Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Arthur Brown (1942)
  • Jeff Beck (1944)
  • Colin Blunstone (1945)
  • Mick Fleetwood (1947)
  • Patrick Moraz (1948)
  • John Illsey (1949)
  • Derrick "Duckie" Simpson (1950)
  • Terence Wilson (1957)
  • Jeff Cease (1957)
  • Andy McCluskey (1959)
  • Curt Smith (1961)
  • Emppu Vuorinen (1978)
  • †Thomas Iain Smith (2007)
  • †Dave Carpenter (2008)
  • †Peter Quaife (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 155 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 549 964
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CONNIE CAPRI ORGAN CHAMBER ORCHESTRA (The) - Emotion / Repetition
/ paru le 13-12-2008 /

On ne sait vraiment pas grand-chose de The Connie Capri Organ Chamber Orchestra. Tout au plus peut-on parler d’un groupe italien influencé par le rock électronique des années 70.

Cet album de musique expérimentale électronique dure 39 minutes 25 secondes et fait irrésistiblement penser aux travaux originaux de Terry Riley ou de Erik Baron. Tout de suite, c’est plus parlant. Certains ne prendront pas la peine de lire cette chronique, d’autres seront intéressés par cette musique résolument innovante mais difficile d’accès.

Le premier titre, « Printed Breeze », est un morceau répétitif qui allie les drones et les percussions avec un sens rare de la musique improvisée mais reproduite à la perfection. Un début d’album idéal. « First Steps » fait aussi une large place aux percussions à contretemps mais les parties jouées à l’orgue sont plus originales et portent progressivement ce long morceau minimaliste, hypnotique et déstructuré à son paroxysme.

« Into Delia’s Garden » s’inscrit dans la ligne du titre précédent, qu’il complète et améliore. « If Loops Could Kill… » est de nouveau un morceau répétitif qui semble ressasser indéfiniment le même thème avant de s’arrêter de manière abrupte. Suit un long blanc qui déborde sur le titre suivant, « Memento Mori », un morceau amputé de ses deux premières minutes. La suite semble reproduire des bruits industriels sur un rythme répétitif régulier mais qui comporte d’infimes variantes créées par des bruitages savamment programmés avant de se terminer par une nouvelle interruption abrupte.

« Something’s Happened Here! » débute par des drones parcourus par des percussions au rythme irrégulier qui s’acoquinent avec l’orgue pour se transformer en un thème principal aux soubresauts surprenants. « E-motion / Re-petition » est une pièce électronique qui change de rythme en boucle pour reproduire un thème musical original rapide qui se répète à foison. « End of Transmissions » met un point d’honneur à soigner la touche finale pour donner à ce long morceau une allure classique où les cordes sont en verve et en faire le meilleur titre de l’album.

Bon album de musique expérimentale qui ne plaira bien sûr qu’à une minorité d’adeptes d’une musique difficile d’accès.

MM
Pays: IT
Wallace Records / Mandaï Distribution wal98
Sortie: 2008/05/05


Lu: 1513
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 77
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium