Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 13-12-2017
› K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Leuven)
› TINARIWEN (Sint-Niklaas)
› DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
› BRNS + WHITE WINE (Liège)
› The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
› Constanza GUZMAN (Liège)
› SLOVENIANS + The BLACK BELTS + WAGONMAN (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Tony Gomez (1940)
  • Ted Nugent (1948)
  • Jeff Baxter (1948)
  • David O'List (1948)
  • Tom Verlaine (1949)
  • Randy Owen (1949)
  • Tom Hamilton (1951)
  • Berton Averre (1952)
  • †Zaln Yanovsky (2002)
  • †Woolly Wolstenholme (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 311 990
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FIREMAN (The) - electric arguments
/ paru le 24-12-2008 /

Le projet The Fireman est un projet parallèle de la carrière de Paul McCartney dans lequel il est associé à Youth, producteur et bassiste de Killing Joke. Il y avait longtemps que le duo était inactif, mais Paul avait envie d'autre chose après son dernier album "Memory Almost Lost", plutôt pâlot d'ailleurs. Si auparavant The Fireman était surtout orienté instrumental et électro, cette fois la donne change.

En effet, il est composé de chansons sur lesquelles Paul expérimente plein de choses. En fait, on peut considérer que cet opus est son meilleur depuis des décennies, sans doute depuis la première moitié des années 70, c'est dire... La volonté de faire autre chose a entraîné McCartney sur des improvisations qui ont fini par donner des morceaux à part entière sous les doigts de fées de Youth et Clive Goddard. L'album débute par des chansons, mais glisse peu à peu vers des expérimentations. Paul a tout fait lui-même, toutes les voix, tous les instruments. Rien n'était préparé au moment d'enregistrer, ce qui n'est pas son habitude, et tout est donc sorti des tripes.

L'ex Beatles se montre à la fois plus hard comme avec le titre qui ouvre l'album, "Nothing too much just out of sight". On pense alors à l'album blanc ou au premier Wings. Avec "Two magpies", c'est un peu le côté acoustique d'un "Ram" qui transpire. "Sing the changes" est une chanson terriblement accrocheuse qui a du U2 dans les veines tant le groove est important. Sur "Travelling light", le chant se fait mystérieux sur une ambiance lancinante. Après cela, c'est un rock bien carré qui s'offre à nous avec "Highway". Lui aussi pourrait devenir un hit, car la basse nous emporte, l'harmonica nous fait frissonner et la mélodie est terriblement réussie.

Pour "Light from your lighthouse", on l'a accusé de copier Blind Willie Johnson et sa chanson "Let Your Light Shine On Me". De son côté, Paul a dit que BWJ avait été une inspiration, mais qu'il ne s'agissait pas de plagiat. D'ailleurs, à la base, il s'agit d'une chanson traditionnelle, donc du domaine public. Je vous laisse juge là-dessus, mais ce titre, à l'ambiance blues, est de toute façon un régal. "Sun is shining" est une nouvelle perle imparable au rythme répétitif. Alors que nous sommes en pleine période des fêtes de Noël, "Dance 'til we're high" nous y fait justement penser avec ses arrangements baignés par moments de cloches.

Plus psychédélique est "Lifelong passion", entre "Revolver" et le Sergent Poivre. De plus en plus expérimental, on plonge dans "Is this love?", une question qui taraude Paul. "Lovers in a dream" plonge encore plus dans les expérimentations de toutes sortes, qu'elles soient instrumentales ou vocales. L'ambiance hypnotique invite à la méditation. Le travail sur les effets est d'une grande densité. De plus en plus expérimental, "Universal here, everlasting now" est un bijou de précision sonore avec effets en tous genres. Sa seule mélodie rappelle un petit quelque chose qui m'échappe. Le long "Don't stop running" (plus de dix minutes!) clôture le disque sur un rythme lent avec un jeu vocal étonnant auquel Paul ne nous a pas habitués. Sa voix s'y déchire dévoilant un merveilleux grain.

Il faut encore noter qu'avec cet opus on reçoit un livret de 48 pages où McCartney et Youth se sont laissés aller à la création sur les murs blancs d'une pièce. Le résultat est un ensemble de peintures diverses qui font du livret une oeuvre d'art. Le tout étant emballé dans un très réussi packaging.

Parmi ce qu'a réalisé Paul McCartney durant les deux dernières décennies, voire plus, nul doute que cet album est le seul absolument indispensable. Il n'avait plus rien fait d'aussi inspiré ni d'aussi innovant depuis "Ram" et "Wild Life". C'est dire si, personnellement, je considère cet opus comme son meilleur en pas moins de 35 ans !

JPL
Pays: GB
mpl communications tplp1003cd / Pias
Sortie: 2008/11/24


Lu: 1869
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 6
• Semaines de présence au Top 30: 11
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium