Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 158 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 471 289
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AGASKODO TELIVEREK - Psycho Goulash
/ paru le 12-03-2009 /

Avec un nom pareil, il y a de grandes chances pour que Agaskodo Teliverek trouve ses origines quelque part en Europe de l’Est. Et avec un tel titre, il devrait s’agir de la Hongrie. Gagné, ou en tout cas en partie. Seuls deux des membres nous viennent de ce pays: les guitaristes Miklos Kemecsi et Tamas Szabo. Le groupe est complété par l’encore plus exotique Hiroe Takei (la chanteuse et joueuse de keytar est japonaise) et le batteur Thomas R Funglesång (qui a remplacé Pharoah S. Russell au milieu des enregistrements). Tout ce petit monde est basé à Londres et vient de sortir un deuxième album, "Psycho Goulash".

Autant vous dire tout de suite qu’il est très difficile de définir leur style musical vu que cela part vraiment dans tous les sens et que les influences sont tellement diversifiées qu’elle se télescopent sans laisser de répit aux oreilles de l’auditeur. Leur page MySpace parle de screamo / happy hardcore / surf. C’est un bon début mais je trouve la définition un peu incomplète. On peut sans crainte y ajouter le jazz ("Kopakabanappa", "Johnny Paprika"), la world teintée de punk ("Kamikaze Curry Bun", "Satyricana"), le folklore tzigane à la Gogol Bordello ("Szazhalombatta Disco") ainsi que le noisy (les quasi inaudibles "Mousy" et "Bastard Cabbage"). Sans oublier le psyché (la pochette ornée de petits bonhommes aux couleurs criardes et les caractères renvoient directement au début des années 70).

Mais s’il fallait trouver un adjectif qui colle parfaitement à cet album, je choisirais sans hésitation le terme bizarroïde (les bruitages de la plage d’intro, "Garbage Pale Crocodile", installent d’emblée l’ambiance). Pourtant, lorsqu’ils se contentent de jouer un style à la fois, on arrive à des morceaux équilibrés, qui sont de loin les plus réussis de la plaque, "Perrrgo" et surtout "Gay Hussar". Particularité de ces titres: le premier est instrumental et sur le second, la voix est mise un peu en retrait. De là à dire que Hiroe Takei gâche avec son organe vocal la dextérité des musiciens, il n’y a qu’un pas, mais que je ne franchirai pas. Suggérons-lui toutefois d’un peu moins hurler dans le micro, histoire de rendre l’ensemble plus harmonieux et épicé juste ce qu’il faut. Comme une vraie goulash à la hongroise, en quelque sorte…

Olivier Wouters
Pays: GB
Midfinger Records
Sortie: 2009/01/30


Lu: 1453
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 80
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium