Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Cleveland Duncan (1935)
  • Madeline Bell (1942)
  • Tony Joe White (1943)
  • Dino Danelli (1944)
  • Andy Mackay (1946)
  • David Essex (1947)
  • Blair Thornton (1950)
  • Ian Thomas (1950)
  • Janis Siegel (1952)
  • Dennis Greaves (1957)
  • Martin Gore (1961)
  • Tim Kellett (1964)
  • Nick Menza (1964)
  • Saul Hudson (1965)
  • Rob Dickinson (1965)
  • Alison Krauss (1971)
  • †Keith Godchaux (1979)
  • †Rob Collins (1996)
  • †Amy Winehouse (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 148 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 080 704
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


EIDOLON - Dreamland
/ paru le 04-06-2009 /

Eidolon est un jeune trio français, originaire de Reims et constitué de Thomas Nguyen (claviers, guitares, chant, composition), Pierre Boulonne (basses, violon, chant, arrangements), Noé Lahaye (batterie, percussions, chant). Le terme tiré du grec signifie, simulacre, image représentant une personne ou un objet et destinée à tromper celui qui la regarde, un leurre en quelque sorte. C'est aussi le nom d'un groupe de métal canadien (rien à voir avec la formation qui nous occupe ici).

"Dreamland" est une adaptation d'un poème d'Edgar Allan Poe. Nos amis rémois sont loin d'être les premiers à s'essayer à cette figure de style. Claude Debussy, Alan Parsons, Peter Hammill ou encore Lou Reed, pour ne citer qu'eux s'y sont déjà risqués. Cet album, le premier du groupe, est en fait la bande sonore d'un spectacle total avec danseurs, ombres et projections. Le groupe est accompagné par le quatuor Naos (violons, violoncelle).

La musique proposée par Eidolon peut-être qualifiée de rock progressif. L'influence de Pink Floyd est manifeste. Il ne s'agit toutefois que d'une influence, le groupe faisant plus que parodier la célébrissime formation britannique. Eidolon nous propose un voyage dans plusieurs univers musicaux. Les textes de Maître Poe sont tantôt déclamés par un narrateur, tantôt chantés par les membres du groupe.

Après une intro faite de bruitages, on attaque avec du métal, façon Incubus ou Queens Of The Stone Age, ensuite vient le style Pink Floyd avec des passages rappelant tour à tour "Careful with that axe, Eugene" et "Echoes". De l'électronique genre années '80 à la Kraftwerk ou Jean-Michel Jarre enchaînant sur des claviers syncopés façon Deep Purple sur la troisième partie. La quatrième est très jazz-rock style Canterbury, avec changements de rythme, le "refrain" devenant carrément planant. Retour au floydesque sur la cinquième. Du baroque, piano-violons pour poursuivre et enfin retour à du métallique avec la reprise de la première partie, "Une extrême et vague Thulé", mais cette fois avec un côté symphonique, violons aidant.

Deux petits reproches: quelques longueurs (surtout sur la deuxième partie), et la batterie, excellente mais un peu trop en avant sur les plages non métal. Mais rappelons que nous sommes en présence de la bande sonore d'un spectacle, ces deux "défauts" sont donc bien compréhensibles. Quoiqu'il en soit, Eidolon nous offre un joli itinéraire dans le monde d'Edgar Alan Poe.

Pascal Laurent
Pays: FR
Musea Parallele MP3089
Sortie: 2009/03


Lu: 2161
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 45
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium