Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • George Clinton (1940)
  • Rick Davies (1944)
  • Estelle Bennett (1944)
  • Don Henley (1947)
  • Al Di Meola (1954)
  • Mick Pointer (1956)
  • Keith Sweat (1961)
  • Emily Saliers (1963)
  • William Calhoun (1964)
  • Pat Badger (1967)
  • Chris Helme (1971)
  • Daniel Jones (1973)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 054 292
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


SHARKO - Dance on the Beast
/ paru le 14-05-2009 /

Deux ans et demi après "Molecule", le trio Sharko nous revient avec un album à nouveau confié à Dimitro Tikovoi (Placebo) pour ce qui est de la production. Ce cinquième opus de Sharko semble marqué par une grande maturité de l'ensemble. De plus, un grand soin a été apporté au packaging avec un livret simple mais bien conçu, contenant paroles et photos.

Ce qui frappe dans cet album, c'est la grande cohérence de l'ensemble. Il y a des morceaux forts comme "Yo Heart" qui ouvre la danse à la manière si personnelle de David, reconnaissable entre toutes. "Never The Same" a beau être plus doux, il est aussi intense, jouant sur des dynamiques différentes. Même la simplicité d'un "Rise Up", emmené juste par une rythmique et le chant, séduit. "23 Find We Belong" est investi par de nombreux effets qui transcendent la chanson, des petits plus qui font toute la différence et la transforme en un des meilleurs titres de la rondelle.

Il est très facile de faire le rapprochement entre The Police et Sharko. Tout d'abord, c'est un trio et ensuite c'est le bassiste qui chante. Trop facile ? Quoique... David a ce petit quelque chose dans son chant qui nous fait penser à Sting. "Head" n'est d'ailleurs pas la seule chanson dans ce cas. Par contre, les claviers de "Horses" ont ce petit côté Pop Corn un peu ringard qui rend le titre poppy, on s'en serait passé sans problème... quoique la finale incantatoire façon indiens est de toute beauté, ce serait vraiment dommage de la manquer.

Avec "Cinema Tech", on se rend une nouvelle fois compte que le rapprochement avec Sting est justifié. Ici, fausse douceur et explosivité se côtoient. "Mouse/Animal/Facebook/Danger", ou les dangers du monde moderne, déboule en force nous entraînant dans la danse. "Since You Called" mélange un côté synthé vintage avec la rythmique bien typique de notre trio. "I'm So Stupid... The Things I Did, I Regret It" lui emboîte le pas. David fait le bilan des choses stupides qu'il a faites et les regrette. La basse claque comme pour le flageller. "Creatures" termine l'opus jouant surtout sur les effets et les voix, se faisant ainsi plus mystérieux que l'ensemble.

En résumé, ce cinquième Sharko est sans nul doute un album très mature, à mon avis son meilleur à ce jour. Il démontre les capacités internationales du trio qui devraient écumer les scènes européennes dans les prochains mois.

JPL
Pays: BE
62tv Records/Bang! BC0606
Sortie: 2009/04/20


Lu: 4372
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 13
• Semaines de présence au Top 30: 9
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium