sur l'ensemble est terriblement important. Cela décuple la puissance des morceaux. Vite oublié le côté Anthony Phillips des débuts ou les ambiances planantes qui rôdaient parfois. Avec "Jester's Court", nous avons droit à un mélange entre la culture asiatique, celle du moyen-orient et des tons progressifs européens. "Burning Bush" mélange des tons orientaux avec une débauche de guitare hargneuse soutenue par une basse puissante, de quoi cramer l'administration Bush avec son hard rock dévastateur. "Solomon's Key", qui termine cet opus, est la pièce maîtresse avec ses plus de 18 minutes. Elle est aussi très variée, mêlant acoustique et électrique. Elle commence en douceur pour petit à petit planter son décor. Mais ensuite nous avons droit à des moments d'une énergie complètement débridée.

Nul doute que nous avons affaire ici au meilleur album de ARZ, du moins jusqu'à présent, car il paraît que le suivant aura du chant. Voilà qui devrait lui donner une autre ampleur encore. En tout cas, ce "Solomon's Key" est très réussi et plus mature. L'apport d'un véritable batteur est un plus indéniable. Dommage qu'il ne soit en vente que via téléchargement sur le site de ARZ. Inutile donc de le demander à votre disquaire, allez directement sur le site du projet.

JPL
Pays: US
ARZmusic
Sortie: 2007/11/03


Lu: 2190
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium