Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Phil Everly (1939)
  • Janis Joplin (1943)
  • Joe Butler (1943)
  • Rod Evans (1945)
  • Dolly Parton (1946)
  • Harvey Hinsley (1948)
  • Robert Palmer (1949)
  • Francis Buchholz (1950)
  • Dewey Bunnell (1951)
  • Mickey Virtue (1957)
  • Caron Wheeler (1963)
  • †Carl Perkins (1998)
  • †Joe Stubbs (1998)
  • †Wilson Pickett (2006)
  • †Denny Doherty (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 180 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 684 572
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ORANGE MAN THEORY (The) - Satan told me I'm right
/ paru le 20-04-2009 /

Formé en 2003 à Rome, The Orange Man Theory donne sans complexe dans le rock extrême, entre passion pour les dissonances agressives, les rythmes de travers, une addiction perverse au death metal et une dévotion réelle pour le rock burné des années 70. Il en résulte ce qu'on pourrait appeler un death metal stoner propre à faire passer Iron Monkey pour des animateurs de tir forain.

Le quartet commet un premier méfait du nom de "Riding a cannibal horse from here to...", sous la production de Steve Austin, de Today Is The Day (rien à voir avec le héros de "L'homme qui valait trois milliards", quoique, quand on considère la puissance de la production...). Avec "Satan told me I'm right", c'est la même furie irrépressible, la même violence du chant et les mêmes attentats soniques perpétrés par une guitare hypertrophiée et une rythmique plus speed qu'une gazelle sous amphèt' que l'on retrouve entre nos tympans réduits en cendres.

Sans aucun doute, The Orange Man Theory est un des groupes les plus originaux et les plus intéressants du moment, encensé par la presse qui voit en lui un "groupe stoner punkifié sonnant comme un mélange d'attaque à la tronçonneuse et de délire de dinosaure sous acide" (Kerrang). Le groupe déstabilise chanson après chanson, mesure après mesure, riff après riff. C'est en résumé un assaut de horde mongole lancé avec une précision de chirurgien maniaque ayant remplacé son bistouri par une tronçonneuse ficelée à une carabine 22 Long Rifle. Les onze titres de l'album vous passent dessus en vous piétinant le cervelet et en vous fracassant si vite que vous n'avez pas le temps de vous rendre compte de ce qui vous arrive.

Oubliez tout ce que vous avez entendu en matière de punk hardcore. Revendez vos disques d'Exploited et mettez-vous sans plus attendre à Orange Man Theory. Ces gars-là sont tout simplement monstrueux.

François Becquart
Pays: IT
Subsound SSR010
Sortie: 2009/03/15


Lu: 1969
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 46
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium