Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 21-01-2018
› NOYADES + MONOTROPHY + ZOZO VIOLENTA (Bruxelles)
› BRIDES OF LUCIFER (Bruxelles)
› ZIMMERMAN (Gent)
› Josephine FOSTER and Seijiro MURAYAMA (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
22-01 Lee BAINS III and The GLORY FIRES (Bruxelles)
22-01 The SCANERS (Bruxelles)
22-01 DEER TICK (Bruxelles)
23-01 Lina TULLGREN (Liège)
23-01 Roland DACOS (Liège)
23-01 DEPEDRO (Leuven)
23-01 SEPTICFLESH + INQUISITION + ODIOUS (Vosselaar)
24-01 STEREOPHONICS + Ales FRANCIS (Bruxelles)
24-01 Mathilde RENAULT (Bruxelles)
24-01 ARCH ENEMY + WINTERSUN + TRIBULATION + JINJER (Borgerhout)
24-01 Natalie PRASS + Nilüfer YANYA + Daniel BLUMBERG (Bruxelles)
25-01 TANAE (Liège)
25-01 ALPHA WHALE + GALAKTICA (Bruxelles)
25-01 LE SINGE BLANC + DON VITO + The MARY HART ATTACK (Bruxelles)
25-01 A. SAVAGE + Jack COOPER (Gent)
25-01 36 CRAZYFISTS + 68 + ALL HAIL THE YETI (Bruxelles)
26-01 BERTIER + Kouzy LARSEN (Ittre)
26-01 STARCRAWLER (Bruxelles)
26-01 ZOMBIE ZOMBIE + CAMERA + CAPELO (Bruxelles)
26-01 The SONICS + The ERROR TEAM (Kortrijk)
26-01 GLORYHAMMER + CIVIL WAR + DENDERA (Vosselaar)
26-01 BARELY AUTUMN (Bruxelles)
27-01 The SONICS + The GOON MAT and LORD BERNARDO (Liège)
27-01 BOMBERBATZ + KHOHD (Liège)
27-01 Omar SOULEYMAN + Gan GAH (Bruxelles)
27-01 NOTHING BUT THIEVES + The XCERTS + AIRWAYS (Borgerhout)
27-01 LIIMA + SHY DOG (Bruxelles)
27-01 TRIO CISCO HERZHAFT (Liège)
27-01 Romain HUMEAU (Ittre)
28-01 THE SOUND OF THE BELGIAN UNDERGROUND (Bruxelles)
28-01 Adrian CROWLEY + Nadine KHOURI (Bruxelles)

Mois en cours:
Janvier 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 


Anniversaires

  • Snooks Eaglin (1936)
  • Ritchie Havens (1941)
  • Edwin Starr (1942)
  • Billy Ocean (1950)
  • †Jackie Wilson (1984)
  • †Champion Jack Dupree (1992)
  • †Colonel Tom Parker (1997)
  • †Charles Brown (1999)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6823 membres.
- En ligne, nous sommes 212 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 760 647
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CLAPTON, Eric & WINWOOD, Steve - Live from Madison Square Garden
/ paru le 09-06-2009 /

Dès la pochette aux motifs Art Nouveau évoquant les affiches psychédéliques des années 60, on comprend que ce live réunissant deux des monstres sacrés de l’époque, Eric Clapton et Steve Winwood, fleure bon le retour dans le passé, à l’époque du rock et des fleurs.

Eric Clapton et Steve Winwood fêtent sur ce disque le quarantième anniversaire de leur coopération au sein du groupe Blind Faith, qui fut en 1969 le premier supergroupe de l’histoire du rock. Souvenons-nous : après la disparition de Cream en novembre 1968, Eric Clapton conserve dans ses valises le batteur Ginger Baker tandis que le bassiste Jack Bruce part faire une carrière solo. Clapton et Baker s’associe avec Steve Winwood, talentueux chanteur du groupe Traffic et ex-Spencer Davis Group, un des groupes de soul blanche les plus influents de l’époque. A la basse chez Blind Faith, on retrouve une certain Rick Grech, qui officiait chez Family. La vie de Blind Faith va être courte : un album en 1969, resté célèbre pour sa pochette représentant une adolescente à la poitrine naissante tenant dans ses mains un avion en métal plus proche du godemichet que de l’aéroplane. Cet album a posé les bases d’un certain rock lourd, encore proche de Cream mais cherchant une voie vers le progressif. Comme bien souvent chez les supergroupes, composés de vedettes issues d’autres formations plus ou moins célèbres, les conflits d’ego prennent le pas sur l’inspiration et il n’est pas étonnant de voir Blind Faith ne pas survivre à l’orée des années 70. La suite, on la connaît : Eric Clapton mène la carrière que l’on sait et Steve Winwood continue son œuvre, la plupart du temps dans des projets solos.

Quelques décennies plus tard (oh, pas beaucoup, juste quatre…), Eric Clapton et Steve Windwood se retrouvent pour commémorer la glorieuse époque où ils étaient encore de jeunes loups et où le Rock ‘n’ Roll Hall Of Fame n’existait pas. A l’instar de Cream qui s’était retrouvé sur la prestigieuse scène du Royal Albert Hall en 2005, les ex-membres de Blind Faith abordent le légendaire Madison Square Garden de New York pour enregistrer un concert d’anthologie. Clapton et Winwood ont mis en lice une poignée de musiciens accompagnateurs dont certains traînent derrière eux une bonne part de légende. Le claviériste Chris Stainton a joué dans le Grease Band de Joe Cocker puis a exercé chez Boxer, un des derniers groupes du regretté et sous-estimé Mike Patto. Sa participation sur un nombre incalculables d’albums en a fait un des accompagnateurs les plus courus des années 70 (Eric Clapton, Leon Russell, The Who, Spooky Tooth, Marianne Faithful, Jim Capaldi, Bryan Ferry, n’en jetez plus). Willie Weeks (basse) est un vieux complice d’Eric Clapton avec qui il a tourné. Il a également été associé à quantités de projets d’albums et de tournées, avec George Harrison, Stevie Wonder, Rod Stewart, Aretha Franklin, les Rolling Stones, les Doobie Brothers, Joe Walsh, Randy Newman, Billy Joël… La liste est infinie.

Cette prestigieuse association de malfaiteurs réunis pour un concert grandiose n’est pas sans rappeler le fameux concert au Rainbow Theater de 1973, où Eric Clapton avait déjà réuni une pléthore de grands noms pour une prestation scénique restée gravée dans les annales. La même magie se retrouve au cours de ce concert qui puise sans vergogne dans le répertoire historique de Clapton et Winwood. On redécouvre donc quelques classiques de Blind Faith ("Had to cry today", "Presence of the Lord", "Well all right", "Can’t find my way home") entre des reprises du blues des origines (une version hallucinante du "Double trouble" d’Otis Rush, "Rambling on my mind") et trois hommages à Jimi Hendrix ("Them changes", "Little wing" et "Voodoo chile"). Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes quand arrivent les inévitables chefs-d’œuvre d’Eric Clapton ("After midnight", "Cocaine") et des titres phares de Traffic ("Pearly queen", "No face, no name, no number" et bien sûr "Dear Mr. Fantasy").

C’est un véritable best of anthologique qui court sur deux CD et l’auditeur béat n’en finit pas de conclure que ces bougres de sexagénaires savent toujours manier le rock, le blues et la soul à la perfection. Le doigté impérial d’Eric Clapton, la voix chaude et envoûtante de Steve Winwood, rien n’a changé depuis 1969. On aurait juste aimé quelques albums de Blind Faith de plus…

François Becquart
Pays: GB
Reprise/Duck 9362 49798-8
Sortie: 2009/05/19


Lu: 4291
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 4
• Semaines de présence au Top 30: 12
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium