Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Cleveland Duncan (1935)
  • Madeline Bell (1942)
  • Tony Joe White (1943)
  • Dino Danelli (1944)
  • Andy Mackay (1946)
  • David Essex (1947)
  • Blair Thornton (1950)
  • Ian Thomas (1950)
  • Janis Siegel (1952)
  • Dennis Greaves (1957)
  • Martin Gore (1961)
  • Tim Kellett (1964)
  • Nick Menza (1964)
  • Saul Hudson (1965)
  • Rob Dickinson (1965)
  • Alison Krauss (1971)
  • †Keith Godchaux (1979)
  • †Rob Collins (1996)
  • †Amy Winehouse (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 147 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 067 548
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DLGZ ROCK5TET - New Tricks For Old Dogs
/ paru le 22-03-2009 /

Comme son nom l’indique, DLGZ ROCK5TET est un quintet. D’origine Lilloise, il est constitué de Stephane Hayes (chant, melodica), David Lamblin (guitare, effets), Lawrence Amet (claviers, "machines"), Philippe Delgrange (basse) et Philippe Lhomme (batterie). La musique pratiquée par le groupe est inspirée bien entendu du rock, mais également de l’électro et … du jazz (surtout au point de vue percussions). Il suffit de lire la longue liste (non exhaustive) d’influences revendiquées par les musiciens pour être convaincu de leur éclectisme. En parlant d’influences, il y a aussi toutes celles que le groupe ne cite pas, vous allez voir.

"New Tricks For Old Dogs" est le premier album de nos voisins, édité par Pourquoi Faire Simple et distribué par La pulse à l’oreille (ça ne s’invente pas !). On commence très fort avec "Ghost Bird Song", tout en subtiles variations, façon King Crimson époque "Discipline", basse à la Joy Division (curieusement non mentionné sur le site du groupe, pourtant sautant aux oreilles). La voix est déformée (heureusement uniquement sur cette chanson) par un programme informatique, électro oblige, la chanson est surtout très rock.

La tendance, Joy Division ou Bauhaus persiste sur "Never Good Enough", la touche électro également. "High Times For Harvey" qui suit, est un instrumental toujours cold wave. Un enchaînement très soigné (comme d’ailleurs sur la suite de l’album), et voici le morceau de bravoure : "Hurry" (le titre le plus court pour le morceau le plus long !), en plusieurs phases, notons la batterie jazz, les artifices de claviers typés électro et la guitare grinçante, le tout formant une ambiance très Radiohead, rappelant le grand "OK Computer".

Le style Radiohead se poursuit sur "A Brighter Now", la rythmique se fait plus crimsonienne, avec des accents Stewart Copeland aux percussions (rappelant furieusement "Regatta De Blanc"). Vient ensuite "The Real Yul", un instrumental torturé et très élaboré encore proche de King Crimson, mais cette fois époque "Lark’s Tongues In Aspic".

On change de références sur la suite du disque, sur "Hit Me Three Times", le groupe joue de façon brillante avec les variations du tempo, les commentaires vocaux rappellent les facéties de Frank Zappa.

L’âme du grand Frank est encore très présente sur "The Bolt On The Door", mais l’esprit d’un autre Frank arrive, celui de Frank Black (Black Francis si vous préférez), ce titre ainsi que le suivant, "My Head Is Heavy", n’auraient pas dénoté sur "Doolittle", ça part dans tous les sens, le batteur manie avec bonheur les contretemps, un patchwork d'ambiances assemblées avec talent. Sur "My Head Is Heavy", un petit aspect métal (mais tout en finesse) nous rappelle les grands Faith No More. Un final en arpèges et reverb pour se reposer un peu après tant d’émotions avec "04.00 AM" (c’est une bonne heure, non ?).

Malgré toutes ces influences, DLGZ est un groupe à part entière, formé d'excellents musiciens, surtout très inventifs. Pour un premier album, ce "New Tricks For Old Dogs" est un coup de maître, un petit bijou que l’on aime un peu plus à chaque nouvelle écoute, soulignons enfin le côté toujours très mélodieux des compositions. L'album sort ce 30 mars, n’hésitez pas !

Pascal Laurent
Pays: FR
Pourquoi Faire Simple PFS 003 2009
Sortie: 2009/03/30


Lu: 2673
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 4
• Semaines de présence au Top 30: 12
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium